topblog Ivoire blogs

samedi, 08 août 2015

Les capsules du Manager Dindé (9): Vous êtes en affaire ; rationalisez votre temps et forgez votre caractère

 

 

GERER LE TEMPS.jpg

 

Devenir entrepreneur, de façon générale, et chef d’entreprise FOREVER, singulièrement, nous impose un minimum de changement dans notre façon de faire désormais les choses et de nous comporter. Même notre état d’esprit doit subir une mutation significative.

Comme dit l'Economiste, Dr Eric LANGOUL : « En MLM (Multi Level Marketing ou Marketing de réseau), sont véritablement qualifiés pour réussir ceux qui ont la hargne et la détermination de réussir, de secourir leurs semblables, de réaliser leurs rêves les plus fous, de transformer leur vie, d’influencer positivement les autres, et de faire une colossale, perpétuelle et honnête fortune ! Car en réalité, ce que le réseauteur en MLM peut avoir comme revenu passif mensuel est illimité. Votre job, c'est de suivre le système MLM que vous avez choisi, et le sien, c'est de bosser pour vous ».

Pour s’inscrire dans une telle dynamique et faire siens des objectifs aussi nobles, il faut absolument avoir ou cultiver certaines dispositions et surtout, certaines habiletés. Comme par exemple : La capacité de s’organiser et de dresser un agenda. 

A ce sujet, voici ce que soutient le Dr Eric LANGOUL : « Ceci est plus grand que tout ce à quoi l’on pourrait penser sur le plan caractériel. Très souvent les employés qui vont dans le secteur du MLM ont de la peine à y évoluer à cause de ce qu’ils sont habitués qu’on leur dise quoi faire. Ils ont un beau nom pour appeler ça: « les instructions de la hiérarchie ». Vous pouvez bosser très dur dans le secteur de l’emploi, et n'avoir aucune expérience en ce qui est de fixer les objectifs, concevoir les plans d’action rythmés par l’agenda, la gestion du temps, et une exécution claire des actions productives ».

C’est extrêmement clair ! Oui, la capacité de gérer le temps, fait partie des habiletés que vous devez cultiver pour réussir en MLM, c'est-à-dire en Marketing de réseau. La discipline est absolument indissociable de la gestion du temps. On ne peut parvenir à gérer efficacement et de façon optimale son temps que si on est discipliné. Tous disposent de 24 heures dans un jour. A ce niveau, aucune discrimination possible. Mais que fait chacun de nous de ses 24 heures ? Les uns s’en servent pour changer de vie, pour réaliser des choses significatives et devenir riches, d’autres s’en servent pour s’appauvrir davantage. Tout dépend de la gestion qu’on en fait. Et une bonne gestion du temps est liée à l’autodiscipline. La discipline, c'est ne pas se disperser, rester concentré sur ses objectifs; c’est le fait d’avoir les yeux fixés sur ses objectifs et de ne se laisser distraire par quoi que ce soit, jusqu’à leur réalisation.

 

LA DISCIPLINE.jpg

 

Quand vous avez des objectifs comme ceux que vous vous êtes fixés pour votre MLM Business, vous ne pouvez pas, par exemple :

  • vous permettre de passer 4 à 5 heures par jour devant la télé ;
  • passer vos journées en divertissement (à moins que vous ayez déjà atteint vos objectifs !) ;
  • vous adonner à de vains bavardages et aux commérages, qui sont tout naturellement infructueux en affaire et qui vous grillent inutilement votre temps ;
  • vous laisser aller au vagabondage, aux visites à vos connaissances et aux promenades, sans buts précis (vous n’avez donc rien à faire ?!!) ;
  • ou vous empêtrer durablement dans des activités non seulement improductives en bonus pour votre entreprise MLM (parce qu’improductives en Points-Caisse, chez FOREVER, par exemple), mais qui ne revêtent pas non plus un sens véritablement profond pour votre vie professionnelle, sociale ou spirituelle.

Si vous voulez réussir en Marketing de réseau, apprenez à user utilement de votre temps, apprenez à rationaliser votre temps, à planifier votre réussite. C’est absolument essentiel ! Distinguez-vous de ceux qui utilisent leurs 24 heures pour s’appauvrir, parce que ne faisant rien d’innovant et de productif pour les 5 à 10 prochaines années. Servez-vous en pour changer la vie de votre épouse/époux et de vos enfants, pour changer la vie de votre famille, pour conduire d’autres personnes à la prospérité et les rendre socialement heureux, servez-vous en pour devenir riche.

J'insiste: ne gaspillez pas votre temps, il est trop précieux ! Mettez à profit vos temps libres, vos heures creuses, votre temps de pause au service, vos week-ends. Payez-en le prix, aujourd’hui, vous aurez l’occasion de vous rattraper et de vous payer du bon temps pour le restant de votre vie.

Si vous voulez réussir dans le MLM Business, il vous faut avoir non seulement une bonne gestion de votre temps, de l'organisation et de la discipline (dans la poursuite de vos objectifs) mais aussi du caractère. Comme l’affirme le Dr Eric LANGOUL : « La réussite en business n’est pas qu’une affaire de technique. Il faut bien plus que cela. La clé du succès à long terme c’est votre éducation, c’est-à-dire vos expériences de vie, vos astuces, et par-dessus tout, votre caractère personnel. Un caractère fort est important. La capacité de vaincre le manque de confiance en soi, vaincre la timidité, vaincre le rejet des autres. La capacité de continuer après un échec cuisant… Toute personne qui veut réussir en marketing de réseau doit développer ces traits de personnalité. Et si vous ne les avez pas appris à l’école, ni au lieu de service, ni à la maison pendant que vous grandissiez, où donc dans tout l’univers entier pouvez-vous trouver un business où on investit tant pour vous inculquer ces valeurs ? Dans le MLM, bien sûr ! ».

Quand on sait ce qu’on veut, on est déjà bien parti et bien loti pour se forger un caractère de battant, de vainqueur, de conquérant. Si vous avez décidé de devenir un champion du MLM, vous ne pouvez plus vous autoriser à être un flemmard, une personne sans conviction, sans détermination, sans un minimum de passion. C’est ce caractère « trempé » qui vous assurera un succès retentissant en affaire, soyez-en sûr(e) ! Ne soyez pas une mauviette, une personne trop délicate (comme des pétales de rose, trait de ceux qui se découragent vite et pour peu de chose), trop frêle, flegmatique, un gringalet en affaire. Ayez de l’étoffe, du coffre, de la poigne ! Montrez que vous savez ce que vous voulez. Même si les débuts sont encore difficiles pour vous et que vous ne semblez pas encore voir le bout du tunnel, battez-vous, soyez déterminé(e) et convaincu(e) de votre business. C’est ce qui convaincra les autres de vous suivre et de s’en remettre à votre « expertise ».

 

LES OBSTACLES QUE TU VOIS.jpg

 

Votre objectif, c’est le sommet. Le sommet de la montagne. Gardez donc les yeux de votre âme rivés sur ce sommet de la montagne et traversez la vallée, arpentez les côtes raides, avec leurs sables mouvants, leurs épaisses végétations hostiles faites de ronces et d’épines, leurs sols rocailleux, leurs scorpions et leurs serpents (tous les obstacles qui peuvent se dresser devant votre business, y compris les paroles des moqueurs, le mépris, les railleries des personnes négatives, l’échec momentané, l’abandon de certains membres de votre équipe, la dureté du terrain, le rejet de la part de vos proches, l’indifférence de vos amis). N’abandonnez jamais, ayez de la poigne, du caractère, tenez bon ; le succès est au bout de l’effort et de la discipline. C’est archi universellement-prouvé. Quand vous aurez réussi, ils vous suivront tous. Ils ont besoin de votre succès, ils ont besoin que vous leur montriez la voie, que vous leur frayiez le chemin. Bon vent et courage !

 

DINDE Fernand AGBO

Réseauteur, Chef d'Entreprise et Manager chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

lundi, 29 septembre 2014

MLM: C'est la duplication qui fait toute la différence entre vendre et bâtir un réseau

MLM: C'est la duplication qui fait toute la différence entre vendre et bâtir un réseau,entreprendre? oui. mais que faire de nos jours?,dr éric langoul,mlm,marketing de réseau

«Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours?»: Une lecture sur le Marketing de réseau (MLM) qui m’a franchement édifié, conforté dans mon actuelle option d’affaire, et que je tenais fortement à partager avec vous, chers lecteurs, chers filleuls et chers réseauteurs. Une vraie mine d’or ! Je vous en ai sélectionné quelques larges extraits, publiés en 5 posts. A lire absolument. Gavez-vous en et bouleversez votre vision en affaire. En voici le cinquième et dernier. Excellente lecture et rendez-vous au sommet! Fernand Dindé.

Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours ? (13ème partie)

 

Les enfants de cette génération sont très souvent reprochés de désobéissance aux parents et aux anciens… ce qui est visiblement vrai. Mais très souvent, cette attitude est imputable aussi au fait que les parents ne pensent que très rarement à se mettre à jour, et se trouvent en complet déphasage avec leurs enfants. La mise à jour est indispensable pour les leaders, et c’est l’une des choses capitales qui font la différence entre les gens prospères et les moyens. Le conseil qui a bercé notre enfance était : « Va à l’école mon enfant, aies de bons diplômes pour pouvoir obtenir un bon poste avec plein d’avantages dans une grande entreprise ou chez l’Etat. »

C’était le conseil idéal pour les décennies passées. De nos jours, il y a des centaines de millions de bons diplômes qui sont donnés aux supers intelligents chaque année dans le monde entier. Et aucun Etat n’a prévu un moyen capable de gérer et de satisfaire un tel flux de ressources humaines. Or l’école traditionnelle, même dans ses programmes en management, ne forme que les employés. Entreprendre, marcher hors des sentiers battus, est une notion subjective en général très loin de l’esprit académique.

Pour les jeunes qui sont de plus en plus nombreux au chômage,  la seule issue de secours c’est entreprendre. « Mais que pouvons-nous faire sans argent ? Nous avons des projets, mais où sont les financements ? L’Etat ne nous soutient pas… » Les entendons-nous dire à chaque fois que ce sujet est abordé.  Et ils le  disent parce que les théories de l’école ne sont pas applicables dans la vie réelle ; on leur montre comment monter les projets et, au lieu de leur montrer aussi comment créer les ressources financières pour les réaliser, on les oriente à la dépendance aux facteurs extérieurs à eux-mêmes. Ce qui est normal car, leurs formateurs sont eux aussi des employés, et n’ont donc aucune idée des processus de création de revenus en dehors des systèmes prédéfinis, c’est-à-dire dans le domaine des opportunités.

Or c’est à peine si pour le jeune, le mot « opportunité » revêt son bon sens pour aujourd’hui. Ils sont nombreux sur internet et réseau sociaux à dire être « à l’écoute d’opportunités ». Mais après quelques sondages et enquêtes, nous pouvons affirmer que pour 95%, l’opportunité c’est l’emploi. En fait, ils cherchent un emploi, ou un emploi de plus, ou un autre emploi. Mais vue à travers des lunettes bien actualisées, l’opportunité est tout événement, mouvement, vent ou courant qui, bien géré, est susceptible d’enrichir, ou plus simplement changer les conditions de vie au-delà des attentes et en toute indépendance. C’est quelque chose de très loin au-dessus de l’emploi.

Cette expression est beaucoup plus utilisée dans le jargon du business du 21e siècle, le marketing de réseau ou network marketing.

Le marketing de réseau est du domaine des affaires.

Le modèle classique des affaires de l’âge de l’industrie fonctionne un peu comme un empire. Contrôlé par un gouvernement central qui maintient la forte centralisation de son identité, peu importe la grandeur de sa croissance. 

Dans les années 1950, une nouvelle forme d’affaire a vu le jour. Une forme qui maintient sa cohérence non en contrôlant tout à partir d’un bureau, mais se servant du modèle du réseau. Cela a été une si fulgurante révolution, que les critiques ne se sont pas fait attendre ; au point où même le US Congress l’a déclaré illégal. Mais il a survécu et traversé les décennies et, aujourd’hui a une contribution de plus de 4% des ventes au détail aux Etats Unis.  

Le marketing de réseau n’est pas juste une affaire de vendre les produits et avoir les bonus en plus de la marge bénéficiaire. Non. C’est en effet une façon tout à fait différente de voir le business, l'entrepreneuriat ; un business qui reflète notre âge (celui de l’information) et pour une économie basée sur un réseau décentralisé, une économie basée sur la promotion par les masses et foules intéressées à titre lucratif. En tant que marketeur de réseau, vous ne faites pas que construire un réseau, mais vous en êtes aussi le seul et légitime propriétaire. C’est votre levier à vous. Et vous devez en tenir la manivelle en permanence (…)

La publication précédente parlait du quatrième des 8 actifs compilés dans un réseau professionnel MLM. Voyons maintenant ce qu’il en est du cinquième.

Actif 5 : Un business échelonné entièrement dupliquable

Ce n’est pas forcément le business de ceux qui sont champions en ventes ou des vendeurs nés. Dans ce business, l’une des choses capitales à faire dès le début, c’est d’oublier toute connaissance au sujet de la vente. John Fleming, un géant mondial du réseau affirme : « la grande majorité des gens qui ont connu du succès en marketing de réseau sont très souvent les coachs, les religieux, les pasteurs, les enseignants,… bref, les gens qui aiment raconter les histoires et aider les autres. En marketing de réseau, il est question de partager l’information et son témoignage personnel, et non de vendre. Il y est aussi question d’être préoccupé par le succès de ceux que vous amenez dans le business. La clé pour le succès en vente c’est ce que vous pouvez faire.  Mais la clé en Marketing de réseau c’est ce que vous pouvez dupliquer. »

La phrase de Fleming peut susciter quelque réaction chez des sceptiques qui ont l’habitude de dire que bien partager l’information et vendre dans ce contexte n’est qu’un problème de sémantique… comme pour dire que c’est la même chose différemment exprimée. Mais ce n’est pas vrai. C’est l’idée de la duplication qui fait toute la différence entre vendre et faire le réseau. La pratique et les résultats montrent que les deux ne se ressemblent en rien.

Les grands vendeurs non convertis échouent presque toujours en marketing de réseau, pour une raison invisible très simple : la capacité de vendre un gros lot de produit ne peut pas être dupliquée par la majorité des membres de son réseau. Résultat ? Le réseau ne peut grandir. Or en dynamique, tout ce qui n’avance pas recule forcément. Et le réseau meurt précocement. Il y a aussi des gens très talentueux et créatifs qui y échouent pour la simple raison qu’ils croient que ça dépend de leur talent, de combien futés ils peuvent être… que non ! Ça c’est penser à la manière des auto-employés et non des entrepreneurs. C’est une grande école d’humilité que le marketing de réseau. Son succès vient de ce que vous pouvez faire, et de ce que les autres peuvent aussi faire.

Dans le système des marketings classiques et dans les MLM de vente produits ont ovationne les gros vendeurs (ils gagnent les voitures, les villas, les voyages etc.) ; mais ici, c’est le marketing de réseau. On n'y ovationne que ceux qui comprennent et dupliquent le système. Même s’il peut y avoir quelques marques de particularité selon les individus, ça doit être le système d’un bout à l’autre. Par exemple deux prêtres catholiques qui disent la messe en un même dimanche ne prononcent pas forcément les mêmes phrases mais, disent la même chose et appliquent le même système : si vous savez comment une messe se fait, eh bien, vous savez aussi comment toutes les autres se font. C’est le système, c’est la duplication du standard malgré les particularités. C’est le réseau, et c’est ça qui tient la route.

 

Dr. Eric LANGOUL

mercredi, 24 septembre 2014

Si vous voulez être riche, la meilleure stratégie est de construire un réseau puissant, durable et en permanente croissance

 

 

si vous voulez être riche,la meilleure stratégie est de construire un réseau puissant,durable et en permanente croissance,entreprendre? oui. mais que faire de nos jours?,dr éric langoul,mlm,marketing de réseau

 

«Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours?»: Une lecture sur le Marketing de réseau (MLM) qui m’a franchement édifié, conforté dans mon actuelle option d’affaire, et que je tenais fortement à partager avec vous, chers lecteurs, chers filleuls et chers réseauteurs. Une vraie mine d’or ! Je vous en ai sélectionné quelques larges extraits, que je vais publier en 5 posts. A lire absolument. Gavez-vous en et bouleversez votre vision en affaire. En voici le quatrième. Excellente lecture et rendez-vous au sommet! Fernand Dindé.

Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours ? (12ème partie)

 

Il est assez monnaie courante d’entendre les stratèges dire qu’il faut toujours avoir un plan B et même plus. C’est vrai dans une certaine mesure mais, c’est un piège pour la focalisation. Quand le cerveau a plusieurs options ses résultats sont moyen car, prévoir un plan B c’est avant tout concevoir que « parce qu’on a échoué, alors on opte pour ceci… ». Mais le célèbre Jean Racine depuis le XVIIe siècle reconnait et proclame cette loi extraordinaire de la concentration dans son ouvrage Le Cid: «celui qui doit vaincre ou mourir est rarement vaincu». Seules les actions extraordinaires produisent les résultats extraordinaires ; et on n’a pas d’actions extraordinaires sans focalisation complète malgré la grande pression. Le pauvre est ce qu’il est parce qu’il n’aime pas la pression, alors que le riche sait changer sa pression en source de motivation, pour rester ce qu’il est. C’est la pression qui fait passer à l’action. Et celui qui n’en a pas n’a pas d’action non plus, et ne peux donc avoir aucun résultat. De toute façon, la performance de chacun dépend de la taille du chien qui est à ses trousses, dit-on en Afrique.

Le fait de penser positivement, prier, et même de jeûner est très bien car en le faisant on accroit son niveau d’attention pour agir avec efficacité. Mais Dieu, La nature, peu importe comment chacun Le nomme, n’agit que pour ceux qui agissent. Prier sans entreprendre appauvrit certainement. Le fait qu’il n’y ait pas d’emploi ne signifie pas qu’il n’y a pas de travail. Au contraire ! Il y a plus de travail et d’argent maintenant que dans aucun autre âge du passé ; seulement, il faut entreprendre et ne pas gaspiller du temps de l’argent et de l’énergie (et même la dignité) à rechercher ce qui est à la fois rare et peu efficace : l’emploi.

Il suffit de trouver une belle opportunité et de passer à l’action, pour que les résultats miraculeux se suivent. Pour comprendre l’importance de l’action, observons ce fait un instant : le savon est fait pour rendre propre. Mais la propreté n’est rendue effective que par le fait de se laver en utilisant le savon de la bonne façon.

L’action. Agir avec émotion, sans raisonnement. Les hommes à succès agissent alors que ceux qui échouent se contentent de planifier et faire de beaux programmes d’actions qui restent indéfiniment à mener parce qu’ils attendent ce qu’ils appellent « le moment favorable ». Mais le moment favorable n’existe pas. Pour le gagnant, le moment favorable c’est maintenant. C’est ce pour quoi d’ailleurs il reste vigilant sur ce qu’il pense, ce qu’il dit, et ce qu’il fait maintenant. Hier est passé, même si on peut tirer des leçons de ses expériences quelles qu’elles soient ; demain reste encore tout vierge et à configurer ; seul ‘le maintenant’ reste à la portée du gagnant, pour qu’il agisse et configure ‘son demain’, et non pour qu’il le gaspille à réfléchir passivement, longtemps et inutilement.

Ceux qui passent à l’action voient leur cercle d’influence se modifier tout seul, sans qu’ils aient besoin de faire les efforts pour changer d’amis, ou d’en avoir de nouveaux. L’action élève la vibration intérieure et lance dans la nature un signal qui attire de ce qu’on veut avoir: les amis, les occasions, les rencontres, les évènements, les choses, etc. C’est le travail en réalité qui change ou modifie la qualité d’amis qui constituent notre cercle d’influence.  C’est la raison logique pour laquelle on ne peut parler de changement de quadrant d’activité en le dissociant du changement du cercle d’influence.

La publication précédente parlait du troisième des 8 actifs compilés dans un réseau professionnel MLM. Voyons maintenant ce qu’il en est du quatrième.

Actif 4 : Le pouvoir de votre propre réseau.

Le mot réseau en lui-même mérite du respect. Thomas Edison est aujourd’hui adulé pour l’invention de la lampe à incandescence. Mais à vrai dire il ne l’a pas inventé. Il l’a amélioré et a conçu un plan et un réseau pour en faire une affaire. Après être chassé de l’école par ses encadreurs qui ne l’estimaient pas assez intelligent pour y réussir, Edison s’est fait recruter comme marchand de journaux. Et avant longtemps, il a commencé l’impression de son propre journal et un an plus tard, il a engagé une équipe de jeunes vendeurs de bougies à vendre en même temps ses journaux à lui. Il est donc passé d’employé à entrepreneur.

Plus les journaux étaient vendus, plus il en produisait et plus il manquait de temps, même pas juste assez pour se reposer. Entre-temps il a obtenu un autre emploi comme agent de télégraphe. Et très vite il est devenu l’un des meilleurs et entant que tel, il a compris aussi ce qui faisait du télégraphe un business aussi puissant : un système en ligne, les pôles, les professionnels, et les stations de relai. Un puissant réseau !

Même si Thomas a fait montre d’ingéniosité en perfectionnant le filament qui a révolutionné la lampe à incandescence, son grand coup a été de mettre en place un réseau d’électricité fait sur le model télégraphique, pour entrer le produit en société et permettre aux gens de s’en servir. Il n’aurait jamais appris ça à l’école ; pourtant c’est ce qui l’a fait multimillionnaire en dollars en un rien de temps: General Electric.

Ce n’est pas la lampe à incandescence qui l’a rendu riche, mais le réseau de distribution constitué de lignes électriques, stations de relais pour énergiser les lampes. Le père riche de Robert Kiyozaki lui disait que les riches bâtissent les réseaux, et les autres cherchent l’emploi.

Les riches sont des bâtisseurs de réseau, tous et sans exception.

  • Sam Walton n’a jamais fabriqué de produit mais, il a mis en place un réseau pour en distribuer ;
  • Bill Gates n’a jamais fabriqué un ordinateur mais, il en a conçu un système d’exploitation ;
  • Jeff Bezos n’a jamais rédigé le moindre ouvrage mais, il a créé un réseau en ligne (amazone) qui lui permet de vendre les œuvres.

Comme c’est facile de constater, la puissance n’est pas dans le produit, mais bien dans le réseau. Si vous voulez être riche, la meilleure stratégie est de construire un réseau puissant, durable et en permanente croissance.

Mais tous ne sont pas Bezos, Gates, Walton… il faut quand-même de gros capitaux pour arriver à ce qu’ils ont mis sur pied! Oui. Et c’est donc là où le marketing de (votre) réseau est extraordinaire ! Les compagnies mettent des millions et des millions de dollars pour se mettre en place et pour produire… et ceux qui font encore le business traditionnel mettent encore des milliards pour la promotion. Mais les compagnies MLM donnent aux gens financièrement faibles l’opportunité de bâtir aussi leur réseau à partir d’un très faible investissement initial pour devenir aussi puissant que n’importe lequel d’entre ses grands. En effet 20% de millionnaires américains doivent leur fortune au MLM. Ce n’est pas rien ça !

Plusieurs font le marketing des produits d’une entreprise dans un système de gain multi niveau, et se trompent d’être des professionnels de réseau. Que non. Le marketing de réseau dont il est question ici est différent du très populaire marketing des produits qu’on trouve partout aussi sous forme MLM. Vous ne faites le marketing de réseau qu’à partir du moment où votre réseau est lié à un système fiable capable de le rendre amovible. Tant que vous ne pouvez pas suivre un système capable de vous faire partir d’une structure MLM à une autre avec tout votre réseau en conservant chacun à sa place dans l’arbre, vous êtes un vendeur de produits, et non un bâtisseur indépendant. Vous bâtissez encore le réseau d’une entreprise MLM, et non le vôtre. En tout cas, la petite différence avec l’emploi c’est l’absence d’un patron au-dessus de vous. Ce n’est pas ça le business MLM. C’est dur, c’est très dur ! Mais c’est la vérité.

La valeur du réseau

Robert Metcalfe a écrit une relation mathématique qui permet de voir la valeur économique d’un réseau. Il a prouvé que la valeur économique d’un réseau est égale au carré du nombre de ses membres actifs (V=R²).Ce qui signifie que la valeur économique d’un réseau est exponentielle et non numérique. Quel business ! Le produit est ce qui attire les gens dans le business, le produit sert d’appât. Le business proprement dit c’est votre réseau. Et si le produit est très bon, si ce sont des produits de nécessité et de consommation courantes… avec les certifications supra-étatiques des plus solides et inattaquables, quelle valeur économique peut donc avoir votre réseau ?

Quand on sait ces choses, on a pitié de ceux qui vont d’un MLM à l’autre chaque fois qu’ils entendent parler d’un nouveau « grand produit » ou d’un « meilleur » plan de rémunération. Le plus douloureux est qu’ils vont chaque fois recommencer à rebâtir un autre réseau alors qu’ils en avaient déjà un... Un capital de valeur comme un réseau doit être protégé pour distributeur indépendant.

 

Dr. Eric LANGOUL

 

Si après cette lecture, vous désirez effectuer votre entrée en affaire avec un système fiable et éprouvé de Marketing de réseau (36 ans d'expérience et de succès continu, avec un chiffre d'affaires annuel à croissance quasi exponentielle), contactez-moi et parlons affaire! Je vous parraine.

 

DINDE Fernand AGBO

Networker, Entrepreneur en Bien-être, Manager Adjoint chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

mardi, 23 septembre 2014

MLM: Ne vous contentez pas de passer de l’emploi au business, changez de mentalité et d’attitude

 

FEMME BLANCHE PENSIVE.jpg

 

«Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours?»: Une lecture sur le Marketing de réseau (MLM) qui m’a franchement édifié, conforté dans mon actuelle option d’affaire, et que je tenais fortement à partager avec vous, chers lecteurs, chers filleuls et chers réseauteurs. Une vraie mine d’or ! Je vous en ai sélectionné quelques larges extraits, que je vais publier en 5 posts. A lire absolument. Gavez-vous en et bouleversez votre vision en affaire. En voici le troisième. Excellente lecture et rendez-vous au sommet! Fernand Dindé.

Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours ? (11ème partie)

 

Ceux qui ont pu aider les autres à mieux vivre chaque transition de l’histoire ont dû prendre le risque de ramer à contre-courant. C’est-à-dire parler et agir contrairement au système qu’ils ont toujours connu. Le prix d’un changement de paradigme est toujours très cher à payer. Pourtant, il faut bien qu’une voix s’élève pour éveiller les consciences de ceux qui veulent avancer avec à la nouvelle manière mais, qui manquent aussi de saisir leur opportunité dans un environnement où cohabitent le manque d’emploi et l’abondance de travail. Voilà pourquoi notre dernière publication affirmait sans ambages que le seul système marketing enseigné et le plus médiatisé donc le plus connu, ce marketing aujourd’hui dit traditionnel, ciblant juste la vente au client et, pire encore pour le seul compte du patron est, tout comme l’emploi, une méthode obsolète de création de revenus.

De nos jours, nous n’avons plus besoin d’utiliser toutes les meilleures années de notre vie pour travailler pour un salaire de base ou des commissions, peu en importent les montants. En le faisant, pour ceux qui trouvent plaisir à le faire, vous faites deux choses à la fois : bâtir le capital du patron, et construire votre propre ruine qui ne sera perceptible qu’aux jours de votre improductivité, jours qui viendront pour une raison ou pour une autre. Le meilleur marketing, en tout cas celui qui est recommandé pour ce temps, a pour but la construction d’un capital pour le professionnel commercial; c’est la raison pour laquelle Robert Kiyozaki l’appelle le « business du 21ème Siècle ». En effet, seul un business digne de ce nom à besoin d’un capital dont l’élément le plus important est la qualité de la ressource humaine.

Un salaire, nous ne le dirons jamais assez, ne mérite pas qu’on lui sacrifie toute une jeunesse pleine de santé, de vigueur et surtout de rêve, alors qu’il y a un bien meilleur investissement… Vous pouvez être fâché de votre gouvernement qui met l’accent sur les inutilités et ne fait rien pour ce qui est vital. Mais c’est juste de l’énergie que vous dépensez inutilement. Vous ne pouvez pas changer votre gouvernement. Mais vous pouvez vous changer (c’est-à-dire avoir le style de vie que vous voulez pour vous et pour vos enfants) et aider les autres à se changer aussi. Chaque personne que vous aidez à réussir devient aussi un capital pour vous, peu importe sa race, sa tribu, sa religion, sa nationalité etc. Plus le nombre de ceux que vous avez aidés est grand, plus vous êtes riche sur tous les plans, pratiquement: c’est ça le marketing relationnel, le multi-level marketing ou le marketing de réseau.

Mais le tout n’est pas d’avoir construit un réseau MLM où les gens jurent par votre nom. Il faut en plus d’une bonne opportunité, avoir aussi un Support System, capables de sécuriser votre réseau. Car réseau = capital, et capital = richesse. Le capital n’est pas de l’argent, mais ce qui vous en produit à fréquence régulière. (…) Ce qui fait la différence entre le riche et le pauvre, ce n’est pas l’argent mais, c’est le capital. Plus précisément le capital humain.

(…) La publication précédente parlait du deuxième des 8 actifs compilés dans un réseau professionnel MLM. Voyons maintenant ce qu’il en est du troisième.

Actif 3 : Un cercle d’amis avec qui vous partagez les mêmes rêves et valeurs

Ceci peut sembler coriace à comprendre mais, ce qui reste vrai est que celui qui veut créer une différence financière dans sa vie, a plus besoin de nouveaux amis que d’un nouveau job. Car, qu’ils vous aiment ou pas, les amis que vous avez maintenant peuvent constituer le poids qui vous tire vers le bas.

Votre revenu tend à être sensiblement égal à la moyenne des revenus de vos 5 (cinq) plus proches amis. Les études le montrent mais aussi, le langage populaire l’exprime aussi naturellement en ces mots : « Les oiseaux de même plumage volent ensemble ». Cette même réalité s’observe aussi bien chez les riches, que chez la classe moyenne et chez les pauvres. Autrement dit, les riches se connectent entre eux, tout comme les employés… « Mon père riche me disait : "Si tu veux être riche, tu dois te connecter aux riches, ou aux gens qui peuvent t’aider à devenir riche."», relate Robert Kiyozaki.

Les gens gaspillent le temps de leur vie, accrochés et connectés aux gens qui les maintiennent en arrière sur le plan financier. En MLM, vous vous connectez aux gens qui sont là pour vous aider à devenir plus riche. Demandez-vous un instant : est-ce que les gens avec qui je passe mon temps sont dévoués à ce que je sois riche ? Ou s’intéressent-ils juste à ce que je demeure un dur bosseur?

La transformation de votre personne commence à partir du moment où vous posez les actes en fonction de votre réponse à cette question, et par rapport à vos objectifs. Ça peut être une expérience douloureuse mais, c’est le passage obligé, si vous voulez vous placer en position de croissance et inspirer les autres.

De telles expériences peuvent même arriver avec votre actuel MLM. Il peut avoir les amis ou les membres de familles qui ne partagent pas votre avis ou votre décision de faire du MLM, ou qui peuvent entreprendre de vous décourager. Vous pouvez aller jusqu’à perdre certains amis, pour qui vous paraissez cinglé ou quelque chose du genre; c’est autant aigre de lire ces lignes que de les écrire… mais c’est parce que c’est aigre. C’est la réalité.

Ceci n’a encore rien à voir avec le MLM en lui-même. Il s’agit d’un changement intérieur qui vous fait passer de l’état d’esprit d’un employé à celui d’un entrepreneur. C’est plus qu’avoir un autre emploi; c’est plus sérieux et long qu’un déménagement à l’international. C’est autant bouleversant qu’un changement de religion ou de parti politique. Si vous vous contentez juste de passer de l’emploi au business sans changer de mentalité et d’attitude, vous échouerez certainement. (Il est donc important d’être dans un système qui peut) vous aider à rentabiliser cette période de décalaminage mental et de transformation par laquelle vous pouvez être appelé à passer. Le MLM, ce n’est pas pour les faibles, c’est pour les champions.

(…) Dans d’autres business, vous n’avez que des concurrents; en emploi, vos collaborateurs sont généralement vos rivaux inavoués qui vous placent des peaux de banane dans l’ombre, ou vous poignarde dès que vous tournez le dos.

Mais le MLM (Marketing Multi Level ou Marketing de réseau)... vous donne des coéquipiers préoccupés par responsabilité par votre succès et sur qui vous pouvez compter en temps réel. Ce qui met en place une relation d’amitié vraie, orientée vers le progrès personnel à travers celui du prochain, sans l’interférence de l’argent, du sexe, la corruption et autres. Ce type d’amitié n’a pas de prix sous le soleil. Au fait, avec quoi pourriez-vous l’acheter si elle était à vendre?

 

Dr. Eric LANGOUL

 

Si après cette lecture, vous désirez effectuer votre entrée en affaire avec un système fiable et éprouvé de Marketing de réseau (36 ans d'expérience et de succès continu, avec un chiffre d'affaires annuel à croissance quasi exponentielle), contactez-moi et parlons affaire! Je vous parraine.

 

DINDE Fernand AGBO

Networker, Entrepreneur en Bien-être, Manager Adjoint chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

lundi, 22 septembre 2014

Changez de méthode de création de revenus pendant que vous êtes encore plein d’énergie et surtout en bonne santé

 

Changez de méthode de création de revenus pendant que vous êtes encore plein d’énergie, et surtout en bonne santé,entreprendre? oui. mais que faire de nos jours?,dr éric langoul,Un processus évident de développement personnel,Le gagnant et le perdant en vous

 

«Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours?»: Une lecture sur le Marketing de réseau (MLM) qui m’a franchement édifié, conforté dans mon actuelle option d’affaire, et que je tenais fortement à partager avec vous, chers lecteurs, chers filleuls et chers réseauteurs. Une vraie mine d’or ! Je vous en ai sélectionné quelques larges extraits, que je vais publier en 5 posts. A lire absolument. Gavez-vous en et bouleversez votre vision en affaire. En voici le deuxième. Excellente lecture et rendez-vous au sommet! Fernand Dindé.

Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours ? (10ème partie)

 

Le marketing traditionnel tel qu’enseigné dans toutes les grandes écoles du monde est exclusivement basé sur la vente des produits ou des services. Autrement dit, vous n’avez rien si vous n’avez rien vendu. Ces adeptes (délégués médicaux, techniciens supérieur en marketing, etc.) ne peuvent gagner que les commissions à la sueur de leur seul front. Aucun mécanisme n’est mis en place pour que l’information qui part d'eux, leur produise des revenus selon qu’elle ne circule de personne à personne. Mais pour dire la vérité, ce modèle est dépassé, c’est de nos jour la technique de distribution du siècle passé.

Par contre, construire un réseau MLM n’est pas juste une histoire de gagner plus d’argent ou arrondir les fins de mois. Ce serait absurde dans la mesure où le MLM est supérieur à l’emploi et même aux entreprises classiques bâties sur une méthodologie obsolète depuis les années 1990 avec l’arrivée de l’internet et sa fibre optique en 2003. Le MLM une question de création de capital humain et amovible lié à un système solide d’où il tire son énergie, en vue de générer les revenus passifs pour vous. Or vous n’êtes financièrement libre que si vos revenus passifs restent supérieurs à vos charges dans une période donnée. Autrement dit, on ne parle même pas de liberté financière si vos revenus, peu importe leur montant, restent liés à votre seule action physique.

Et pour savoir si vos revenus sont actifs ou passifs, il suffit de se poser la question suivante : « que deviendrais-je si, pour une raison quelconque, je ne pouvais plus faire ce que je fais pour vivre? » Si votre propre réponse vous rend heureux en vous remplissant d’un sentiment de sécurité, d’enthousiasme et de progrès, alors vous gagnez les revenus passifs, ce type de revenus qui ne dépend pas seulement de votre travail personnel. Si au contraire votre réponse est des choses que vous redoutez les plus, vous avez besoin de changer de méthode de création de revenus pendant que vous êtes encore plein d’énergie et surtout en bonne santé. YES !

De toutes les façons, les employés n’ont ni le temps, ni l’argent, ni la sécurité, ni le droit de rêver grand. Pareil avec l’auto-employé. En parlant ainsi, ça pousse les concernés à regarder leurs gros salaires (pour ceux qui en ont), le montant de leur revenus par jour, et rire d’une telle affirmation. Avant d'en rire plus, faisons un petit exercice d’arithmétique :

Multipliez votre salaire mensuel par 12, puis par 20. Le produit que vous obtenez est votre salaire sur les 20 prochaines années. Est-il donc assez pour :

  • Poursuivre et réaliser votre rêve le plus cher et le plus grand ?
  • Vivre bien et sans dette ni découvert ?
  • Vous offrir une belle maison avec le confort que vous voulez et non celui que vous acceptez faute de mieux?
  • Mettre vos enfants dans les meilleures écoles où qu’elles soient?
  • Soigner votre famille et vous-même dans les meilleurs cliniques où qu’elles soient?
  • Etc.

Tenez aussi compte de ce que chaque jour, le prix de quelque chose augmente sur votre marché local, l’urbanisation renchérit les loyers, la vie devient de plus en plus chère et de manière irréversible à cause du coût toujours plus important du pétrole. Cependant le salaire reste stable… en fait, quand même il augmenterait de 10% par an, ça ne ferait aucune différence concrète pour l’avenir. Car il attend au meilleur des cas, le jour où vous serrez affaibli pour s’arrêter.

Pour les auto-employés, dites :

  • Pouvez-vous allez en congés là où vous voulez, mettre le temps que vous souhaitez, sans avoir  à sacrifier vos revenus ?
  • En faisant ce que vous faites pour gagner ce que vous gagnez en toute intégrité, est-il prévisible que vous soyez capable d’arrêter de travailler d’ici 5 ou 10 ans et continuer quand-même à gagner davantage?
  • Or un jour arrive où vous n’aurez plus la même énergie ni la même force de production : Que deviendrez-vous alors?

Il n’est pas du tout sage de travailler pour de l’argent mais, plutôt de se battre pour mettre en place un actif, un capital, qui puisse générer les revenus passifs pour vous une fois achevé. Le parfait business pour y arriver avec très peu d’investissement c’est le marketing de réseau, où chaque membre trouve son intérêt sans être une charge pour vous et en restant un bon et vrai partenaire d’affaires avec qui vous travaillez en équipe, peu importe la distance, la culture, la race...

Si vous faites ce que vous faites actuellement depuis 5 ou 10 ans, et n’avez toujours pas de réponse enthousiaste, remplie de sentiment heureux et de sécurité quant à nos précédentes questions, pourquoi ne pas donner une chance à notre système dans votre vie même juste pour deux ou trois ans pendant lesquels vous-vous donnez à fond comme vous le faites pour votre job actuel (je suppose que vous êtes intègre) afin de pouvoir juger par vous-même? Seul (le Marketing de réseau), vous donne de quitter progressivement les sentiers battus depuis des siècles (obsolète aujourd’hui) pour vous donner l’opportunité réelle de réinventer votre avenir, de frayer votre propre chemin en lui donnant vos caractéristiques de rêve. Oui, monsieur.

La publication précédente parlait du premier des 8 actifs compilés dans un réseau professionnel MLM. Voyons maintenant ce qu’il en est du second.

Actif 2 : Un processus évident de développement personnel

Il y en a qui se demandent pourquoi le développement personnel alors que l’objectif pour eux c’est de joindre les deux bouts. Mais il faut préciser que le MLM professionnel n’est pas juste un métier mais aussi et surtout un business. Et pour passer de l’emploi au business, vous ne devez pas vous limiter juste à changer ce que vous faites, mais vous devez parvenir à changer de manière significative ce que vous êtes. Changer votre valeur intrinsèque, améliorer votre MOI. De toutes les façons, si vous faites le business avec une mentalité d’employé, vous échouez à peine avoir commencé. Or la mentalité vient par l’entrainement. Par la répétition vous devenez ce que vous n’étiez pas.

Le gagnant et le perdant en vous.

Il y a en chacun de nous le gagnant et le perdant qui rivalisent pour avoir plus de temps de jeu. La raison de l’échec pour la majorité vient du fait de laisser plus de temps d’expression au perdant, lui permettant ainsi d’avoir la prééminence sur les expériences de la vie. Il y en a qui pense qu’il suffit d’être positif… non. Il faut aussi et surtout agir. En fait être positif c’est donner une instruction claire au cerveau. Mais quelles sont ces instructions? «C’est trop risqué !». Voilà l’exemple d’un type de phrase claire et entièrement positive,  mais qui crée des sentiments négatifs c’est-à-dire, contribue à nourrir le perdant. Elle est l’inverse diamétral de cet autre type phrase aussi positive et claire que le premier : « comment puis-je me le permettre ? » qui crée plutôt la rage de repousser ses limites, c’est-à-dire contribue à nourrir le gagnant. La pensée la mieux nourrie est dominante et forge le caractère par les émotions qui en résultent. La pensée se juge donc positive ou négative par le ressenti qu’il produit, et non par la beauté des phrases qui l'expriment. Voilà une clé des plus importantes de la victoire mentale : votre ressenti.

Un véritable système MLM a aussi un programme de formation mentale pour initier ses membres dans l’art de repousser leurs limites habituelles pour accomplir des miracles. Car la seule différence entre l’homme (ou la femme) d’affaire et l’employé c’est l’état mental (mindset). Or, ne vous y tromper jamais : l’état mental est l’origine des paroles, des actions et enfin des résultats qui constituent les expériences de la vie. Comme vous pensez (tel que vous pensez), vous dites, vous faites, et vous VIVEZ.

 

Dr. Eric LANGOUL

 

Si après cette lecture, vous désirez effectuer votre entrée en affaire avec un système fiable et éprouvé de Marketing de réseau (36 ans d'expérience et de succès continu, avec un chiffre d'affaires annuel à croissance quasi exponentielle), contactez-moi et parlons affaire! Je vous parraine.

 

DINDE Fernand AGBO

Networker, Entrepreneur en Bien-être, Manager Adjoint chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

Comprendre ce qu'il y a de vraiment magique dans le Marketing de réseau

 

MARKETING DE RESEAU. C'EST FABULEUX.jpg

 

«Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours?»: Une lecture sur le Marketing de réseau (MLM) qui m’a franchement édifié, conforté dans mon actuelle option d’affaire, et que je tenais fortement à partager avec vous, chers lecteurs, chers filleuls et chers réseauteurs. Une vraie mine d’or ! Je vous en ai sélectionné quelques larges extraits, que je vais publier en 5 posts. A lire absolument. Gavez-vous en et bouleversez votre vision en affaire. En voici déjà le premier. Excellente lecture et rendez-vous au sommet! Fernand Dindé.

 

Préambule

Si vous lisez ceci, c’est la preuve que vous tenez à gagner de très bons revenus passifs, tout en aidant les autres à en gagner aussi, en se transformant et en se développant dans le processus en même temps que vous : C’est le leadership. Le leadership est un appel à la responsabilité, quelque chose, un sens qui vous fait croire aux possibilités d’obtention du bien-être des autres, ou à l’amélioration de leurs conditions qui très souvent n’est pas différente de la vôtre. Il vous fait comprendre qu’impacter des centaines de milliers voir des millions de vies, commence par vous. Et nous sommes là pour vous accompagner dans votre noble tâche, en mettant notre expertise, nos formations, nos outils et notre système à votre disposition, pour vous guider pas à pas jusqu’à la liberté financière.  

Or la liberté financière dépend, non de combien gros on gagne, ni de l’épargne mais, du degré de passivité à la fois dans la manière de gagner et dans la manière de perpétuer ce que l’on gagne pour les générations futures.

Si votre compte en banque est quotidiennement bien fourni par votre propre travail en tant qu’employé ou auto-employé – revenus actifs – on ne peut pas vous dire financièrement libre, même si vos charges ne représentent que les 5% de vos revenus. Car vous deviendriez pauvre si pour une raison donnée, votre production cessait ! Les revenus actifs, liés à la santé et la vigueur sont contrairement aux charges, décroissants avec le temps.

Or si votre compte est fourni grâce à un système qui travaille pour vous, ou grâce à l’investissement de votre argent qui travaille pour vous ou produit des intérêts pour vous – revenus passifs – vous êtes alors financièrement libre, même si vos dépenses représentent les 40% ou même les 60% de vos revenus! L’écart gains-charges peut se corriger facilement, les revenus passifs étant plutôt croissants avec le temps parce que générés par un système ou par un investissement.

On parle donc de Liberté Financière, seulement si les revenus passifs dans chaque période restent supérieurs aux dépenses. Si vous aspirez à cela, ce qui est légitime, c’est très bien. Mais si vous êtes aussi prêt, engagé et déterminé à en payer le prix, c’est parfait.

En préambule, il est important de savoir que, même si aucun paresseux ne peut y parvenir – la réussite n’étant pas le produit de la chance et du hasard – il est plus simple de nos jours grâce à nos outils-système, de relever ce défi. Vous devez savoir et surtout admettre qu’en plus, il vous faudra investir en vous-même, bien vous former (par la pratique), vous professionnaliser et vous donner à fond pendant un certain temps bien planifié, soit 6 mois à 5 ans maximum selon les dernières études et recherches.

Il est enfin aussi primordial de réaliser que, le même chemin menant toujours au même endroit, le seul moyen pour vous d’être ce que vous n’avez jamais été, ou bien d’avoir ce que vous n’avez jamais eu, c’est de faire ce que vous n’avez jamais fait. En outre, pour faire allusion aux propos d’Albert EINSTEIN, c’est de la folie que de continuer à faire exactement ce que l’on a toujours fait, et s’attendre à un résultat différent. Voulez-vous donc changer votre vie et vos résultats sur tous les plans?

(…) On n’apprend la médecine que des personnes qui ont suivi un processus qui a fait d’elles des médecins ; c’est pareil pour toute autre spécialité imaginable. Seules les personnes riches, c'est-à-dire financièrement libres grâce au système et parties de rien, ont qualité d’accompagner les nouveaux membres dans le processus de création de leur richesse.

Eduriche.com

Marketing de réseau, le business du 21 siècle

 

(…) Le Multi-Level Marketing (marketing multi-niveaux) est une impressionnante méthode de distribution née vers la fin du 20e siècle. C’est « le business du 21e Siècle », selon Robert Kiyozaki. Il est caractérisé par sa simplicité qui le rend facile à dupliquer par tous, ce qui créé un effet extraordinaire de levier. Seul le marketing de réseau peut faire qu’un homme au repos travaille plusieurs centaines d’heures par jour ! En fait, si seulement 100 distributeurs de votre réseau travaillent une heure chacun en un jour donné, vos résultats sont comme si vous aviez travaillé 100 heures ce jour-là : c’est l’effet de levier ! Vous gagnez donc en temps, en énergie, et en argent à titre passif.

Le MLM consiste à  écouler des produits mais surtout, à créer un réseau de consommateurs et diffuseurs (distributeurs) d’information dans un système fortement rémunérateur en termes de bonus. Autrement dit, vous consommez le produit, vous en parlez à votre prochain qui en achète chez vous et consomme aussi et vous êtes récompensés pour lui et pour toute ses générations et ce, jusqu’à l’infini et à vie!

(En MLM, sont véritablement qualifiés pour réussir) ceux qui ont la hargne et la détermination de réussir, de secourir leurs semblables, de réaliser leurs rêves les plus fous, de transformer leur vie, d’influencer positivement les autres, et de faire une colossale, perpétuelle et honnête fortune ! Car en réalité, ce que le réseauteur en MLM peut avoir comme revenu passif mensuel est illimité. Votre job c'est de suivre le système (MLM que vous avez choisi), et le sien c'est de bosser pour vous.

Eduriche.com

Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours ? (9ème partie)

 

Nous sommes en train de montrer depuis 6 mois déjà, l’importance pour chacun de bâtir un réseau qui devienne son capital vivant (…).

(…) Le plus important, plus important que le produit et le plan de rémunération, c’est votre réseau, autrement dit, la marque de votre leadership et votre capital humain, ce que vous avez transpiré pour bâtir. Voilà ce qui rend riche en MLM.

(…) La publication précédente parlait en ses dernières lignes de 8 actifs compilés dans un réseau professionnel. Voyons-les les uns après les autres.

Actif 1 : Une éducation sur le monde réel des affaires

Soyez en certains, les bons diplômes sont bien. Mais on n’en a fondamentalement pas besoin pour créer son actif. Nous croyons tous à l’éducation. Ok ? Avec passion, d’ailleurs. Seulement, la véritable éducation est celle qui enseigne réellement ce qu’on a besoin de connaitre et de manipuler pour avoir du succès dans la vie. Et ça, ça n’a rien à voir avec le fait de passer les meilleures années de sa vie claquemuré à ne rien apprendre de vraiment utile, pour réaliser en fin de parcours qu’au fond, rien n’est fait. Toutes nos excuses aux esprits très fins qui peuvent être choqués ; on ne peut le dire autrement en prétendant aider les autres.

En encourageant les gens à bâtir leur réseau MLM, la première raison n’est pas des plus excellentes ; ce n’est même pas la transformation de leur vie ou le fait qu’ils seront représentants de merveilleux produits. Ce n’est pas non plus à cause de l’argent que vous pouvez y gagner, ou de la liberté financière que vous pouvez atteindre rapidement.

Les produits sont toujours excellents dans les MLM. Mais la valeur du MLM est sa capacité à vous frayer un chemin pour que vous puissiez créer votre fortune. Et là n’est toujours pas le plus important des bénéfices du marketing de réseau. Sa valeur principale est celle qu’il vous donne : une vraie expérience du monde réel des affaires.

Trois types d’éducation

Le succès financier requiert trois types d’éducation : académique, professionnelle et financière.

  • Académique :

Les enseignants vous apprennent à lire, réciter, compter et écrire. C’est vraiment très important pour vivre dans un monde aussi compliqué que le nôtre aujourd’hui. Mais on n’y enseigne qu’à travailler pour vivre en employé. Ce qui est évident car, le staff enseignant est lui-même employé et ne peut transmettre que ce qu’il est. 

  • Professionnelle :

Ici (dans l'éducation professionnelle), on vous montre comment travailler pour l’argent. En d’autres termes, vous êtes par cette éducation préparés à vivre comme employés ou auto-employés. Il y a quelques années les enfants les plus futés étaient canalisés pour devenir les avocats, les médecins, les comptables etc. Les autres jugés moins intelligents allaient dans les écoles professionnelles pour devenir assistant médicaux, plombiers, technicien en bâtiment, mécaniciens, électriciens, etc. Mais l’enseignement technique est curieusement plus coriace ;  pourtant comme l’autre, elle ne mène pas non plus à la liberté.

  • Financière :

C’est ici (dans l'éducation financière) que vous apprenez à mettre l’argent à votre service au lieu de travailler pour lui. Ceux qui ont fait comptabilité, gestion, finances, etc., estiment qu’ils ont une bonne éducation financière depuis l’école qu’ils ont payée à grands coups de millions... Les diplômes ne le prouvent-ils pas ? Mais ce n’est pas toujours vrai. Une bonne éducation financière leur aurait permis de réaliser que leur école a juste sélectionné les plus intelligents (qu’ils sont) pour les former à mieux servir les riches contre un salaire. Autrement dit, ils sont formés pour être des grands employés.  Mais c’est toujours des employés. Le principe abrutissant est exactement le même: «A mon retour du Vietnam, j’ai pensé rentrer à l’école pour obtenir mon MBA (Master in Business Administration). Mais mon père riche me l’a déconseillé. Il m’a dit: "Si tu obtiens un MBA  de l’école traditionnelle, tu es juste formé pour être un employé de riche. Mais si tu veux toi-aussi être riche, tu n’as pas besoin de plus de formation académique. Tu as seulement besoin d’une éducation financière de la vie réelle"», se souvient Robert Kiyozaki.

D’importantes habiletés

Entreprendre est une chose des plus coriaces qu’un individu puisse décider de faire. Surtout quand il s’agit du quadrant B. C’est la raison pour laquelle les gens sont très nombreux dans les secteurs de l’emploi et de l’auto-emploi. Si tout était facile, tout le monde le ferait.

Pour avoir du succès en business, il est impératif de développer un certain nombre d’habiletés (pour ceux qui n’en ont pas) que l’école traditionnelle ne développe pas chez ses disciples :

La capacité de s’organiser et de dresser un agenda.

Ceci est plus grand que tout ce à quoi l’on pourrait penser sur le plan caractériel. Très souvent les employés qui vont dans le secteur du MLM ont de la peine à y évoluer à cause de ce qu’ils sont habitués qu’on leur dise quoi faire. Ils ont un beau nom pour appeler ça: « les instructions de la hiérarchie ». Vous pouvez bosser très dur dans le secteur de l’emploi, et n'avoir aucune expérience en ce qui est de fixer les objectifs, concevoir les plans d’action rythmés par l’agenda, la gestion du temps, et une exécution claire des actions productives.

C’est vraiment difficile de savoir que plusieurs n’ont pas ces notions de base. Cependant, ce n’est pas aussi une surprise car on n’en a pas forcément besoin pour un emploi. Mais si vous voulez faire du MLM business et y réussir, vous devez absolument développer ces qualités. Elles sont d’une importance capitale.

Exonération fiscale

Les nouveaux dans le MLM sont souvent étonnés de constater que l’exonération fiscale dont jouissent les riches est aussi offerte aux bâtisseurs de réseau. En commençant dans le MLM que vous faites à vos heures libres, et en gardant votre emploi actuel, vous comprendrez par expérience et de manière réelle à quel niveau important sont les avantages fiscaux dont jouissent les riches. Une personne avec un business à temps partiel peut bénéficier de plus de réduction fiscale qu’un employé.

Le développement personnel

La réussite en business n’est pas qu’une affaire de technique. Il faut bien plus que cela. La clé du succès à long terme c’est votre éducation, c’est-à-dire vos expériences de vie, vos astuces, et par-dessus tout, votre caractère personnel.

Un caractère fort est important. La capacité de vaincre le manque de confiance en soi, vaincre la timidité, vaincre le rejet des autres. La capacité de continuer après un échec cuisant… Toute personne qui veut réussir en marketing de réseau doit développer ces traits de personnalité. Et si vous ne les avez pas appris à l’école, ni au lieu de service, ni à la maison pendant que vous grandissiez, où donc dans tout l’univers entier pouvez-vous trouver un business où on investit tant pour vous inculquer ses valeurs ? Dans le MLM, bien sûr !

Les gens y développent certain aspects d’eux-mêmes qu’ils n’auraient jamais pu développer autrement. En plus de la communication, comment comprendre la psychologie de ceux qui disent « non », comment persister face au rejet, plusieurs autres outils face aux défis de la vie réelle qui y sont donnés sont les suivants :

 - L’attitude de succès

- L’habillement pour le succès

- Les astuces de communication

- Vaincre la peur, le doute, le manque de confiance,

- Vaincre la peur d’être rejeté

- L’habileté des autres

- La gestion du temps

- La responsabilité

- La pratique de fixation des objectifs

- La gestion de l’argent

- Les techniques d’investissement

- Etc.

Un bon système de MLM est accompagné d’un programme de formation dans tous ces secteurs. Et ce type d’éducation n’a pas de prix. Pourtant en MLM, vous apprenez en faisant, et vous gagnez en apprenant. Les formations ne sont pas théoriques mais expérimentales.

Quand vous joignez un MLM de bonne qualité, ils ne se contentent pas de vous inscrire et de vous montrer la piste à suivre mais, ils vous encadrent dans votre processus de développement du caractère personnel et des qualités et astuces dont vous avez besoin pour réussir. Le marketing de réseau est une école des affaires de la vie réelle pour les gens qui veulent apprendre les astuces d’un entrepreneur au lieu de ceux d’un employé.

 

Dr. Eric LANGOUL

 

Si après cette lecture, vous désirez effectuer votre entrée en affaire avec un système fiable et éprouvé de Marketing de réseau (36 ans d'expérience et de succès continu, avec un chiffre d'affaires annuel à croissance quasi exponentielle), contactez-moi et parlons affaire! Je vous parraine.

 

DINDE Fernand AGBO

Networker, Entrepreneur en Bien-être, Manager Adjoint chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr