topblog Ivoire blogs

mercredi, 18 novembre 2015

Travailler et apprendre à se relaxer sans se sentir coupable

 

respiration-se-relaxer-naturopathie-bien-%C3%AAtre.jpg


La question du repos, des loisirs et de la décontraction est d’une importance cruciale quand on aborde l’épanouissement personnel et la recherche du bonheur.

Seulement, voilà, nos impératifs, qu’ils soient professionnels ou familiaux, nous poussent souvent à éluder ce domaine, parfois considéré comme superficiel et égoïste.

À tel point qu’on se sente coupable de « ne rien faire ».

Mais pourquoi faut-il que notre temps libre soit constructif ? N’a-t-on pas besoin de tout simplement décompresser de temps en temps ?

Se détendre, une nécessité qui influe sur votre personnalité

Comme beaucoup, quand je m’allonge sur mon divan pour regarder un film, que je décide de rester devant un match de foot au lieu de rédiger des articles ou que je finis ma journée de travail trop tôt, je me sens coupable.

« Je pourrais vraiment faire plus, je suis en train de perdre de l’argent »…

Ce n’est pas complètement faux.

Objectivement, chaque heure non travaillée n’est pas rémunérée et ampute mon salaire de quelques euros…

Mais que se passerait-il si je ne m’arrêtais pas (ou jamais, Ndlr) ? Si je reniais tout le temps libre que je m’accorde, pour travailler encore plus ?

J’aurais une vie sociale médiocre voire inexistante, subirais la pression perpétuelle du résultat, serais stressé au point de ne plus dormir et de devenir irritable envers mon entourage, je perdrais la concentration dont j’ai besoin pour être efficace… bref, je coulerais sous le poids des responsabilités et ne m’en sortirais pas.

Vous n’êtes pas si différent !

Que vous travailliez dans un bureau ou de chez vous, vous vivez très certainement ces moments de doute, où vous savez que vous êtes improductif et que cela ne vous fait pas avancer.

Dites-vous bien que ce type de réflexion est uniquement issue de la pensée collective, d’un formatage diffusé par votre environnement.

Or ce dernier oublie de prendre en considération des facteurs psychologiques pourtant inhérents à l’épanouissement personnel, comme le bien-être, la satisfaction personnelle ou la nécessité de développer un réseau social…

Rares sont les gens qui vivent pour travailler, nous travaillons pour vivre, c’est différent !

Il n’y a donc aucun mal à vouloir profiter des quelques moments de répit que l’on se voit accorder.

Posez-vous les bonnes questions !

Lorsque ce sentiment de culpabilité vous empêchant d’apprécier le simple fait de ne rien faire apparaît, prenez quelques minutes pour vous poser les bonnes questions afin de remettre cette vision en perspective.

11541932-deux-personnes-d-tendues-s-allonger-sur-le-sable-au-fond-de-coucher-de-soleil-Banque-d'images.jpg

Qui cela dérange-t-il ?

À part votre petite voix intérieure, qui pourrait vous reprocher de vouloir vous détendre ?

Pourquoi en faire toute une histoire ?

On a tous des projets sur le feu, des impératifs, des choses à finir… et la réalisation d’une nouvelle tâche entraîne bien souvent l’apparition d’un nouveau besoin.

Est-ce vital au point de ne pas pouvoir attendre quelques heures, une journée, une semaine ?

Cela va-t-il fondamentalement changer votre vie ?

Quel impact à cette obligation qui vous hante, sur votre futur ?

Le fait de prendre du bon temps va-t-il ruiner votre carrière ?

Le facteur de remise en cause de votre « droit » au bonheur immédiat aura-t-il une influence sur votre vie dans les semaines voire les années à venir ?

Ou fait-il partie d’un ensemble plus général ?

Que feraient les personnes que vous connaissez dans votre situation?

Voilà un autre moyen d’enfin se libérer de cette culpabilité qui freine votre épanouissement personnel.

Demandez-vous ce que feraient vos amis, votre partenaire, vos parents ou un personnage de série télévisée que vous trouvez charismatique, dans votre situation.

Le but n’est pas ici de vous comparer à qui que ce soit, mais simplement de percevoir votre propre situation et l’analyse que vous en faites sous un jour nouveau, afin d’atteindre l’objectivité : oui, vous avez raison de vouloir vous détendre un peu !

C’est en vous posant les bonnes questions que vous parviendrez à être en accord avec vous-même.

Votre besoin de relaxation n’entre pas dans la définition de votre potentiel professionnel ni même dans la construction d’une image de personne sérieuse ou ambitieuse.

Comme tout un chacun, vous avez besoin de vous ressourcer, de retrouver un état d’esprit sain et apaisé.

S’interdire de prendre du bon temps, c’est s’inscrire dans une logique de déni de son bonheur et de remise en cause de ses capacités entraînant pessimisme, négativisme et peur de l’affirmation de soi.

Plus vous vous empêchez de jouir de vos moments de liberté, plus vous tendez à voir vos petits tracas plus gros qu’ils ne sont en réalité et à les garder en tête de manière constante.

Vous avez besoin de vous aérer le corps et l’esprit, d’oublier pendant quelques heures ou quelques jours les pressions que votre environnement vous fait subir.

Bref, vous avez besoin de vous relaxer, car sans ce temps que vous vous accordez pour faire ce qui vous plaît, vous ne pourrez plus être productif et efficace dans votre travail.

Une contradiction qui vaut le coup d’être signalée.

 

Source: Réussite Personnelle.com