topblog Ivoire blogs

samedi, 08 août 2015

Les capsules du Manager Dindé (9): Vous êtes en affaire ; rationalisez votre temps et forgez votre caractère

 

 

GERER LE TEMPS.jpg

 

Devenir entrepreneur, de façon générale, et chef d’entreprise FOREVER, singulièrement, nous impose un minimum de changement dans notre façon de faire désormais les choses et de nous comporter. Même notre état d’esprit doit subir une mutation significative.

Comme dit l'Economiste, Dr Eric LANGOUL : « En MLM (Multi Level Marketing ou Marketing de réseau), sont véritablement qualifiés pour réussir ceux qui ont la hargne et la détermination de réussir, de secourir leurs semblables, de réaliser leurs rêves les plus fous, de transformer leur vie, d’influencer positivement les autres, et de faire une colossale, perpétuelle et honnête fortune ! Car en réalité, ce que le réseauteur en MLM peut avoir comme revenu passif mensuel est illimité. Votre job, c'est de suivre le système MLM que vous avez choisi, et le sien, c'est de bosser pour vous ».

Pour s’inscrire dans une telle dynamique et faire siens des objectifs aussi nobles, il faut absolument avoir ou cultiver certaines dispositions et surtout, certaines habiletés. Comme par exemple : La capacité de s’organiser et de dresser un agenda. 

A ce sujet, voici ce que soutient le Dr Eric LANGOUL : « Ceci est plus grand que tout ce à quoi l’on pourrait penser sur le plan caractériel. Très souvent les employés qui vont dans le secteur du MLM ont de la peine à y évoluer à cause de ce qu’ils sont habitués qu’on leur dise quoi faire. Ils ont un beau nom pour appeler ça: « les instructions de la hiérarchie ». Vous pouvez bosser très dur dans le secteur de l’emploi, et n'avoir aucune expérience en ce qui est de fixer les objectifs, concevoir les plans d’action rythmés par l’agenda, la gestion du temps, et une exécution claire des actions productives ».

C’est extrêmement clair ! Oui, la capacité de gérer le temps, fait partie des habiletés que vous devez cultiver pour réussir en MLM, c'est-à-dire en Marketing de réseau. La discipline est absolument indissociable de la gestion du temps. On ne peut parvenir à gérer efficacement et de façon optimale son temps que si on est discipliné. Tous disposent de 24 heures dans un jour. A ce niveau, aucune discrimination possible. Mais que fait chacun de nous de ses 24 heures ? Les uns s’en servent pour changer de vie, pour réaliser des choses significatives et devenir riches, d’autres s’en servent pour s’appauvrir davantage. Tout dépend de la gestion qu’on en fait. Et une bonne gestion du temps est liée à l’autodiscipline. La discipline, c'est ne pas se disperser, rester concentré sur ses objectifs; c’est le fait d’avoir les yeux fixés sur ses objectifs et de ne se laisser distraire par quoi que ce soit, jusqu’à leur réalisation.

 

LA DISCIPLINE.jpg

 

Quand vous avez des objectifs comme ceux que vous vous êtes fixés pour votre MLM Business, vous ne pouvez pas, par exemple :

  • vous permettre de passer 4 à 5 heures par jour devant la télé ;
  • passer vos journées en divertissement (à moins que vous ayez déjà atteint vos objectifs !) ;
  • vous adonner à de vains bavardages et aux commérages, qui sont tout naturellement infructueux en affaire et qui vous grillent inutilement votre temps ;
  • vous laisser aller au vagabondage, aux visites à vos connaissances et aux promenades, sans buts précis (vous n’avez donc rien à faire ?!!) ;
  • ou vous empêtrer durablement dans des activités non seulement improductives en bonus pour votre entreprise MLM (parce qu’improductives en Points-Caisse, chez FOREVER, par exemple), mais qui ne revêtent pas non plus un sens véritablement profond pour votre vie professionnelle, sociale ou spirituelle.

Si vous voulez réussir en Marketing de réseau, apprenez à user utilement de votre temps, apprenez à rationaliser votre temps, à planifier votre réussite. C’est absolument essentiel ! Distinguez-vous de ceux qui utilisent leurs 24 heures pour s’appauvrir, parce que ne faisant rien d’innovant et de productif pour les 5 à 10 prochaines années. Servez-vous en pour changer la vie de votre épouse/époux et de vos enfants, pour changer la vie de votre famille, pour conduire d’autres personnes à la prospérité et les rendre socialement heureux, servez-vous en pour devenir riche.

J'insiste: ne gaspillez pas votre temps, il est trop précieux ! Mettez à profit vos temps libres, vos heures creuses, votre temps de pause au service, vos week-ends. Payez-en le prix, aujourd’hui, vous aurez l’occasion de vous rattraper et de vous payer du bon temps pour le restant de votre vie.

Si vous voulez réussir dans le MLM Business, il vous faut avoir non seulement une bonne gestion de votre temps, de l'organisation et de la discipline (dans la poursuite de vos objectifs) mais aussi du caractère. Comme l’affirme le Dr Eric LANGOUL : « La réussite en business n’est pas qu’une affaire de technique. Il faut bien plus que cela. La clé du succès à long terme c’est votre éducation, c’est-à-dire vos expériences de vie, vos astuces, et par-dessus tout, votre caractère personnel. Un caractère fort est important. La capacité de vaincre le manque de confiance en soi, vaincre la timidité, vaincre le rejet des autres. La capacité de continuer après un échec cuisant… Toute personne qui veut réussir en marketing de réseau doit développer ces traits de personnalité. Et si vous ne les avez pas appris à l’école, ni au lieu de service, ni à la maison pendant que vous grandissiez, où donc dans tout l’univers entier pouvez-vous trouver un business où on investit tant pour vous inculquer ces valeurs ? Dans le MLM, bien sûr ! ».

Quand on sait ce qu’on veut, on est déjà bien parti et bien loti pour se forger un caractère de battant, de vainqueur, de conquérant. Si vous avez décidé de devenir un champion du MLM, vous ne pouvez plus vous autoriser à être un flemmard, une personne sans conviction, sans détermination, sans un minimum de passion. C’est ce caractère « trempé » qui vous assurera un succès retentissant en affaire, soyez-en sûr(e) ! Ne soyez pas une mauviette, une personne trop délicate (comme des pétales de rose, trait de ceux qui se découragent vite et pour peu de chose), trop frêle, flegmatique, un gringalet en affaire. Ayez de l’étoffe, du coffre, de la poigne ! Montrez que vous savez ce que vous voulez. Même si les débuts sont encore difficiles pour vous et que vous ne semblez pas encore voir le bout du tunnel, battez-vous, soyez déterminé(e) et convaincu(e) de votre business. C’est ce qui convaincra les autres de vous suivre et de s’en remettre à votre « expertise ».

 

LES OBSTACLES QUE TU VOIS.jpg

 

Votre objectif, c’est le sommet. Le sommet de la montagne. Gardez donc les yeux de votre âme rivés sur ce sommet de la montagne et traversez la vallée, arpentez les côtes raides, avec leurs sables mouvants, leurs épaisses végétations hostiles faites de ronces et d’épines, leurs sols rocailleux, leurs scorpions et leurs serpents (tous les obstacles qui peuvent se dresser devant votre business, y compris les paroles des moqueurs, le mépris, les railleries des personnes négatives, l’échec momentané, l’abandon de certains membres de votre équipe, la dureté du terrain, le rejet de la part de vos proches, l’indifférence de vos amis). N’abandonnez jamais, ayez de la poigne, du caractère, tenez bon ; le succès est au bout de l’effort et de la discipline. C’est archi universellement-prouvé. Quand vous aurez réussi, ils vous suivront tous. Ils ont besoin de votre succès, ils ont besoin que vous leur montriez la voie, que vous leur frayiez le chemin. Bon vent et courage !

 

DINDE Fernand AGBO

Réseauteur, Chef d'Entreprise et Manager chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

lundi, 20 juillet 2015

Les capsules du Manager Dindé (7): Marketing de réseau, un jeu où chacun doit absolument jouer sa partition

 

 

marketing de réseau,les capsules du manager dindé (7),un jeu où chacun doit absolument jouer sa partition,business forever living products

 

Le Marketing de réseau est une très belle activité. Personnellement, il me passionne. Mais il réserve bien de surprises à ceux qui s’y lancent et qui ne comprennent toujours pas, des mois et années après, que c’est une affaire d’équipe et de parfaite solidarité. Vous ne pouvez réussir en Marketing de réseau si vous ne prenez pas le temps de BATIR un réseau qui tourne, qui fonctionne tout seul, assis sur les fondements d’une équipe de leaders.

Ce qu’il est important de savoir pour commencer, c’est que le Marketing de réseau ne se fait pas seul. Il se fait avec des filleuls. Des filleuls aussi motivés que soi. Qui constituent un groupe de partenaires d’affaire opérationnel, actif. Ce qui fait, d’ores et déjà, que votre lignée est condamnée à mourir si vous n’êtes pas vous-même motivé(e), voire hyper motivé(e). Parce que vos filleuls ne copieront que ce que vous êtes vous-même. Vous ne pourrez leur transmettre que ce que vous êtes ou ce que vous savez. Si vous ne leur montrez pas ou ne leur prouvez pas que vous êtes un leader, un réseauteur déterminé, passionné, qui sait où il va et qui a de puissants objectifs, et que vous ne les formez pas à être comme vous, vous êtes sûr(e) de les perdre tous d’ici quelques mois ou années d’activité. Ils s’éteindront tous, lamentablement. Il est donc indispensable de coacher vos filleuls, d’être très attentifs à leurs difficultés, de les former, par tous les moyens, de sorte que vous puissiez constituer ensemble une EQUIPE.

Par « équipe », j’entends un petit groupe de filleuls parmi tous vos filleuls, qui ont la même vision que vous, en qui vous avez confiance, qui sont prêts, avec vous, à allez jusqu’au bout, qui se sont engagés à ne jamais abandonner, qui y croient à fond (autant que vous) et qui sont décidés à en payer le prix, physiquement, moralement, mentalement et financièrement. Ce sont des hommes et des femmes de confiance, de défi. Vous pouvez compter sur eux, les yeux fermés. Ils se mettent au travail sans vous attendre. Trouvez-les ! Ils sont dans votre lignée, autour de vous. Ils se distinguent par une détermination à toute épreuve et par une motivation sans faille. C’est avec eux que vous irez loin. Quand vous les aurez trouvés, ceux-là, « arrosez-les » abondamment ! Comme on dit : « On n’arrose que les fleurs qui poussent ».

En revanche, vous pouvez être bien motivé(e) et avoir des filleuls inertes, amorphes, sans ambition et carrément inactifs. Si vous êtes motivé(e) et que vos filleuls ne le sont pas malgré vos formations et votre coaching, c’est qu’ils n’ont pas vraiment d’objectifs personnels avec ce business, ou qu’ils sont tout bonnement paresseux. Ou alors, ils ne comprennent rien à l’affaire et se comportent comme des clients qui attendent un profit immédiat ou des employés qui attendent un salaire. Ils n’ont pas encore compris que c’est leur entreprise et qu’ils ne la construisent pas pour faire plaisir ni à vous ni à quelqu’un d’autre. Ceux qui ne veulent rien faire, laissez-les réfléchir et relancez-les plus tard. Ceux qui sont un peu motivés, boostez-les. Ceux qui sont percutants, accompagnez-les sans faillir ni faiblir.

marketing de réseau,les capsules du manager dindé (7),un jeu où chacun doit absolument jouer sa partition,business forever living products

Mais un conseil, qui vaut son pesant d’or : ne donnez jamais à vos filleuls le sentiment ou l’impression que vous les attendez pour développer votre réseau et que vous ne pouvez rien sans eux. Cela ne devrait jamais être vrai, sinon, ce serait une grave et fâcheuse défaillance de votre part. Si c’est le cas, il leur semblera que vous voulez les faire travailler pour vous, ils pourraient se décourager et ne plus faire jouer la solidarité, qui est la règle d’or du Marketing de réseau.

Si malgré votre dynamisme personnel et vos efforts pour amener vos filleuls à être actifs, ils ne bougent pas, mettez-vous vous-même au travail comme s’ils n’existaient pas, comme si vous étiez tout seul. Continuer à étendre votre réseau, parrainez sans relâche de nouveaux filleuls, organisez vos propres conférences, comme si de rien n’était, sans les déranger. Vous verrez qu'à un moment donné, ils comprendront que même sans eux, vous êtes percutant(e), que sans eux, vous atteindriez bien vos résultats et vos objectifs, sans problèmes majeurs. Ils commenceront à vous respecter. Cela les amènera à changer d’opinion vis-à-vis de vous et ils essaieront de se racheter, en se rendant plus disponibles et utiles. Si vous donnez l’impression à vos filleuls que vous n’êtes rien sans eux, vous êtes fait(e) comme un rat ! Ils pourraient aller jusqu’à vous faire du chantage et vous menacer de tout arrêter pour vous faire mal.

Quelle que soit la lignée à laquelle vous appartenez, peu importe qui est votre parrain ou marraine et quel que soit le pays où vous pratiquez votre activité FOREVER, vous avez le devoir de vous comporter comme un bon élève, comme un bon filleul. Vous avez une partition à jouer, au nom de la sacro-sainte règle de la solidarité : développer et faire grandir votre lignée personnelle, et par ricochet, la lignée de votre up-line (c'est-à-dire de votre parrain ou marraine). Procurez à votre parrain ou à votre marraine le plaisir et le bonheur d’avoir un(e) filleul(e) sur qui il/elle peut compter pour monter son équipe d’hommes et de femmes d’affaire.

Si vous jouez votre partition avec fidélité et honnêteté, vos filleuls la joueront aussi avec fidélité et honnêteté envers vous. N’espérez pas avoir des filleuls qui travaillent quand vous en êtes vous-même incapable. Le Marketing de réseau est un jeu. Un jeu de solidarité. Un jeu qui a des règles. Si vous voulez que ce jeu fonctionne (et surtout pour vous !), jouez-le dans les règles de l’art. Ne soyez pas un poids-mort dans la lignée à laquelle vous appartenez. Ne soyez pas le maillon faible du réseau de votre parrain.

Imaginez une lignée où chacun fait sans faillir, tous les mois, ses 4 Points-Caisse (PC), parraine systématiquement 1 à 2 prospects par mois (c’est vraiment le strict minimum !) et coache sa lignée lui-même, sans attendre, comme un démissionnaire, que ce soit les autres qui le fassent pour lui. Cette lignée-là serait puissante et dynamique ! Pourquoi ? Eh bien, tout simplement, parce que chacun joue sa partition. Dans un tel réseau, chacun pourra facilement arriver à faire toutes ses qualifications, sans forcer.

Alors, cher réseauteur, commencez à jouer franchement votre partition, à partir d’aujourd’hui. Ne démissionnez pas de votre rôle de constructeur de réseau. Si vous laissez votre parrain ou votre marraine se débattre seul(e) dans le sien, vous ne pouvez pas espérer que vos filleuls fassent mieux pour vous. Jouez le jeu. Soyez un bon filleul, une bonne filleule, et soyez aussi un excellent parrain, une excellente marraine. Bon vent !

 

DINDE Fernand AGBO

Réseauteur, Chef d'Entreprise et Manager chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

vendredi, 03 juillet 2015

Les 2 mentalités qui tuent vos résultats en MLM – 5 questions à vous poser

 

DEPRESSION 2.jpg

 

Vous voulez lâcher votre boulot et ne faire que du MLM ? La victoire sera à vous, vous bâtirez un large groupe, vous commencez à bien gagner dans 6 mois, et d’ici 1 ou 2 ans, vous atteindrez l’indépendance financière…

Comme des milliers d’autres personnes vous y croyez dur comme fer lorsque vous démarrez.

Le problème, c’est que votre mentalité risque d’empêcher toute progression et de tuer vos résultats. Vous savez de quelle mentalité je vous parle ?

En fait, il y a 2 mentalités qui mettent des bâtons dans vos roues. Voyons les ensemble (en video et en texte)…


1. La mentalité du client

En MLM la réussite vous appartient à 100 %, autant que l’échec. Vous le saviez déjà ?

Malheureusement… presque tout le monde agit comme s’ils étaient de bons clients : j’ai investi xxx euros dans ce MLM, j’en ai parlé à xx amis, je n’ai eu aucun résultat…  ILS SONT OÙ MES RÉSULTATS ?

Agissez-vous de la sorte ? Remettez-vous la faute sur les produits de l’entreprise, l’enseignement de votre parrain, le plan de rémunération qui fait que vous n’avez aucun résultat ?

La plupart des débutants en MLM agissent ainsi. Certains restent débutants pendant plusieurs années en passant à travers une multitude d’entreprises de MLM. Il y a toujours quelque chose qui les a empêché de réussir. Ils n’ont vraiment pas de chance ?

Ils remettent la faute sur tout et rien, excepté sur eux. Ils adoptent la désastreuse mentalité du client qui a payé pour sa réussite et qui ne l’a pas obtenue.

C’est choquant, mais près de 50 % des gens qui veulent faire du MLM ont cette mentalité. Je parle par expérience, car j’ai directement parrainé plus de 70 personnes en un an et c’est le constat que j’ai fait.

Vous reconnaissez-vous là-dedans ?

Moi, je plaide coupable… j’étais comme ça dans mon premier MLM, il y a 4 ans.

Le produit n’était pas assez bon. La communication avec mon parrain pas satisfaisante, donc j’ai échoué… du moins c’est comme ça que je m’étais convaincu.

Passons maintenant à la 2ème mentalité tout aussi dévastatrice.

MENTALITE MLM.jpg

2. La mentalité de l’employé

J’ai travaillé 3h par jour la semaine dernière, j’ai fait xxx présentations. J’ai rédigé 40 articles en 8 mois et je n’ai toujours pas de résultats. ILS SONT OÙ MES RÉSULTATS ?

Je travaille 35h par semaine, je gagne tant. J’ai travaillé 20h par semaine en MLM pendant 2 mois et je n’ai rien gagné. C’est quoi le problème ? On se moque de moi ou quoi !? Ils sont où les 5 000 euros qu’on m’avait fait miroiter ?

Cet état d’esprit est très répandu. Beaucoup croient que leur réussite viendra en y mettant quelques heures par semaine pendant 1 ou 2 mois.

Les 5 bonnes questions à vous poser

J’ai travaillé dur sans résultat….

  1. Qu’est-ce qui manque dans ma manière de présenter ?

  2. Suis-je assez professionnel dans mon approche ?

  3. Mes prospects arrivent-ils à sentir en moi, confiance, inspiration et détermination ?

  4. N’ai-je pas parlé trop longtemps ?

  5. Comment puis-je m’améliorer ? Comment puis-je m’améliorer ? Une fois de plus comment puis-je m’améliorer ?

Si vous ne réussissez pas, soit vous passez pas assez à l’action, soit vous devez nettement vous améliorer.

Et je conclurais avec cette phrase : vous devez passer plus à l’action et toujours vous améliorer.

Alors on oublie ces 2 mentalités : celle du client et celle de l’employé ? On arrête de gémir sur son propre sort, on relève la tête, on se forme, on repasse a l’action, on analyse ses performances et on continue ainsi jusqu’à réussir ?

Allez au boulot ! Avec la bonne attitude et la mentalité du gagnant vous réussirez sans aucun doute ! Par contre, ça ne se fera pas du jour au lendemain. On parle ici d’évolution. Il vous faudra plusieurs mois, sachez-le.

Il m’a fallut plus d’un an pour évoluer et aujourd’hui, je vis de mon activité de MLM, depuis la Thaïlande. Vous le pouvez aussi !

 

Source: Marketing de Réseau Solution

mercredi, 10 juin 2015

Conseils sur la façon d'être un millionnaire

AXION 23.jpg

 
Le journaliste de Wall Street Journal (WSJ), Robert Frank, écrit à propos des riches. Ainsi, il a appris une chose ou deux au sujet de la façon dont les riches vivent et comment ils gagnent leur argent.
 
Dans cette vidéo de "Money Talks", Robert Franck donne quelques conseils sur la façon de devenir riche - que lui avait racontée, au fil des ans, des millionnaires et des milliardaires.
 

3 Conseils pour devenir riche: Vidéo
 

 
 
Découvrir ces conseils de la richesse issus de la vidéo.

 
1. Ne le faites pas pour l'argent
 
Les gens pensent que le moyen de devenir riches est seulement de se concentrer sur la façon de gagner beaucoup d'argent avec tel produit ou telle idée; ils pensent que c'est ce qui les rendra riches. Les riches, eux, disent qu'il faut trouver une chose que vous connaissez bien, que vous maîtrisez ou, mieux, qui vous passionne, de la poursuivre avec toute votre passion, et le résultat sera probablement la richesse.
 
2. Ignorer les opposants (et les sceptiques)
 
La plupart des millionnaires et des milliardaires ont démarré leur entreprise actuelle ou à venir avec une idée. Au départ, tout le monde a dit que ça n'allait pas marcher pour eux. Il faut trouver quelque chose sur le marché que personne d'autre ne peut voir. Et quelle est la clé pour savoir si une idée est vraiment révolutionnaire et mène vers une grande richesse? C'est quand tout le monde la déteste ou n'y adhère pas, une fois proposée. Là, elle est probablement une bonne idée.
 
3. Etre préparé pour le sacrifice
 
La majorité des gens pensent que la richesse vient du travail dur, du fait de travailler 8 heures par jour et 5 jours par semaine. Mais la plupart ne réalisent pas que le vrai sacrifice pour devenir riche aura une incidence sur leur santé, leur famille et leurs relations et qu'il n'adviendra qu'avec la poursuite obsessionnelle d'une idée, sur une longue période; parce que c'est la seule façon de devenir riche.
 
Donc, pour ceux qui veulent être millionnaires, ils doivent comprendre ces 3 choses et s'y sentir à l'aise, si tel est leur objectif.
 
 
 
 
NB: La traduction en Français ayant été très mauvaise, nous avons dû ajuster un tout petit peu les propos du traducteur, pour une bien meilleure compréhension du texte. Bien à tous ! Manager Fernand Dindé.

mercredi, 06 mai 2015

Etes-vous persévérant ?

PERSEVERANCE 1.png

Voulez-vous vraiment parvenir au sommet, atteindre votre objectif? Y tenez-vous vraiment?

 

Il y a de nombreuses causes d'échecs dans le marketing de réseau, mais si je ne devais en citer qu'une seule, ce serait le manque de persévérance.

La persévérance n'est pas reconnue à sa juste valeur. C'est pourtant ce qui cimente toute réussite.

Prenons l'exemple de l'acteur David Caruso, le célèbre chef des experts de la Floride dans " Les Experts : Miami ".

Après avoir connu un bref succès dans la série NYPD Blue, dans les années 90, il connut une longue traversée du désert.

Il joua dans quelques films de seconde zone voire même de vrais "navets".

Il a fallu attendre 2002 et son rôle dans les Experts Miami pour renouer avec le succès.

PERSEVERANCE 2.jpg

Qu'est-ce qui lui a permis de remonter la pente ? 

En un mot : PERSÉVÉRANCE.

Des histoires comme celles-ci, je pourrais vous en raconter des centaines.

A une plus petite échelle, vous allez vous aussi devoir persévérer.

Il n'y a aucun avenir pour ceux qui papillonnent d'opportunité en opportunité sans jamais prendre le temps de développer sérieusement leur activité.

Au contraire, ceux qui prennent le temps de faire les choses comme il faut, ceux qui ont la patience de bâtir leur réseau petit-à-petit, ceux-là sont certains d'aller très loin...

marketing de réseau,développement personnel,motivation,êtes-vous persévérant?

Si la persévérance vous fait défaut, voici quelques pistes à explorer :

1/ Avez-vous un but bien précis ?

Sans but précis, impossible de persévérer pour l'atteindre. Cela parait enfantin, et pourtant...

2/ Avez-vous confiance en vos capacités ?

Etre intimement convaincu que vous êtes capable d'atteindre vos objectifs est déjà un énorme pas en avant.

3/ Avez-vous adopté de bonnes habitudes ?

Lorsque l'on veut atteindre un objectif, on fait en sorte d'y travailler pas à pas, lentement mais sûrement.

Si vous êtes du genre à regarder la télé 4 heures par jour, il serait bon d'adopter des habitudes plus propices à la réalisation de vos objectifs.

marketing de réseau,développement personnel,motivation,êtes-vous persévérant?

Bien amicalement,

 

Bertrand Kervella

vendredi, 27 mars 2015

Le coin du motivateur (2)

ROMEO CHOUAKE. MOTIVATEUR.jpg

 

Comme promis, chers lecteurs, je poursuis ma série annoncée de posts relatifs à la motivation. La motivation tend à devenir, que dis-je, est devenue une véritable discipline scientifique en Sciences Humaines, un objet d'étude objective et cohérente. C'est tant mieux. Car pour être en affaire ou dans une quelconque autre dynamique d'atteinte d'objectif, il faut absolument être motivé sinon, c'est le déclin ou le surplace assuré.

ASCENSION OBSESSION.jpg

"Que ton ascension soit ton obsession", Roméo Chouaké. Si le succès ne devient pas une obsession pour toi, ce n'est pas certain que tu y arrives.

 

Pourquoi la motivation? Pour booster les Entrepreneurs, comme aime à le dire le Motivateur du Réseau Vainqueur, le remarquable Roméo Chouaké; pour booster les créateurs de richesse, les battants, les champions, ceux qui savent ce qu'ils veulent dans la vie, qui n'entendent pas être les derniers de la classe, qui veulent être à la tête et non à la queue, qui veulent révolutionner leur business, qui ont des difficultés sur le chemin de leur succès et qui ont besoin d'être remontés, galvanisés.

ROMEO CHOUAKE. MOTIVATEUR 2.jpg

Je n'oublie pas ceux qui veulent, tout comme les premiers, réussir mais qui n'ont aucune confiance en eux-mêmes, qui n'ont pas d'assurance, ou qui se trouvent toujours une foule d'excuses pour ne pas bouger, pour ne rien faire (du genre "il y a un lion dehors", "il fait trop froid, il fait trop chaud, il pleut", "je n'ai pas encore mangé", "il y a trop d'épines je ne peux pas couper la rose", etc) ou encore qui n'arrivent toujours pas à se décider à changer la vie déplaisante qu'ils mènent. La motivation est un puissant stimulant de l'action. Sachez-le: une personne en permanence motivée peut atteindre n'importe quel objectif ! Bonne lecture ! Manager Fernand Dindé.

ENVIE DE GAGNER.jpg

 

"Je cherche des personnes qui ont envie de gagner. Lorsque je n'en trouve pas, alors je cherche des personnes qui ont horreur de perdre".

L'envie de gagner est le premier moteur du succès et l'horreur de perdre, son deuxième. Si vous voulez connaître le succès, au moins l'un des deux doit vous habiter. Constituer donc votre équipe de travail avec des personnes qui sont muent par ce désir et ce sentiment. Votre succès ne pourra qu'en être garanti.

 

CROYEZ EN VOUS-MEME.jpg

"Croyez en vous-même et en tout ce que vous êtes. Sachez qu'il y a quelque chose à l'intérieur de vous qui est plus grand que n'importe quel obstacle".

Le succès en affaire est étroitement lié à la confiance en soi. Il y a en chacun de nous un potentiel, inné. Il faut le croire. Personne n'est né sans talent, sans qualité, sans détermination. Il faut juste y croire et refuser de se laisser terrasser devant quelque obstacle que ce soit. Ayez confiance en vous!

 

ETRE DIRIGE PAR SES REVES.jpg

"Ne soyez pas poussé par vos problèmes, soyez dirigé par vos rêves".

On va plus loin quand on est conduit par ses rêves que quand on est poussé par ses problèmes. Le problème est souvent temporaire; une fois résolu, il peut nous installer dans un contentement et une satisfaction qui vont à nouveau nous conduire à l'échec et nous perdre, parce qu'on ne travaille plus, on ne fournit plus d'effort pour sécuriser son succès. Comme le dit souvent le Motivateur Roméo Chouaké, la réussite peut tuer la réussite. S'en méfier. Vous n'avez jamais été autant en danger que quand vous avez réussi. Le rêve, lui couvre souvent une vie entière et n'est pas juste lié à une incommodité du moment. C'est une aspiration profonde de l'âme.

 

LA DISCIPLINE.jpg

"La discipline, c'est de savoir ce qu'on l'on veut, et de ne jamais l'oublier".

Le succès ne sourit pas à l'indiscipline, c'est certain. Quand vous savez ce que vous voulez dans la vie, fixez-le intensément du regard et ne le perdez jamais de vue. Ne vous laissez distraire d'aucune façon de vos objectifs et imposez-vous la discipline qui vous y conduira à coup sûr. La discipline, c'est ne pas se disperser, rester concentré sur son objectif et imprimer une constance incassable à votre travail. Ne "relâchez" pas avant d'en avoir vu les résultats! Vous allez quelquefois vous priver de certaines choses pour y arriver; des choses comme le sommeil, le repos, le plaisir, le divertissement. C'est souvent le prix à payer pour réussir. Mais soyez-en sûrs, vous les retrouverez toutes avec bonheur et en abondance quand vous aurez réussi. C'est juste pour un temps, afin de rester concentré et percutant.

 

LA FOLIE.jpg

"La folie, c'est se comporter de la même manière et s'attendre à un résultat différent".

Vous êtes employé(e) et salarié(e) depuis 10, 20 ans, et votre situation n'est pas reluisante, par exemple. Si vous continuez à mener le genre de vie que vous menez actuellement et qui date de depuis 10, 20 ans, et à faire les mêmes choses que vous avez toujours faites, à la retraite, après 30, 40 ans de service, vous en serez au même stade, et peut-être même en pire: paumé(e) et malade, comme le sont des milliers qui n'ont jamais pris le soin de réfléchir vraiment sérieusement à la question du changement de leur condition sociale. Si vous voulez que votre vie change, engagez vous avec détermination à faire ce que vous n'avez jamais fait. Seules les actions extraordinaires produisent les effets extraordinaires. "Si vous n'êtes pas prêt à risquer l'inhabituel, vous vous assurez une vie médiocre", dit l'entrepreneur, écrivain et coach en développement personnel et en motivation, l'américain Jim Rohn. Révolutionnez votre vie!

 

DETERMINE A VIVRE.jpg

Sur cette image, un petit enfant sans bras et avec une seule jambe, mais qui vit normalement sa vie, comme si de rien n'était, malgré un immense handicap.

Quelle envie de vivre! Quelle détermination à vivre! Juste vous dire ceci: Quand on veut, on peut. Tout le reste n'est qu'excuse pour ne rien faire. Ne dites jamais, je ne peux pas. Vous avez tout ce qu'il faut pour le faire. La seule chose qui vous manque, c'est la volonté. Mais si vous êtes naturellement handicapé pour un domaine d'activité quelconque, vous pouvez vous surpasser, comme cet enfant. DIEU a mis ce potentiel mental-là en vous. Personne n'en a été privé. La seule barrière se trouve dans votre esprit. Alors, arrêtez tout le baratin dans lequel vous macérez, sortez de votre torpeur et de vos excuses et passez à l'action!

 

LE PLUS SUR MOYEN DE REUSSIR.jpg

"Le plus sûr moyen de ne pas échouer est d'être déterminé à réussir".

C'est limpide! Si vous ne voulez pas échouer, il n'y a qu'une recette: soyez déterminé à réussir. J'ajouterais même: farouchement! Aucun obstacle ne vient à bout d'une personne déterminée, qui revient toujours sur le métier et qui y croit dur comme fer à son affaire.

 

LE SUCCES EST UN ETAT D'ESPRIT.jpg

"Le succès est un état d'esprit. Si vous voulez réussir, commencez par penser à vous en tant que gagnant".

La réussite commence dans la tête. Si dans votre esprit vous êtes sûr de ne pas pouvoir y arriver, et de ne rien pouvoir faire, personne n'y pourra rien non plus, pas même le Créateur. C'est une question de foi et d'image de soi. Comment vous voyez-vous? Comme un looser, un perdant, ou comme un conquérant, un vainqueur? C'est à vous de voir. Mais soyez-en certain, il vous sera fait selon votre foi.

 

LES OBSTACLES QUE TU VOIS.jpg

"Les obstacles sont ces choses que tu vois lorsque tu perds l'objectif de vue".

C'est quand on n'a plus les yeux fixés sur notre objectif, qu'on se rend compte de la présence des obstacles et de leur taille impressionnante. Pour celui, en revanche, qui ne perd pas de vue son objectif, les obstacles sont peu de choses, même s'ils sont réels. Il ne les regarde pas comme s'il s'agissait d'une chose étrange et irréelle mais comme quelque chose de normal, de naturel, sur le chemin du succès.

 

LES OBSTACLES SONT LE CHEMIN.jpg

"Les obstacles ne bloquent pas le chemin. Les obstacles sont le chemin".

Le chemin normal vers le succès est parsemé d'obstacles. Si vous en rencontrez, ne vous laissez aucunement abattre. C'est plutôt le contraire qui doit vous inquiéter. S'il n'y en a pas sur votre route vers la réussite, c'est que vous ne faites vraiment rien de significatif, d'innovant. C'est que vous n'avez même pas encore bougé.

 

DINDE Fernand AGBO

Networker, Entrepreneur en Bien-être, Manager chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

mercredi, 18 mars 2015

Joëlle Bonnefoy, Manager Diamant France: Comment atteindre ses objectifs?

 

marketing de réseau, business forever,Joëlle Bonnefoy, Manager Diamant France, Comment atteindre ses objectifs?

 

Pour nous autres Entrepreneurs Forever, qui travaillons par objectifs, il est important de savoir comment arriver à les atteindre, pouvoir réaliser ses rêves et devenir de grands leaders du Marketing de réseau.

marketing de réseau,business forever,joëlle bonnefoy,manager diamant france,comment atteindre ses objectifs?

Une grande leader Forever outre-atlantique, Joëlle Bonnefoy Poli, Manager Diamant France, nous fait quelques réflexions édifiantes dans ce sens, dans cette vidéo d'à peine 10 minutes, mais combien dense, instructive. Prenez le temps de la visionner. Réconfortant et motivant ! Trop génial ! Manager Fernand Dindé.


 

DINDE Fernand AGBO

Réseauteur, Chef d'Entreprise et Manager chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

vendredi, 13 mars 2015

Les capsules du Manager Dindé (3): Entrepreneurs Forever, planifiez votre réussite, ne naviguez pas à vue !

 

 

HAUTEURS.jpg

"Si on ne sait pas regarder vers les hauteurs, on n'y grimpera jamais".

 

Le succès est rarement un effet de hasard. A moins de toucher le jackpot, de gagner au loto, à la loterie, au PMU, ou d’être l’heureux héritier d’une fortune ou de bénéficier d’une grâce spéciale de DIEU dans un secteur précis, aucune réussite, quel que soit le domaine, n’advient sans un minimum d’organisation ou de planification.

Le business Forever ne fait pas exception. La sagesse populaire le dit si bien : « Seul le travail paie ». Chers entrepreneurs Forever, prenez le temps de planifier votre réussite. Parce que le constat est que nombreux sont ceux parmi nous qui naviguent à vue et qui s’étonnent de ne pas réussir.

Si vous voulez réussir dans ce business de Marketing de réseau de Forever, il y a trois choses minimales selon moi, d’une importance capitale, qu’il vous faut avoir :

1- Une vision (où voulez-vous arriver ou à quoi voulez-vous arriver ?),

2- Un plan de développement de votre affaire (les différentes étapes pour y arriver) et

3- Un plan de financement (les moyens pour y arriver).

Une vision : Que voulez-vous faire de votre business ? C’est un peu votre destination, à l’horizon. A quels besoins répond-il à court, moyen, voire long terme ? Ces besoins sont-ils essentiels, sont-ils assez forts pour vous au point de constituer UN POURQUOI incontournable et qui ne peut être ajourné ni abandonné ? Comme dit le blogueur marketing François Vincent, « la vision permettra de définir où vous voulez aller, de communiquer clairement ce que vous désirez atteindre comme objectifs, de mobiliser et de motiver les gens (votre équipe) pour vous suivre dans cette vision… Donc, imaginez, rêvez, transportez-vous dans le futur, et visualisez où vous voudriez que votre entreprise soit dans 2, 3, 4 ou 5 ans d’ici ». Une autre définition de la vision est « une description d’un état futur et désirable de l’organisation (ici, de votre entreprise Forever) et/ou de son environnement ».

marketing de réseau,business forever living products,les capsules du manager dindé (3),entrepreneurs forever planifiez votre réussite,ne naviguez pas à vue!,une vision,un plan de développement,un plan de financement

A quelle finalité doit donc aboutir votre business, à quel grand principe, valeur ou idéal doit-il répondre ou satisfaire pour vous (amour, altruisme, humanité, savoir, richesse, solidarité, bonheur, développement, accomplissement, etc) ? C’est cela votre vision. Cela peut se traduire concrètement, par exemple (je dis un peu n’importe quoi), par ces volontés : Quand mon business aura connu le succès, être une source de bénédiction pour les indigents, les veuves, les orphelins ou ma communauté religieuse, éradiquer la pauvreté de ma famille, secourir les pauvres et les nécessiteux, soutenir l’éducation des jeunes filles, contribuer à faire disparaitre l’analphabétisme et la misère dans ma région, financer l’évangélisation dans mon pays et en Afrique, soutenir l’oeuvre de DIEU, vivre heureux au bord d’une plage avec ma famille dans la maison de mes rêves, protéger ceux qui me sont chers, accueillir les enfants abandonnés ou les jeunes filles en détresse sociale, recueillir et soigner les personnes en détresse psychiatrique (les fous), etc.

Votre vision sous-tend votre Pourquoi, c’est le grand principe moteur qui vous guide, c’est la boussole qui vous empêche de vous égarer et de renoncer. Et votre Pourquoi, c’est un peu la photo finale affichée dans votre esprit et votre cœur qui comble votre âme et qui fait que quelles que soient les difficultés, vous ne lâchez jamais prise, vous n’abandonnez JAMAIS ! Certains inscrivent la vision dans le moyen terme, moi, je l’inscris dans le long terme, en tant que grande idée, grand projet. Vous savez où vous allez et vous savez ce que vous voulez obtenir, ou faire, ou être dans 5, 10, 20 ans. Personne ne vous donnera votre vision. C’est à vous de la trouver. Ayez-en une !

HAUTEURS 2.jpg

Soyez ambitieux, visez les sommets.

Un plan de développement : Il vous faut ensuite un plan de développement de votre affaire ; c’est votre plan de vol ou de pilotage. Quelles sont les qualifications que vous voulez gravir ? En combien de temps ? Quel niveau de bonus visez-vous (montant en argent) ? Identifiez ceux avec qui vous voulez travailler (que vous les connaissiez ou non) ou le type de personnes avec lesquelles vous voulez faire équipe et chemin. Prospectez-les. Prospectez toujours, pour avoir tous les mois des personnes à parrainer, sans rupture ; c’est essentiel pour la croissance de votre affaire. Déterminez le nombre de présentations d’opportunités d’affaire (POA) que vous voulez faire chaque mois avec votre groupe.

Faites-vous également un planning de conquête avec la liste des villes (et plus tard, des pays) que vous voulez parcourir pour implanter votre business et changer la vie des gens, hommes et femmes.

Un plan de financement : Enfin, ayez un plan de financement de votre affaire ; c’est votre kérosène. On ne peut faire de business sans argent, ce n’est pas possible. Mettez une partie de vos bonus Forever de côté, ou voyez votre gestionnaire de banque, ou jetez un œil dans votre compte d’épargne, et dégager un fonds de roulement ou de fonctionnement pour votre business : voyage ou courses de prospection, appels téléphoniques, locations de salle pour vos conférences, carburant pour votre véhicule ou location de voitures, appui à vos filleuls et à votre réseau… Bref, du business à l’état pur. Ne vous négligez pas, ne vous sous-estimez pas, ne voyez pas petit et court ; soyez ambitieux. Très ambitieux !

Plein succès à chacun de vous et que DIEU vous bénisse !

 

DINDE Fernand AGBO

Réseauteur, Chef d'Entreprise et Manager chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

jeudi, 12 février 2015

8 façons de montrer votre amour à votre enfant

PERE ET FILS.jpg

 

Un article que j'ai beaucoup apprécié, parce qu'il nous donne une véritable leçon d'amour. Et en le lisant, je pensais tout à la fois à mes enfants et à mes filleuls. Je l'aurais volontiers intitulé : "8 façons de montrer votre amour à vos filleuls". La recette marche et est valable dans les deux cas. De même qu'on ne peut être un bon père sans amour, on ne peut être un bon parrain en Marketing de réseau sans attention, sans affection pour ses filleuls. Parrains, aimez vos filleuls, et montrez-le leur! C'est véritablement la façon royale et la voie par excellence pour les motiver, pour les relever de leurs découragements, pour les gonfler à bloc dans leur activité, pour leur donner envie de poursuivre l'aventure malgré la difficulté, jusqu'à prendre définitivement leur envol, leur indépendance, et pour leur montrer que votre intérêt pour eux n'est pas que pécuniaire, mais sincère et vrai. Comme le dit la Bible, l'amour est le lien par excellence, "le lien de la perfection". Vous ne pouvez prétendre changer la vie de vos filleuls sans les aimer. Parrains, prenez-en donc de la graine et bon vent dans le coaching de vos lignées ! Manager Fernand Dindé.

La vie va vite, parfois très, très vite. À travers la course folle pour partir au boulot le matin, la soirée remplie par les devoirs, les bains, les tâches et les activités parascolaires, quel temps nous reste-t-il pour se brancher sur le plaisir d’être parent et sur tout l’amour qu’on a pour chacun de nos enfants? On cajole plus spontanément les bambins, mais parfois, alors que nos enfants grandissent, les marques d’affection se raréfient et il nous arrive d’oublier de leur rappeler combien on les aime. Or, il arrive que les enfants puissent douter de l’amour et de l’acceptation inconditionnelle de leurs parents.  Puisqu’on est parfois en colère, puisqu’on les gronde souvent, qu’on doit parfois appliquer des conséquences, puisqu’on soupire et lève parfois le ton lorsqu’on leur fait remarquer leurs comportements inadéquats, puisqu’on leur reflète parfois qu’on est déçu, voir découragés de leur attitude, certains enfants peuvent développer l’impression qu’ils sont un fardeau pour leur parents débordés.

Faite le test: pendant une semaine, chaque fois que vous manifestez de la désapprobation à votre enfant, chaque fois que vous intervenez ou émettez une consigne, inscrivez un crochet sur une feuille. Puis, chaque fois que vous avez une interaction positive avec votre enfant, qu’il s’agisse d’une blague, d’un sourire, d’un toucher affectueux ou d’un moment agréable passé ensemble, inscrivez une étoile sur la feuille. Qu’observez-vous? Grondez-vous plus souvent les enfants que vous ne leur distribuez des marques d’approbation? Quel est votre ratio affection vs interventions? On a malheureusement bien trop souvent le réflexe de porter notre attention sur ce qui nous agace et sur les comportements à changer.  Il importe donc de rétablir régulièrement l’équilibre, de prendre conscience de tout ce qu’on apprécie chez-eux et de leur démontrer de maintes façons qu’ils sont pour nous un cadeau du ciel. Voici quelques idées :

1- Dire chaque jour ce que l’on apprécie les uns des autres: Instaurez une nouvelle tradition chez-vous. Chaque jour, chacun des membres de la famille devra dire à quelqu’un quelque chose qu’il apprécie ou faire une remarque positive.  Par exemple, vous pourriez faire un tour de table aux repas ou encore tenir un « cahier d’appréciation » ou chacun doit inscrire chaque jour un commentaire positif. (« J’ai aimé quand maman m’a aidé dans mes devoirs », « Samuel s’est réveillé avec un merveilleux sourire. ») Vous pourriez également afficher un « tableau d’amour » où on vient régulièrement épingler de petits commentaires d’appréciation.

2- Être présent : Et je ne parle pas ici simplement de la quantité de temps passé avec vos jeunes, mais de la qualité et de la profondeur de votre présence. Prenez 5 minutes par jour afin de faire ce que j’appelle un « cœur à cœur » avec chacun de vos enfants. Mettez alors de côté vos tâches et vos préoccupations et allez simplement vous assoir près de votre enfant pour vous intéresser à ce qu’il fait, sans faire d’intervention. Inspirez alors profondément afin de connecter avec vos émotions  et prenez conscience de l’amour que vous avez pour lui, de combien il est beau, combien vous êtes heureux d’être son parent. D’une façon ou d’une autre, votre enfant ressentira cet « aura » de tendresse.

3- Avoir du plaisir : Ne faite pas que prévoir des activités en famille, manifestez votre enthousiasme à jouer avec eux, démontrez combien ça vous fait plaisir d’être en leur compagnie.  Riez de leurs blagues, appréciez les dessins qu’ils vous offrent,  émerveillez-vous de leurs spectacles et faites avec eux des activités que vous aimez.

4- Faire confiance : La confiance est l’une des plus grandes marque d’amour qu’un enfant peut recevoir. Plus vous direz souvent à votre enfant des phrase empreintes de confiance, meilleure sera son estime personnelle et plus il se sentira accepté. Utilisez alors des phrases comme : « Je te le prête, JE SAIS que tu vas y faire attention. », « Je suis certaine que ça ira bien dans telle situation… », « Tu as toute ma confiance. » et évitez les phrases de méfiance comme : « Fais attention! Tu vas le briser! », « J’espère que tu vas bien te conduire chez… »

5- Démontrer son intérêt : Peu importe son âge, intéressez-vous à son opinion, à ses goûts et à ses idées. (« Que devrais-je porter ce soir tu crois? », « Ouf! Le personnage de ton histoire a eu une drôle de réaction tu ne trouve pas? Toi qu’aurais-tu fait? » ) Demandez-lui sa perception des choses sur divers sujets et tentez d’en apprendre davantage sur ses centre d’intérêts. Prendre quelques minutes pour écouter l’album préféré de notre ados ou lire le roman « coup de cœur » de notre fillette, sont aussi des façons de dire : « Je m’intéresse à toi »

6- Le respecter davantage : Évitez de le réprimander en public. Parlez de lui positivement aux autres adultes même en son absence. Utilisez toujours un ton et des mots respectueux et ce même lorsque vous êtes en colère. N’utilisez jamais une façon de vous exprimer avec vos enfants que vous n’utiliseriez pas avec les enfants d’une autre personne. Ne lui mentez pas, ne lui faites pas de fausse promesse et n’utilisez pas le chantage pour vous faire obéir. Prenez un cours sur la communication parent-enfant au besoin afin de développer des attitudes respectueuses tout en assumant votre rôle d’autorité.

7- Dire simplement « je t’aime » plus souvent ! Mais il n’y a pas que ces mots qui rappellent à votre enfant qu’il compte pour vous. Les petits gestes du quotidiens aussi :

  • Un regard rempli de fierté et d’affection;
  • Une main dans les cheveux, un bisou sur le front, un toucher chaleureux;
  • Lui préparer son plat préféré, lui préparer une petite surprise, chercher à lui faire plaisir;
  • Un petit mot d’encouragement glissé dans sa boîte à lunch avant un examen;
  • Un surnom affectueux (bijou, chaton, amour, chouette, coco…);
  • Soyez créatifs!  Trouvez ce qui VOUS ressemble.

8- Assumez votre autorité : Établir des règles, les faire respecter, mettre des balises et des interdits malgré la colère des enfants, c’est aussi ça leur montrer notre amour. Les enfants savent d’instinct qu’ils ne sont pas supposés faire tout ce qu’il leur plait et ils ont besoin de leaders forts et solides sur lesquels s’appuyer. Quand les adultes abdiquent devant la résistance des enfants, ceux-ci se sentent abandonnés, pas suffisamment importants pour que leur parents fassent l’effort de les élever. Ma phrase préférée est: « J’aime tellement les enfants que j’accepte qu’ils me détestent parfois. »

Et vous, comment aimez-vous vos enfants ?

Visitez la page Facebook de Nancy Doyon.

 

Source: La solution est en vous

Développement personnel - Se respecter

INDIENNE.jpg

 

Etre leader, en Marketing de réseau comme dans n'importe quel secteur d'activité ou domaine de la vie, c'est aussi savoir se faire respecter et surtout se respecter soi-même. C'est le respect que vous vous accordez à vous-même qui en impose aux autres et suscite chez eux considération, admiration et respect. Comment y parvenir? Quelques petites réflexions qui vous y aideront, que dis-je, qui nous y aideront grandement. Excellente lecture à vous! Manager Fernand Dindé.

marketing de réseau,développement personnel,se respecter,la solution est en vous

 
Combien de fois avons-nous l’impression que nous ne sommes pas respectés, que nos besoins ne sont pas entendus, que nous ne sommes pas traités comme nous aimerions l’être?

Nous tolérons parfois des manques de respect tellement flagrants que nous nous emporterions si c’était notre meilleur ami qui vivait la même situation. Probablement même que nous l’enjoindrions à se sortir au plus tôt de cette situation et à exiger de se faire respecter.

Pourtant lorsqu’il s’agit de nous, il semble que nous ayons la tolérance élastique et la patience infinie, particulièrement avec ceux qui sont proches de nous, que ce soit dans notre vie personnelle ou professionnelle.

Nous « subissons » l’humiliation, la colère des autres, l’intimidation, parfois même la violence sans réagir, en vivant dans la peur, en feignant l’indifférence, en croyant que nous ne méritons pas mieux ou pire, que nous méritons cette forme de chantage émotif abusif et outrageux.

La plupart du temps, deux éléments importants sont à l’origine de ce manque de respect que nous subissons. Le premier, c’est le niveau de notre estime de soi. Le respect des autres à notre égard est proportionnel à notre estime de nous-mêmes. Plus notre estime de soi est forte, moins nous tolérerons les personnes et les situations qui ne nous respectent pas.

Le second, c’est le respect que nous nous accordons à nous-mêmes : respectons-nous nos propres besoins? Lorsque nous disons oui quand nous avons envie de dire non, nous ne nous respectons pas. Lorsque nous sommes épuisés mais que nous ne prenons pas de pause, nous ne nous respectons pas. Lorsque nous cachons la vérité pour ne pas provoquer une discussion difficile, nous ne nous respectons pas, puisque nous manquons d’authenticité envers nous-mêmes.

Lorsque d’autres nous manquent de respect, cela nous indique toujours que nous ne nous respectons pas nous-mêmes sur certains aspects.

Il est impossible de se faire respecter des autres si nous ne NOUS respectons pas nous-mêmes. Quand nous nous respectons, que nous respectons nos besoins, nos limites, nos valeurs, les occasions où les autres nous manquent de respect sont de plus en plus rares et finissent par disparaître. Plus nous nous respectons, plus notre estime de soi augmente. Plus notre estime de soi augmente, plus nous nous respectons. Et plus les autres nous respectent.

Retrouvez Diane sur sa page Facebook

Crédit photo guilherme pavan

 

Source: La solution est en vous

lundi, 05 janvier 2015

Décodage de la confiance en soi: à quel degré vous situez-vous?

 

CONFIANCE EN SOI 2.jpg

 

En affaires en général, et dans le business Forever Living Products singulièrement, il faut une bonne dose de confiance en soi pour arriver au succès. La confiance en soi est la matière première indispensable de la réussite. Sans elle, vous partez gravement handicapés au combat. Malheureusement, des paralysies et des pesanteurs souvent enfouies dans notre subconscient ou subséquentes à notre éducation et à notre passé nous empêchent d'être outillés pour le succès. Il est donc important d'en faire une saine évaluation pour savoir où nous en sommes vraiment et travailler vigoureusement à y remédier. Un mal bien diagnostiqué est déjà à moitié guéri, dit-on. Bonne lecture! Manager Fernand Dindé.

 
Tout comme je l'avais fait dans un article précédent sur la timidité, voici le décodage des différents degrés de confiance en soi qui peuvent se manifester à travers les comportements humains.

Pour chacun de ces comportements, je vais d'abord prendre une situation illustrative, ensuite la décoderet enfin, indiquer le défi à relever pour changer la donne.

Le fait est que, sous des apparences de personne fonceuse et désinhibée, on nous envie souvent cette assurance qui fait tant défaut à d'autres. Qu'on ne s'y trompe pas : ce n'est pas parce qu'on est un tantinet extraverti qu'on a confiance en soi ! Quelle que soit votre nature, croire en soi n'est pas chose aisée ! 

Décodage de 6 situations comportementales sur la confiance en soi

1/ La gaucherie

Situation

Vous êtes un ex-timide ! Dans votre vie privée, votre compagnon a eu toutes les patiences : petit à petit, vous avez réussi à combattre ce véritable handicap et désormais, vous vous sentez très à l'aise. Par contre, dans votre vie professionnelle, depuis que vous avez changé de boulot, vous avez perdu toute confiance en vous. Du coup, vous accumulez les erreurs. Vous avez peur de ne pas être à la hauteur de vos nouvelles responsabilités. Vous êtes stressé en permanence par ce manque de confiance : c'est comme si vous n'étiez plus vous-même !

Décodage : le doute

Il arrive à chacun d'entre nous de douter de soi, à un moment donné. Petite crise de déprime, souci, remarque désobligeante: tout est point de départ à l'angoisse. Mais cette période peut être mise à profit et transformée en passage positif ! Douter, c'est avoir la possibilité d'identifier ses éventuelles failles et de repartir du bon pied. Cette angoisse est donc salutaire, à condition de ne pas en faire une obsession.

Votre défi

Devenez rationnel et réussissez à voir que c'est la nouveauté de votre travail qui engendre vos doutes.

2/ Le complexe

Situation

A chaque nouvel événement dans votre vie, l'euphorie fait rapidement place à un sentiment de gêne. Nouveau boulot, nouvel appartement, nouveau partenaire... vous déchantez très vite. Vous ne pouvez pas vous empêcher de vous comparer aux autres, et là, tout bascule. Ce que vous avez ou ce que vous faites a toujours l'air moins bien, moins intense. Votre quotidien est d'une platitude sans nom. Vos amis vous donnent toujours l'impression d'être exaltés. Du coup, vous embellissez la réalité quand vous leur en parlez : vous manquez tellement de confiance en vous que votre vie vous paraît nulle. Finalement, ça vous empêche d'être vous-même.

Décodage : le complexe d'infériorité

Certains éprouvent le besoin de se comparer sans cesse aux autres. Au lieu de profiter de ce qu'ils ont, de ce qu'ils font et de vivre le moment présent, ils passent leur temps à analyser, à faire des bilans. Ils envient leur entourage sur la base de ce qu'ils voient. Ils ne parviennent pas à croire en eux, ne se sentent jamais assez bien, assez beaux, assez intéressants, etc. Ils complexent, se sentent "inférieurs". Pour s'en sortir, ils doivent arrêter de vivre en fonction des autres : la confiance naîtra alors, petit à petit...

Votre défi

Cessez de vous comparer aux autres. Faites le bilan de votre vie: vos envies, vos besoins, vos rêves... et vivre en fonction de vous !

3/ La méfiance

Situation

Vous avez très peur de montrer que vous croyez en vous ! C'est souvent perçu comme de la vanité ou de l'orgueil. Si vous montrez trop d'assurance au boulot, vos collègues vous évitent. Il vous arrive de faire croire que vous doutez de vous... et finalement, à force, vous commencez à vraiment douter de vos capacités! Dire que l'on a confiance en soi, c'est encore très tabou !

Décodage : la peur de décevoir

Se montrer tel que l'on est, avec ses forces et ses faiblesses, est un exercice très difficile. Quand tout va bien, que l'on se sent épanoui, on a envie de le clamer haut et fort ! Mais on a peur de passer pour un vantard, un être hautain, qui manque d'humilité, et de susciter la jalousie. Et pourtant, dire que l'on se sent fort peut aussi avoir un effet "boostant" sur l'autre !

Votre défi

Cessez de feindre. Transmettez votre force aux autres, apprenez leur à voir le meilleur en eux.

4/ La satisfaction

Situation

Vous avez un boulot que vous adorez et que vous estimez bien faire, vous avez une fille de 4 ans que vous élevez plutôt bien, vous avez une vie sociale équilibrée, votre couple est au mieux de sa forme, vous vous trouvez pas mal, vous êtes bien dans votre peau... bref, vous êtes serein et épanoui, vous souriez à la vie, vous êtes heureux ! Cette confiance en vous n'est pas innée, vous l'avez acquise petit à petit: vous avez appris à relativiser et à voir de manière objective quelles étaient vos vraies qualités, afin de les travailler et de vous en servir à bon escient. A force de les avoir développées, votre confiance en vous s'est étoffée.

Décodage : le bon équilibre

Rien à signaler ! Ce cas de figure est l'idéal : effectivement, la confiance en soi se travaille et les psys aident à mettre en valeur les qualités intrinsèques de chacun. On a (trop) souvent tendance à pointer du doigt nos propres défauts, ce qui constitue un blocage certain. Il ne faut pas oublier que la confiance en soi est également liée à... l'amour de soi ! Pour avoir cette assurance, il faut apprendre à s'accepter, à s'aimer : pensez-y! 

Votre défi

Restez la même personne, surtout ! Transmettez cette philosophie de vie résolument positive à vos enfants et à votre entourage !

5/ Le perfectionnisme

Situation

Depuis toujours, on ne tarit pas d'éloges à votre sujet. Etudes brillantes, carrière fulgurante, amours intenses... Ces qualificatifs vous gênent ! Vous n'avez pas du tout l'impression d'être cette personne-là : vous êtes juste quelqu'un de consciencieux, qui fait les choses jusqu'au bout et qui aime que ce soit parfait. Vous vous donnez à fond, dans tout: c'est sans doute là votre seul mérite. En fait, vous manquez encore de confiance, vous avez l'impression que vous pourriez mieux faire. Les autres croient que vous avez une assurance sans faille, mais si vous voulez encore vous dépasser, c'est que vous doutez de vous !

Décodage : la modestie

Le manque de confiance en soi peut se traduire par le refus de voir que tout va bien. Malgré les éloges et les compliments, on n'est jamais satisfait. Dans ce cas de figure, c'est un excès de modestie qui nous régit. On a appris à ne pas nous mettre en avant, même si tout ce que l'on fait est bien. Mais à force d'être modeste, il arrive parfois que l'on doute de soi. Attention donc, à bien doser : il ne faut pas avoir peur de sa propre assurance, sinon, elle risque de faiblir puis de décliner...

Votre défi

Reconnaissez que vous avez déjà atteint de belles performances et cessez de vouloir mettre la barre plus haut.

6/ La discrétion

Situation

Vous êtes pétrifié à l'idée de prendre la parole en public, une simple conversation professionnelle vous angoisse, vous n'avez aucune audace en amour, vous ne parvenez pas à être naturel avec votre entourage proche,.. En fait, vous êtes comme bloqué. Vous avez peur qu'on ne vous trouve pas intéressant quand vous parlez, qu'on juge vos avis futiles ou qu'on ne vous aime pas. On vous croit effacé et discret. C'est beaucoup plus profond : vous ne croyez pas en vous, parce qu'on ne vous a jamais appris à vous mettre en valeur.

Décodage : le repli sur soi

Les psychologues insistent souvent sur l'importance d'accorder un espace de parole à l'enfant : raconter sa journée au repas, parler de ses ressentis... Apprendre à écouter, mais aussi, à être écouté. Un enfant qui n'a aucun espace d'expression devient soit un ado qui se rebelle, soit un ado qui se renferme. On s'habitue à ne pas s'exprimer, et une fois adulte, quand on en a enfin l'occasion, on est bloqué psychologiquement. Du coup, on devient taiseux, effacé, voire aigri.

Votre défi 

Réalisez d'abord que cette situation est handicapante. Le fait d'en être conscient devrait vous aider à oser être enfin vous-même. "Moi aussi, j'ai un avis, et il mérite d'être entendu !"
 
 

jeudi, 25 décembre 2014

Il n'y a pas d'échecs, il n'y a que des abandons - Les causes principales de l'échec

 

IL N'Y A PAS D'ECHECS 2.jpg

 

Des hommes ou des femmes essaient sérieusement de réussir mais ils échouent, malgré leur bonne volonté. Voilà la plus grande tragédie de la vie! Vous trouverez dans cet article une description des dix causes principales de l’échec. Analysez la liste, testez-la vous-même, point par point, afin de découvrir les causes qui vous privent de la joie du succès.

 

1 – Le manque de but bien défini dans la vie:
Il n’y a aucun espoir de succès pour celui qui n’a pas de but bien précis et défini.

2 – Le manque d'ambition d'aller au-delà de la médiocrité:
Il n’y a aucun espoir de réussir pour celui qui est tellement indifférent qu’il ne veuille ni réussir sa vie, ni payer le prix de l’effort.

3 – Une éducation insuffisante:
Ce handicap peut être soigné facilement. L’expérience a montré que les personnes les mieux instruites sont souvent des autodidactes.

4 – Le manque d'autodiscipline:
La discipline vient du contrôle de soi. Cela signifie qu’on doit contrôler tous ses défauts. Avant de pouvoir contrôler des situations, vous devez d’abord savoir vous contrôler vous-même. La maîtrise de soi est la tâche la plus difficile du monde.

5 – Une mauvaise santé:
Personne ne peut savourer un succès sans être en bonne santé. En général, les causes de la mauvaise santé peuvent être contrôlées et maîtrisées.

IL N'Y A PAS D'ECHECS.jpg

6 – L’hésitation:
C’est une des causes les plus courantes de l’échec. Beaucoup passent leur vie à vivre dans la médiocrité parce qu’ils attendent toujours le “bon moment” pour commencer à faire quelque chose de valable pour réussir. N’attendez pas. Le “bon moment” ne viendra jamais. Commencez immédiatement et travaillez avec n’importe quel outil dont vous disposez.

7 – Le manque de persévérance:
En général, nous commençons bien ce que nous entreprenons, mais nous le finissons mal. Beaucoup ont tendance à abandonner aux premiers signes de défaite. Rien ne peut remplacer la PERSÉVÉRANCE. Succès et réussite rime avec persévérance.

8 – Une personnalité négative:
Il n’y a aucun espoir de succès pour celui qui repousse les autres par sa personnalité négative. Le succès vient par le pouvoir, et le pouvoir s’obtient grâce à la coopération de tous. Une personnalité négative n’incite pas à la coopération.

9 – Le manque de décision bien définie:
Les hommes qui réussissent prennent des décisions rapidement et en changent très lentement, selon les cas. Les hommes qui échouent prennent des décisions très lentement et en changent rapidement, le plus souvent. L’indécision et l’hésitation sont deux sœurs jumelles. Quand on trouve l’une, l’autre n’est sûrement pas loin. Éliminez-les avant qu’elles ne vous entraînent à L’ÉCHEC.

10 – La prudence excessive:
Celui qui ne saisit pas sa chance devrait généralement se contenter des miettes laissées par les autres. La prudence excessive est aussi mauvaise que la négligence. Toutes les deux sont des extrémités à éviter. La vie elle-même est pleine d’occasions à saisir.

 

Source: Spiritualité et Développement personnel

samedi, 20 décembre 2014

Motivation - Visionnez la vidéo la plus inspirante et prenez le large dans votre business!

 

Motivation,Visionnez la vidéo la plus inspirante, et prenez le large dans votre business!,forever living products

Le milieu des affaires, l'environnement du business est souvent impitoyable. Il y a tout pour vous mettre en pièces, pour vous saper le moral et le mental, pour vous faire abandonner, pour vous descendre en bloc. Oui, vous avez apparemment, et même objectivement, toutes les raisons d'abandonner votre affaire, de vous dire: "Je n'y arriverai jamais". Mais c'est là que moi je vous dis: "N'abandonnez pas, n'abandonnez JAMAIS".

RESTER OPTIMISTE.jpg

Cher réseauteur Forever, ne renonce jamais! Tu as décidé de changer ta vie et celle de ta famille parce qu'elles ne te font pas sourire, eh bien vas-y, fonce! Ne t'arrête pas avant d'avoir atteint ton objectif, ton pourquoi, ton rêve.

Pour t'y aider, je t'ai dégotté cette vidéo hyper-motivante et je te demande de la regarder avec une attention soutenue, de la faire tienne. Croire toujours à ton business, y croire dur comme fer, rester optimiste, ne rien céder ni lâcher, voici comment tu connaîtras le succès.


 

"Si vous vous endormez en pensant que quelque chose est impossible, vous risquez d'être réveillé par le bruit qu'un autre fera en l'accomplissant". Jean de la Bruyère.

 

Motivation,Visionnez la vidéo la plus inspirante, et prenez le large dans votre business!,forever living products

 

Visionnez également "Réussite Inévitable": Cliquez ICI

Tu veux quelque chose? Va le chercher! Point à la ligne!

mercredi, 17 décembre 2014

Mais pourquoi les choses ne bougent pas?

LES CHOSES NE BOUGENT PAS.jpg

 

Dans votre activité Forever, il vous est certainement arrivé de vous poser cette question. Et pire: c'est peut-être le stade auquel vous êtes actuellement. Votre frustration est sans nul doute grande. Mais lisez-moi ceci et prenez une option déterminante pour le changement et le succès. Bonne lecture! Manager Fernand Dindé.

Je parie que vous avez déjà entendu cette question à maintes reprises. Ou peut-être que vous vous la posez souvent intérieurement. Je me trompe ?

Il fut un temps où je me posais souvent la même question, et puis après cela a changé... tout seul.

Il est parfois amusant de constater que certains changements de comportement peuvent se faire automatiquement sans que l'on sache pourquoi. Evolution de conscience ? Très certainement ! Jusqu'au jour où l'on tombe sur un article d'un site anglais qui parle exactement de ce que l'on a changé comme attitude en soi.

C'est assez surprenant, voire déconcertant surtout lorsqu'il s'agit de petites choses auxquelles on ne fait pas forcément attention mais qui ont finalement toute leur importance.

Posez les bonnes questions !

La plupart du temps lorsque nous avons envie de faire bouger les choses, nous posons les mauvaises questions. Tout dépend de notre état d'esprit du moment. Vous pouvez d'ailleurs le constater par vous-même sur vous et l'observer sur la manière dont votre entourage réagit si vous y faites attention.

Ainsi n'avez-vous jamais remarqué que lorsque les gens sont fatigués, éprouvent de la frustration ou qu'ils sont énervés par quelque chose / quelqu'un d'autre, ils posent toujours des questions qui commencent par "Pourquoi...?".Ils passent leur temps alors à trouver des explications à n'en plus finir. Des exemples ?

Pour vous-même, cela donnera :

- Pourquoi je n'y arrive pas ?
- Pourquoi ça ne veux pas marcher ?
- Pourquoi la porte ne se ferme pas ?
- Pourquoi "ils" me font payer 2 fois la même facture ?
- Pourquoi est-ce que ... (les choses sont d’une certaine façon) ?
- Etc ....

En observant votre entourage

- Pourquoi es-tu comme cela ?
- Pourquoi agis-tu de cette manière ?
- Pourquoi ne sais-tu pas prendre tes responsabilités pour une fois ?
- Pourquoi tu as toujours besoin de mon avis ?
- Etc ...

Les personnes qui réagissent de cette façon sont susceptibles de ne jamais avancer dans leur vie. Dans dix ans, ils poseront toujours les mêmes questions qui commencent par "Pourquoi...?" lorsque quelque chose n'ira pas. C'est un peu comme si leur esprit était un disque rayé qui tourne en boucle.

Il existe cependant un deuxième type de personnes, celles qui posent continuellement des questions telles que "Comment puis-je... ?" (atteindre cet objectif, acquérir cette belle maison,...). Le fait de commencer à s'interroger par "Comment puis-je...?" fait toute la différence pour que les choses bougent vraiment.

Je fais principalement partie de ce deuxième type de personnes. Il y a déjà un certain temps, j'ai changé ma manière de penser. Bon, il m'arrive bien encore de temps en temps de me poser des questions qui commencent par "Pourquoi ?" .... effectivement lorsque je suis énervée.

Cependant, j'ai pris l'habitude de me recadrer directement après. Je m'interroge alors en commençant par "Comment puis-je résoudre... ?". Cette façon de me questionner m'a permis bien des fois de débloquer des situations, que cela soit un problème informatique, de la paperasserie administrative...

L'impact sur votre vie

La façon dont vous posez les questions peut avoir un impact assez important sur votre vie. De mauvaises questions peuvent vous bloquer, tandis que les bonnes ont la faculté de vous "tirer vers le haut" et de débloquer les situations pour vous amener vers leur réalisation.

Demander "Pourquoi...?", c’est très bien si vous voulez comprendre, argumenter, raisonner en philosophe mais si vous voulez accomplir des choses, avoir des résultats ou faire en sorte que les choses bougent, vous aurez besoin d’une question différente !

Pour faire de grands changements dans votre vie et pour manifester vos désirs, la bonne façon de poser des questions, c’est de demander "Comment ....?"

Alors, comment faire bouger les choses ?

Cela va vous paraître certainement trop simple pour que cela puisse fonctionner mais bien souvent la puissance réside dans la simplicité !

Tout au long de la journée, commencez à modifier votre manière de penser (pour de petites choses) en reformulant vos questions chaque fois que vous vous surprenez à dire "Pourquoi... (cela ne fonctionne pas) ?" en par exemple "Comment puis-je changer… (cette petite chose) ?"

Autre exemple : transformez "Pourquoi... (les choses sont-elles ce qu’elles sont) ?" par "Comment puis-je améliorer... (les choses) ?"

Bref, vous comprenez le principe. Le fait est qu'au fur et à mesure que vous prendrez cette habitude, vous pourrez passer à des choses plus importantes.

Je ne peux pas vous citer exactement toutes les fois où j'ai résolu des problèmes de cette manière car elles sont trop nombreuses. Toutefois, je peux affirmer et confirmer que les choses bougent lorsque je commence à m'interroger par "Comment puis-je...?" au lieu de "Pourquoi...?".

En conclusion

Cette petite astuce est toute simple mais puissante. Alors même si elle a l’air simple, essayez-la quand même, donnez-lui du temps, et voyez les résultats.

Avec du recul, vous comprendrez que lorsque vous serez vraiment prêt à réaliser des changements, vous commencerez toujours vos questions par "Comment puis-je ...?".

Ce type de raisonnement permet de "mettre des bâtons dans les roues" des cercles vicieux mentaux, et oblige immédiatement votre esprit à choisir une nouvelle voie. Il nous amène à réfléchir sous un angle différent et à chercher les solutions là où nous ne les aurions jamais cherchées.

Essayez et vous serez surpris des résultats après quelques temps.

 

Source: Vie Attractive

Comment rester motivé dans un environnement négatif

 

RESTER MOTIVE DANS UN ENVIRONNEMENT NEGATIF.jpg

 

Le besoin de rester motivé en affaire est capital. Dans le business Forever que vous avez embrassé, vous ne manquerez pas d'être confronté aux pessimistes, aux négatifs et aux déconstructeurs. Vendez cher votre peau. Ne vous laissez aucunement abattre, ne laisser rien entamer votre optimisme et votre enthousiasme. Soyez une personne déterminée, soyez un conquérant, une conquérante. Quelques astuces pour garder le cap contre vents et marrées. Bonne lecture! Manager Fernand Dindé.

Si vous désirez réussir dans votre vie, il est vraiment important de vous créer un environnement qui va vous booster dans le sens souhaité. Car il faut bien l'avouer, beaucoup de personnes qui vous entourent ont plus tendance à vous tirer vers le bas plutôt que vers le haut.

En effet, ces personnes vont vous raconter la dernière mésaventure qui leur est récemment arrivée, critiquer telle ou telle personne, se plaindre de leur conjoint qui n'a pas fait la vaisselle hier soir et Oh combien c'est dramatique...

Alors ces individus sont bien gentils mais à force de toujours vous prendre pour le punching ball de service sur lequel ils déversent leurs frustrations, pendant ce temps-là, c'est votre moral qui en prend un coup. De même, vous ne pourrez pas leur parler de ce qui vous tient tant à coeur. L'oreille attentive que vous espérez obtenir de leur part sera quasi inexistante.

C'est vrai quoi, comment parler de quelque chose de positif avec des gens qui ne pensent qu'à leurs problèmes personnels sans se préoccuper de vous et de vos super projets que vous êtes fiers d'annoncer ?

"Nous sommes le fruit de nos habitudes du passé" - Jack Canfield


La qualité de votre vie, c'est la qualité de vos émotions que vous vivez chaque jour, chaque heure, chaque minute et chaque seconde. Si vous êtes dans un environnement où les émotions sont toxiques, que va t-il se passer ? Vous allez vous laisser emporter dans une spirale négative. Vos émotions et celles des autres, même si vous êtes de nature positive. Et à un moment donné, vous allez tomber et vous laisser bouffer par leur influence.

Voilà pourquoi il est important de vous créer un environnement dans lequel vous allez pouvoir progresser. Et non régresser. Même si vous n'êtes pas doué dans le domaine concerné, s'entourer de gens qui le sont va vous permettre d'atteindre plus facilement ce à quoi vous aspirez. Vous allez élever votre niveau de fonctionnement. C'est aussi simple que cela.

Créer son espace ressourçant commence par l'intérieur

Maintenant j'en entend déjà certains se dire : "Ouais mais tu sais moi, dans mon quartier (ville, entreprise, famille...) il y a tout le monde qui est négatif. Alors comment veux-tu que je fasse, j'ai pas le choix (on a toujours le choix) donc je suis condamné (c'est une très bonne excuse) à échouer..."

Dites-vous que si vous vivez dans un environnement négatif, vous avez le pouvoir et la possibilité de le changer parce que la bonne nouvelle, c'est que créer un espace ressourçant, cela commence par l'intérieur !

C'est à l'intérieur de vous que vous allez créer cet espace qui va par la suite jaillir et créer votre réalité extérieure. En d'autres termes, votre espace intérieur va conditionner votre espace de vie extérieur.

Mais comment faire pour créer cet espace intérieur ressourçant ?

C'est simple, vous allez trouver un endroit chez vous ou à l'extérieur dans lequel vous pouvez prendre du temps pour vous. Exemple : un parc si chez vous il est impossible de vous isoler car trop de bruit, trop de monde...

Et dans cet endroit, vous allez prendre du temps pour méditer, lire, écouter des mp3 bref n'importe quoi qui va vous permettre de créer votre jardin secret, celui où vous allez mettre en place votre futur.

Bien entendu, il va falloir un minimum de discipline c'est à dire se rendre dans cet endroit le plus souvent possible plutôt que de rester affalé durant des heures dans son fauteuil devant la télé et attendre que quelque chose se passe.

Il faut aussi avoir la force de renoncer à suivre les autres comme des moutons et se dire "Maintenant je m'isole et je prend du temps pour moi afin de réfléchir à ce que je vais faire pour créer mon avenir".

C'est à ce moment-là que, comme par hasard, les coïncidences et les synchronicités apparaissent. Donc, ne vous laissez plus plomber par votre environnement et vos habitudes. Remotivez-vous petit à petit pour éviter de tomber dans la facilité et la médiocrité.

Le succès a un prix

Le succès comme l'échec ont un prix à payer. Le succès, vous allez le payer une seule fois et son prix à payer, c'est la discipline. Lorsque vous prenez la peine de vous auto-discipliner, il y a une récompense énorme à la clé dont vous jouirez toute votre vie.

Par contre, l'échec ne coûte pas cher au départ mais il coûte très cher à long terme. Le prix de l'échec, c'est la facilité. Et tous les jours vous allez le payer un petit peu par des émotions toxiques : de la frustration, de la jalousie, de l'envie, du manque, du doute, du stress et de la peur.

Ceux qui n'auront pas fait le choix de payer le prix du succès vivront dans les émotions toxiques décrites ci-avant.



Conditionnez-vous pour obtenir le bon environnement et réussir. Soyez désormais responsable de votre vie !

En respectant les 12 points ci-dessous à la lettre, vous devriez parvenir à vous créer un environnement "magique". Dans cet environnement, vous serez OBLIGE de réussir !

1/ Trouver et créer un espace ressourçant (chambre, forêt, jardin...). Et s'y rendre le plus souvent possible pour réfléchir comment mettre en place vos futurs projets ;
2/ Méditer 10 minutes par jour ;
3/ Lire 15 minutes par jour pour apprendre continuellement des choses nouvelles ;
4/ Avoir un cahier dans lequel on écrit pour travailler ses objectifs, sa vision ;
5/ Ecouter régulièrement de la musique ou des CD motivants ;
6/ Regarder des programmes vidéos inspirants ;
7/ Fréquenter des personnes qui ont des objectifs et qui sont conscientes qu'elles sont responsables de leur futur ;
8/ Eviter comme la peste les personnes qui bouffent votre énergie. Ces personnes vont tout faire pour vous décourager et vous tirer vers le bas, donc à fuir ;
9/ Faire du sport plusieurs fois par semaine et s'oxygéner par une bonne marche chaque jour ;
10/ Prendre soin de son corps par une bonne alimentation ;
11/ Choisir un coach mais pas n'importe lequel : un qui a des résultats!
12/ Se rendre à des séminaires une ou plusieurs fois par an. Cela redonne des idées et de l'énergie.

Les 12 points que vous venez de lire sont un peu le prix que vous aurez à payer. Ils ne sont pas chers du tout en sachant que la réussite vous attend au bout du chemin. A condition d'avoir de la discipline.

Alors êtes-vous prêt à payer le prix du succès ? Maintenant c'est à vous de jouer !

 

(Credit Photo : wall.alphacoders.com)
Source : Roger Lannoy Coaching
 
 

dimanche, 07 décembre 2014

Vous êtes la moyenne des 5 personnes que vous fréquentez le plus

 

LA MOYENNE DE 5 PERSONNES.jpg

 

Si vous voulez vous lancer dans le business Forever et que vous vous entourez de personnes pessimistes et de perdants, vous échouerez, à coup sûr. Pour vous lancer en affaires, entourez-vous de personnes qui vous aiment assez pour vous donner les meilleurs conseils et vous encourager, de personnes qui ont réussi en affaires ou dans le business que vous voulez embrasser et qui peuvent partager leurs expériences avec vous, ou par des personnes qui sont meilleures que vous humainement ou qui ont un niveau plus élevé socialement, financièrement ou intellectuellement que vous. Ce sera un puissant stimulus pour vous dans votre course vers la réussite. Juste un article pour vous y aider. Bonne lecture!

Quelle bien drôle de phrase!

"Vous êtes la moyenne des 5 personnes que vous fréquentez le plus". Relisez cette phrase et réfléchissez à ce qu'elle pourrait bien vouloir dire...

Vous ne voyez pas?

Laissez-moi donc vous donner un indice...

Travailler avec la loi de l'attraction nécessite une étape importante qui est souvent négligée: celle de vous entourer des personnes qui ont déjà ce que vous voulez manifester dans votre vie.

N'avez-vous jamais entendu d'histoires de personnes dont la vie a radicalement changé après s'être rapprochées d'autres individus ? Ou peut-être vous-même avez développé certaines habitudes après avoir rencontré de nouveaux amis ?

Vous voyez où je veux en venir ?

Laissez-moi vous expliquer en prenant exemple par rapport à vos revenus.

Si vous fréquentez des personnes qui ont des revenus plus élevés que vous, il est fort probable que vos revenus augmenteront, simplement parce que vous découvrirez d’autres façons de penser et/ou d’aborder les choses par l'influence que ces personnes ont sur vous.

Vous êtes la moyenne des 5 personnes que vous fréquentez le plus

Tout ceci est simple et logique. Vous allez vite comprendre pourquoi. Ensuite, vous allez vous livrer à un petit exercice qui vous expliquera pourquoi votre revenu est celui que vous avez aujourd’hui.

Dans la logique et d’une manière générale, les individus vivent par groupes d’intérêt (sociaux, économiques, sportifs, affectifs, etc) Ainsi, les hommes d'affaires fréquentent des hommes d'affaires, les riches fréquentent des riches, les personnes de la classe moyenne fréquentent des personnes de la classe moyenne, et les personnes qui réussissent, quel que soit le domaine, fréquentent des personnes qui réussissent !

Alors commençons le petit exercice pour mettre tout ça en pratique. Prenez une feuille et un stylo et procédez de la manière suivante :

1) Notez le nom des 5 personnes que vous fréquentez le plus (vie professionnelle ou personnelle)
2) Notez combien gagnent chacun d’entre eux (à peu près si vous ne le savez pas)
3) Faites le total des revenus de ces 5 personnes et divisez le par 5. Vous obtenez alors la moyenne des revenus des personnes que vous fréquentez.
4) Comparez cette moyenne à votre propre revenu.

Dans la majorité des cas, vos revenus sont autour de la moyenne des personnes que vous fréquentez le plus souvent ! Edifiant n'est-ce pas ?

Et ça ne s'arrête pas là! Dans un tas de domaines, vous êtes la moyenne des 5 personnes que vous fréquentez le plus

Si vous fréquentez des personnes bien dans leur peau, vous avez plus de chance d’être bien dans votre peau. Si vous trainez, parlez, interagissez uniquement avec des personnes négatives, devinez ce que vous allez devenir ?

Votre poids, vos habitudes comme fumer, boire… sont en corrélation avec les habitudes de ces mêmes gens. Votre niveau de satisfaction dans votre couple, votre connaissance des langues, toutes ces choses sont liées, à un certain degré, au niveau de vos semblables dans ces domaines.

Des solutions ?

Avec la loi d'attraction, si vous voulez avoir plus de quelque chose, fréquentez des personnes qui possèdent déjà ce quelque chose. Ne laissez pas tomber vos amis ou fréquentations pour autant. Mais moins vous passerez de temps avec eux et plus avec des semblables qui connaissent du succès dans leur domaine, mieux vous réussirez ce que vous voulez.

Un semblable est quelqu’un que vous respectez et dont la reconnaissance est importante pour vous. La différence est là! Cela n'a donc rien à voir avec les 5 personnes que vous fréquentez le plus.

Vous pouvez choisir vos semblables n’importe où et peu importe si vous passez beaucoup de temps avec eux. Aussi longtemps que leurs exigences sont celles que vous souhaitez accomplir et qu'ils vous poussent vers le haut.

Avec internet, il y a plein de façon de rencontrer des semblables qui nous inspirent. Ils ne sont qu'à quelques clics de distance! Trouvez un coach ou un mentor, faites partie d'un club, ou même encore à partir du web, trouvez des forums de discussion qui sont remplis de gens qui ont les exigences que vous souhaitez atteindre...

Dans le cas contraire, vous n’apprendrez rien, vous perdrez votre temps, votre vie, votre énergie et accessoirement votre argent.

 

Source: Vie Attractive

jeudi, 20 novembre 2014

4 réflexes quotidiens pour réussir en MLM!

4 REFLEXES EN MLM.jpg

 

Ceux qui réussissent adoptent tous des stratégies similaires, des réflexes communs, que ce soit en MLM ou dans tout autre business.

Au même titre que se laver les dents ou fermer la porte derrière soi lorsqu’on quitte son domicile, certaines habitudes doivent faire partie de votre « routine », comme des clefs essentielles à votre réussite.

Mais quelles sont-elles ?

Réflexe n° 1 : forger votre mentalité

Dès le matin, votre façon de penser va déterminer le cours de votre journée.

Nourrissez votre esprit de motivation, de positivisme, informez-vous,… À travers des livres, des vidéos, des sites internet, les journaux, la télévision (oups… à utiliser avec modération vu la faible crédibilité de cet engin !).

Façonnez votre mentalité pour qu’elle soit votre ligne de conduite !

Réflexe n° 2 : créer du contenu

Si vous faites du MLM on line, il est indispensable de garder un lien avec vos lecteurs en créant des articles, des vidéos, des webinaires,…

Vous devez asseoir votre rôle de leader et donner à votre public ce qu’il attend de vous : de l’information et des conseils, quotidiennement !

marketing de réseau,formation mlm,4 réflexes quotidiens pour réussir en MLM!,mlm,mlm à 7

Réflexe n° 3 : prospecter

Base même du MLM, le relationnel ! La COMMUNICATION !

Donc, suivant votre disponibilité et vos objectifs, vous devez créer des contacts et les entretenir tous les jours.

Pas question de jouer les gros lourds en assommant les gens avec votre opportunité !

Non, ici, on parle de créer des liens, discuter, échanger, apprendre à connaître votre audience et gagner leur confiance honnêtement.

Entretenez la communication avec vos contacts existants et créez-en de nouveaux, en permanence.

Réflexe n° 4 : faire la promotion d’évènements

Votre entreprise organise certainement régulièrement des réunions, des meetings, des séminaires, des visioconférences,… Prévenez votre équipe et vos prospects.

Informer du calendrier vos partenaires et prospects renforcera l’effet d’équipe et de professionnalisme de votre entreprise.

Nous avons tous besoin de considération et être invité à un évènement y contribue.

Vous savez, je vois souvent des réseauteurs tout feu tout flamme après un séminaire. Ils se donnent à fond au début puis s’essoufflent pour enfin abandonner.

Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas mis en place les bons réflexes.

Sans eux, ils ne pourront jamais avancer, jamais, car la moindre « distraction » les écartera de leurs objectifs.

Avis aux parrains et marraines : veillez à ce que vos filleuls intègrent ces quatre réflexes quotidiens et votre business MLM s’envolera !

 

Source: MLM à 7

lundi, 29 septembre 2014

MLM: C'est la duplication qui fait toute la différence entre vendre et bâtir un réseau

MLM: C'est la duplication qui fait toute la différence entre vendre et bâtir un réseau,entreprendre? oui. mais que faire de nos jours?,dr éric langoul,mlm,marketing de réseau

«Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours?»: Une lecture sur le Marketing de réseau (MLM) qui m’a franchement édifié, conforté dans mon actuelle option d’affaire, et que je tenais fortement à partager avec vous, chers lecteurs, chers filleuls et chers réseauteurs. Une vraie mine d’or ! Je vous en ai sélectionné quelques larges extraits, publiés en 5 posts. A lire absolument. Gavez-vous en et bouleversez votre vision en affaire. En voici le cinquième et dernier. Excellente lecture et rendez-vous au sommet! Fernand Dindé.

Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours ? (13ème partie)

 

Les enfants de cette génération sont très souvent reprochés de désobéissance aux parents et aux anciens… ce qui est visiblement vrai. Mais très souvent, cette attitude est imputable aussi au fait que les parents ne pensent que très rarement à se mettre à jour, et se trouvent en complet déphasage avec leurs enfants. La mise à jour est indispensable pour les leaders, et c’est l’une des choses capitales qui font la différence entre les gens prospères et les moyens. Le conseil qui a bercé notre enfance était : « Va à l’école mon enfant, aies de bons diplômes pour pouvoir obtenir un bon poste avec plein d’avantages dans une grande entreprise ou chez l’Etat. »

C’était le conseil idéal pour les décennies passées. De nos jours, il y a des centaines de millions de bons diplômes qui sont donnés aux supers intelligents chaque année dans le monde entier. Et aucun Etat n’a prévu un moyen capable de gérer et de satisfaire un tel flux de ressources humaines. Or l’école traditionnelle, même dans ses programmes en management, ne forme que les employés. Entreprendre, marcher hors des sentiers battus, est une notion subjective en général très loin de l’esprit académique.

Pour les jeunes qui sont de plus en plus nombreux au chômage,  la seule issue de secours c’est entreprendre. « Mais que pouvons-nous faire sans argent ? Nous avons des projets, mais où sont les financements ? L’Etat ne nous soutient pas… » Les entendons-nous dire à chaque fois que ce sujet est abordé.  Et ils le  disent parce que les théories de l’école ne sont pas applicables dans la vie réelle ; on leur montre comment monter les projets et, au lieu de leur montrer aussi comment créer les ressources financières pour les réaliser, on les oriente à la dépendance aux facteurs extérieurs à eux-mêmes. Ce qui est normal car, leurs formateurs sont eux aussi des employés, et n’ont donc aucune idée des processus de création de revenus en dehors des systèmes prédéfinis, c’est-à-dire dans le domaine des opportunités.

Or c’est à peine si pour le jeune, le mot « opportunité » revêt son bon sens pour aujourd’hui. Ils sont nombreux sur internet et réseau sociaux à dire être « à l’écoute d’opportunités ». Mais après quelques sondages et enquêtes, nous pouvons affirmer que pour 95%, l’opportunité c’est l’emploi. En fait, ils cherchent un emploi, ou un emploi de plus, ou un autre emploi. Mais vue à travers des lunettes bien actualisées, l’opportunité est tout événement, mouvement, vent ou courant qui, bien géré, est susceptible d’enrichir, ou plus simplement changer les conditions de vie au-delà des attentes et en toute indépendance. C’est quelque chose de très loin au-dessus de l’emploi.

Cette expression est beaucoup plus utilisée dans le jargon du business du 21e siècle, le marketing de réseau ou network marketing.

Le marketing de réseau est du domaine des affaires.

Le modèle classique des affaires de l’âge de l’industrie fonctionne un peu comme un empire. Contrôlé par un gouvernement central qui maintient la forte centralisation de son identité, peu importe la grandeur de sa croissance. 

Dans les années 1950, une nouvelle forme d’affaire a vu le jour. Une forme qui maintient sa cohérence non en contrôlant tout à partir d’un bureau, mais se servant du modèle du réseau. Cela a été une si fulgurante révolution, que les critiques ne se sont pas fait attendre ; au point où même le US Congress l’a déclaré illégal. Mais il a survécu et traversé les décennies et, aujourd’hui a une contribution de plus de 4% des ventes au détail aux Etats Unis.  

Le marketing de réseau n’est pas juste une affaire de vendre les produits et avoir les bonus en plus de la marge bénéficiaire. Non. C’est en effet une façon tout à fait différente de voir le business, l'entrepreneuriat ; un business qui reflète notre âge (celui de l’information) et pour une économie basée sur un réseau décentralisé, une économie basée sur la promotion par les masses et foules intéressées à titre lucratif. En tant que marketeur de réseau, vous ne faites pas que construire un réseau, mais vous en êtes aussi le seul et légitime propriétaire. C’est votre levier à vous. Et vous devez en tenir la manivelle en permanence (…)

La publication précédente parlait du quatrième des 8 actifs compilés dans un réseau professionnel MLM. Voyons maintenant ce qu’il en est du cinquième.

Actif 5 : Un business échelonné entièrement dupliquable

Ce n’est pas forcément le business de ceux qui sont champions en ventes ou des vendeurs nés. Dans ce business, l’une des choses capitales à faire dès le début, c’est d’oublier toute connaissance au sujet de la vente. John Fleming, un géant mondial du réseau affirme : « la grande majorité des gens qui ont connu du succès en marketing de réseau sont très souvent les coachs, les religieux, les pasteurs, les enseignants,… bref, les gens qui aiment raconter les histoires et aider les autres. En marketing de réseau, il est question de partager l’information et son témoignage personnel, et non de vendre. Il y est aussi question d’être préoccupé par le succès de ceux que vous amenez dans le business. La clé pour le succès en vente c’est ce que vous pouvez faire.  Mais la clé en Marketing de réseau c’est ce que vous pouvez dupliquer. »

La phrase de Fleming peut susciter quelque réaction chez des sceptiques qui ont l’habitude de dire que bien partager l’information et vendre dans ce contexte n’est qu’un problème de sémantique… comme pour dire que c’est la même chose différemment exprimée. Mais ce n’est pas vrai. C’est l’idée de la duplication qui fait toute la différence entre vendre et faire le réseau. La pratique et les résultats montrent que les deux ne se ressemblent en rien.

Les grands vendeurs non convertis échouent presque toujours en marketing de réseau, pour une raison invisible très simple : la capacité de vendre un gros lot de produit ne peut pas être dupliquée par la majorité des membres de son réseau. Résultat ? Le réseau ne peut grandir. Or en dynamique, tout ce qui n’avance pas recule forcément. Et le réseau meurt précocement. Il y a aussi des gens très talentueux et créatifs qui y échouent pour la simple raison qu’ils croient que ça dépend de leur talent, de combien futés ils peuvent être… que non ! Ça c’est penser à la manière des auto-employés et non des entrepreneurs. C’est une grande école d’humilité que le marketing de réseau. Son succès vient de ce que vous pouvez faire, et de ce que les autres peuvent aussi faire.

Dans le système des marketings classiques et dans les MLM de vente produits ont ovationne les gros vendeurs (ils gagnent les voitures, les villas, les voyages etc.) ; mais ici, c’est le marketing de réseau. On n'y ovationne que ceux qui comprennent et dupliquent le système. Même s’il peut y avoir quelques marques de particularité selon les individus, ça doit être le système d’un bout à l’autre. Par exemple deux prêtres catholiques qui disent la messe en un même dimanche ne prononcent pas forcément les mêmes phrases mais, disent la même chose et appliquent le même système : si vous savez comment une messe se fait, eh bien, vous savez aussi comment toutes les autres se font. C’est le système, c’est la duplication du standard malgré les particularités. C’est le réseau, et c’est ça qui tient la route.

 

Dr. Eric LANGOUL

mercredi, 24 septembre 2014

Si vous voulez être riche, la meilleure stratégie est de construire un réseau puissant, durable et en permanente croissance

 

 

si vous voulez être riche,la meilleure stratégie est de construire un réseau puissant,durable et en permanente croissance,entreprendre? oui. mais que faire de nos jours?,dr éric langoul,mlm,marketing de réseau

 

«Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours?»: Une lecture sur le Marketing de réseau (MLM) qui m’a franchement édifié, conforté dans mon actuelle option d’affaire, et que je tenais fortement à partager avec vous, chers lecteurs, chers filleuls et chers réseauteurs. Une vraie mine d’or ! Je vous en ai sélectionné quelques larges extraits, que je vais publier en 5 posts. A lire absolument. Gavez-vous en et bouleversez votre vision en affaire. En voici le quatrième. Excellente lecture et rendez-vous au sommet! Fernand Dindé.

Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours ? (12ème partie)

 

Il est assez monnaie courante d’entendre les stratèges dire qu’il faut toujours avoir un plan B et même plus. C’est vrai dans une certaine mesure mais, c’est un piège pour la focalisation. Quand le cerveau a plusieurs options ses résultats sont moyen car, prévoir un plan B c’est avant tout concevoir que « parce qu’on a échoué, alors on opte pour ceci… ». Mais le célèbre Jean Racine depuis le XVIIe siècle reconnait et proclame cette loi extraordinaire de la concentration dans son ouvrage Le Cid: «celui qui doit vaincre ou mourir est rarement vaincu». Seules les actions extraordinaires produisent les résultats extraordinaires ; et on n’a pas d’actions extraordinaires sans focalisation complète malgré la grande pression. Le pauvre est ce qu’il est parce qu’il n’aime pas la pression, alors que le riche sait changer sa pression en source de motivation, pour rester ce qu’il est. C’est la pression qui fait passer à l’action. Et celui qui n’en a pas n’a pas d’action non plus, et ne peux donc avoir aucun résultat. De toute façon, la performance de chacun dépend de la taille du chien qui est à ses trousses, dit-on en Afrique.

Le fait de penser positivement, prier, et même de jeûner est très bien car en le faisant on accroit son niveau d’attention pour agir avec efficacité. Mais Dieu, La nature, peu importe comment chacun Le nomme, n’agit que pour ceux qui agissent. Prier sans entreprendre appauvrit certainement. Le fait qu’il n’y ait pas d’emploi ne signifie pas qu’il n’y a pas de travail. Au contraire ! Il y a plus de travail et d’argent maintenant que dans aucun autre âge du passé ; seulement, il faut entreprendre et ne pas gaspiller du temps de l’argent et de l’énergie (et même la dignité) à rechercher ce qui est à la fois rare et peu efficace : l’emploi.

Il suffit de trouver une belle opportunité et de passer à l’action, pour que les résultats miraculeux se suivent. Pour comprendre l’importance de l’action, observons ce fait un instant : le savon est fait pour rendre propre. Mais la propreté n’est rendue effective que par le fait de se laver en utilisant le savon de la bonne façon.

L’action. Agir avec émotion, sans raisonnement. Les hommes à succès agissent alors que ceux qui échouent se contentent de planifier et faire de beaux programmes d’actions qui restent indéfiniment à mener parce qu’ils attendent ce qu’ils appellent « le moment favorable ». Mais le moment favorable n’existe pas. Pour le gagnant, le moment favorable c’est maintenant. C’est ce pour quoi d’ailleurs il reste vigilant sur ce qu’il pense, ce qu’il dit, et ce qu’il fait maintenant. Hier est passé, même si on peut tirer des leçons de ses expériences quelles qu’elles soient ; demain reste encore tout vierge et à configurer ; seul ‘le maintenant’ reste à la portée du gagnant, pour qu’il agisse et configure ‘son demain’, et non pour qu’il le gaspille à réfléchir passivement, longtemps et inutilement.

Ceux qui passent à l’action voient leur cercle d’influence se modifier tout seul, sans qu’ils aient besoin de faire les efforts pour changer d’amis, ou d’en avoir de nouveaux. L’action élève la vibration intérieure et lance dans la nature un signal qui attire de ce qu’on veut avoir: les amis, les occasions, les rencontres, les évènements, les choses, etc. C’est le travail en réalité qui change ou modifie la qualité d’amis qui constituent notre cercle d’influence.  C’est la raison logique pour laquelle on ne peut parler de changement de quadrant d’activité en le dissociant du changement du cercle d’influence.

La publication précédente parlait du troisième des 8 actifs compilés dans un réseau professionnel MLM. Voyons maintenant ce qu’il en est du quatrième.

Actif 4 : Le pouvoir de votre propre réseau.

Le mot réseau en lui-même mérite du respect. Thomas Edison est aujourd’hui adulé pour l’invention de la lampe à incandescence. Mais à vrai dire il ne l’a pas inventé. Il l’a amélioré et a conçu un plan et un réseau pour en faire une affaire. Après être chassé de l’école par ses encadreurs qui ne l’estimaient pas assez intelligent pour y réussir, Edison s’est fait recruter comme marchand de journaux. Et avant longtemps, il a commencé l’impression de son propre journal et un an plus tard, il a engagé une équipe de jeunes vendeurs de bougies à vendre en même temps ses journaux à lui. Il est donc passé d’employé à entrepreneur.

Plus les journaux étaient vendus, plus il en produisait et plus il manquait de temps, même pas juste assez pour se reposer. Entre-temps il a obtenu un autre emploi comme agent de télégraphe. Et très vite il est devenu l’un des meilleurs et entant que tel, il a compris aussi ce qui faisait du télégraphe un business aussi puissant : un système en ligne, les pôles, les professionnels, et les stations de relai. Un puissant réseau !

Même si Thomas a fait montre d’ingéniosité en perfectionnant le filament qui a révolutionné la lampe à incandescence, son grand coup a été de mettre en place un réseau d’électricité fait sur le model télégraphique, pour entrer le produit en société et permettre aux gens de s’en servir. Il n’aurait jamais appris ça à l’école ; pourtant c’est ce qui l’a fait multimillionnaire en dollars en un rien de temps: General Electric.

Ce n’est pas la lampe à incandescence qui l’a rendu riche, mais le réseau de distribution constitué de lignes électriques, stations de relais pour énergiser les lampes. Le père riche de Robert Kiyozaki lui disait que les riches bâtissent les réseaux, et les autres cherchent l’emploi.

Les riches sont des bâtisseurs de réseau, tous et sans exception.

  • Sam Walton n’a jamais fabriqué de produit mais, il a mis en place un réseau pour en distribuer ;
  • Bill Gates n’a jamais fabriqué un ordinateur mais, il en a conçu un système d’exploitation ;
  • Jeff Bezos n’a jamais rédigé le moindre ouvrage mais, il a créé un réseau en ligne (amazone) qui lui permet de vendre les œuvres.

Comme c’est facile de constater, la puissance n’est pas dans le produit, mais bien dans le réseau. Si vous voulez être riche, la meilleure stratégie est de construire un réseau puissant, durable et en permanente croissance.

Mais tous ne sont pas Bezos, Gates, Walton… il faut quand-même de gros capitaux pour arriver à ce qu’ils ont mis sur pied! Oui. Et c’est donc là où le marketing de (votre) réseau est extraordinaire ! Les compagnies mettent des millions et des millions de dollars pour se mettre en place et pour produire… et ceux qui font encore le business traditionnel mettent encore des milliards pour la promotion. Mais les compagnies MLM donnent aux gens financièrement faibles l’opportunité de bâtir aussi leur réseau à partir d’un très faible investissement initial pour devenir aussi puissant que n’importe lequel d’entre ses grands. En effet 20% de millionnaires américains doivent leur fortune au MLM. Ce n’est pas rien ça !

Plusieurs font le marketing des produits d’une entreprise dans un système de gain multi niveau, et se trompent d’être des professionnels de réseau. Que non. Le marketing de réseau dont il est question ici est différent du très populaire marketing des produits qu’on trouve partout aussi sous forme MLM. Vous ne faites le marketing de réseau qu’à partir du moment où votre réseau est lié à un système fiable capable de le rendre amovible. Tant que vous ne pouvez pas suivre un système capable de vous faire partir d’une structure MLM à une autre avec tout votre réseau en conservant chacun à sa place dans l’arbre, vous êtes un vendeur de produits, et non un bâtisseur indépendant. Vous bâtissez encore le réseau d’une entreprise MLM, et non le vôtre. En tout cas, la petite différence avec l’emploi c’est l’absence d’un patron au-dessus de vous. Ce n’est pas ça le business MLM. C’est dur, c’est très dur ! Mais c’est la vérité.

La valeur du réseau

Robert Metcalfe a écrit une relation mathématique qui permet de voir la valeur économique d’un réseau. Il a prouvé que la valeur économique d’un réseau est égale au carré du nombre de ses membres actifs (V=R²).Ce qui signifie que la valeur économique d’un réseau est exponentielle et non numérique. Quel business ! Le produit est ce qui attire les gens dans le business, le produit sert d’appât. Le business proprement dit c’est votre réseau. Et si le produit est très bon, si ce sont des produits de nécessité et de consommation courantes… avec les certifications supra-étatiques des plus solides et inattaquables, quelle valeur économique peut donc avoir votre réseau ?

Quand on sait ces choses, on a pitié de ceux qui vont d’un MLM à l’autre chaque fois qu’ils entendent parler d’un nouveau « grand produit » ou d’un « meilleur » plan de rémunération. Le plus douloureux est qu’ils vont chaque fois recommencer à rebâtir un autre réseau alors qu’ils en avaient déjà un... Un capital de valeur comme un réseau doit être protégé pour distributeur indépendant.

 

Dr. Eric LANGOUL

 

Si après cette lecture, vous désirez effectuer votre entrée en affaire avec un système fiable et éprouvé de Marketing de réseau (36 ans d'expérience et de succès continu, avec un chiffre d'affaires annuel à croissance quasi exponentielle), contactez-moi et parlons affaire! Je vous parraine.

 

DINDE Fernand AGBO

Networker, Entrepreneur en Bien-être, Manager Adjoint chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

mardi, 23 septembre 2014

MLM: Ne vous contentez pas de passer de l’emploi au business, changez de mentalité et d’attitude

 

FEMME BLANCHE PENSIVE.jpg

 

«Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours?»: Une lecture sur le Marketing de réseau (MLM) qui m’a franchement édifié, conforté dans mon actuelle option d’affaire, et que je tenais fortement à partager avec vous, chers lecteurs, chers filleuls et chers réseauteurs. Une vraie mine d’or ! Je vous en ai sélectionné quelques larges extraits, que je vais publier en 5 posts. A lire absolument. Gavez-vous en et bouleversez votre vision en affaire. En voici le troisième. Excellente lecture et rendez-vous au sommet! Fernand Dindé.

Entreprendre? Oui. Mais que faire de nos jours ? (11ème partie)

 

Ceux qui ont pu aider les autres à mieux vivre chaque transition de l’histoire ont dû prendre le risque de ramer à contre-courant. C’est-à-dire parler et agir contrairement au système qu’ils ont toujours connu. Le prix d’un changement de paradigme est toujours très cher à payer. Pourtant, il faut bien qu’une voix s’élève pour éveiller les consciences de ceux qui veulent avancer avec à la nouvelle manière mais, qui manquent aussi de saisir leur opportunité dans un environnement où cohabitent le manque d’emploi et l’abondance de travail. Voilà pourquoi notre dernière publication affirmait sans ambages que le seul système marketing enseigné et le plus médiatisé donc le plus connu, ce marketing aujourd’hui dit traditionnel, ciblant juste la vente au client et, pire encore pour le seul compte du patron est, tout comme l’emploi, une méthode obsolète de création de revenus.

De nos jours, nous n’avons plus besoin d’utiliser toutes les meilleures années de notre vie pour travailler pour un salaire de base ou des commissions, peu en importent les montants. En le faisant, pour ceux qui trouvent plaisir à le faire, vous faites deux choses à la fois : bâtir le capital du patron, et construire votre propre ruine qui ne sera perceptible qu’aux jours de votre improductivité, jours qui viendront pour une raison ou pour une autre. Le meilleur marketing, en tout cas celui qui est recommandé pour ce temps, a pour but la construction d’un capital pour le professionnel commercial; c’est la raison pour laquelle Robert Kiyozaki l’appelle le « business du 21ème Siècle ». En effet, seul un business digne de ce nom à besoin d’un capital dont l’élément le plus important est la qualité de la ressource humaine.

Un salaire, nous ne le dirons jamais assez, ne mérite pas qu’on lui sacrifie toute une jeunesse pleine de santé, de vigueur et surtout de rêve, alors qu’il y a un bien meilleur investissement… Vous pouvez être fâché de votre gouvernement qui met l’accent sur les inutilités et ne fait rien pour ce qui est vital. Mais c’est juste de l’énergie que vous dépensez inutilement. Vous ne pouvez pas changer votre gouvernement. Mais vous pouvez vous changer (c’est-à-dire avoir le style de vie que vous voulez pour vous et pour vos enfants) et aider les autres à se changer aussi. Chaque personne que vous aidez à réussir devient aussi un capital pour vous, peu importe sa race, sa tribu, sa religion, sa nationalité etc. Plus le nombre de ceux que vous avez aidés est grand, plus vous êtes riche sur tous les plans, pratiquement: c’est ça le marketing relationnel, le multi-level marketing ou le marketing de réseau.

Mais le tout n’est pas d’avoir construit un réseau MLM où les gens jurent par votre nom. Il faut en plus d’une bonne opportunité, avoir aussi un Support System, capables de sécuriser votre réseau. Car réseau = capital, et capital = richesse. Le capital n’est pas de l’argent, mais ce qui vous en produit à fréquence régulière. (…) Ce qui fait la différence entre le riche et le pauvre, ce n’est pas l’argent mais, c’est le capital. Plus précisément le capital humain.

(…) La publication précédente parlait du deuxième des 8 actifs compilés dans un réseau professionnel MLM. Voyons maintenant ce qu’il en est du troisième.

Actif 3 : Un cercle d’amis avec qui vous partagez les mêmes rêves et valeurs

Ceci peut sembler coriace à comprendre mais, ce qui reste vrai est que celui qui veut créer une différence financière dans sa vie, a plus besoin de nouveaux amis que d’un nouveau job. Car, qu’ils vous aiment ou pas, les amis que vous avez maintenant peuvent constituer le poids qui vous tire vers le bas.

Votre revenu tend à être sensiblement égal à la moyenne des revenus de vos 5 (cinq) plus proches amis. Les études le montrent mais aussi, le langage populaire l’exprime aussi naturellement en ces mots : « Les oiseaux de même plumage volent ensemble ». Cette même réalité s’observe aussi bien chez les riches, que chez la classe moyenne et chez les pauvres. Autrement dit, les riches se connectent entre eux, tout comme les employés… « Mon père riche me disait : "Si tu veux être riche, tu dois te connecter aux riches, ou aux gens qui peuvent t’aider à devenir riche."», relate Robert Kiyozaki.

Les gens gaspillent le temps de leur vie, accrochés et connectés aux gens qui les maintiennent en arrière sur le plan financier. En MLM, vous vous connectez aux gens qui sont là pour vous aider à devenir plus riche. Demandez-vous un instant : est-ce que les gens avec qui je passe mon temps sont dévoués à ce que je sois riche ? Ou s’intéressent-ils juste à ce que je demeure un dur bosseur?

La transformation de votre personne commence à partir du moment où vous posez les actes en fonction de votre réponse à cette question, et par rapport à vos objectifs. Ça peut être une expérience douloureuse mais, c’est le passage obligé, si vous voulez vous placer en position de croissance et inspirer les autres.

De telles expériences peuvent même arriver avec votre actuel MLM. Il peut avoir les amis ou les membres de familles qui ne partagent pas votre avis ou votre décision de faire du MLM, ou qui peuvent entreprendre de vous décourager. Vous pouvez aller jusqu’à perdre certains amis, pour qui vous paraissez cinglé ou quelque chose du genre; c’est autant aigre de lire ces lignes que de les écrire… mais c’est parce que c’est aigre. C’est la réalité.

Ceci n’a encore rien à voir avec le MLM en lui-même. Il s’agit d’un changement intérieur qui vous fait passer de l’état d’esprit d’un employé à celui d’un entrepreneur. C’est plus qu’avoir un autre emploi; c’est plus sérieux et long qu’un déménagement à l’international. C’est autant bouleversant qu’un changement de religion ou de parti politique. Si vous vous contentez juste de passer de l’emploi au business sans changer de mentalité et d’attitude, vous échouerez certainement. (Il est donc important d’être dans un système qui peut) vous aider à rentabiliser cette période de décalaminage mental et de transformation par laquelle vous pouvez être appelé à passer. Le MLM, ce n’est pas pour les faibles, c’est pour les champions.

(…) Dans d’autres business, vous n’avez que des concurrents; en emploi, vos collaborateurs sont généralement vos rivaux inavoués qui vous placent des peaux de banane dans l’ombre, ou vous poignarde dès que vous tournez le dos.

Mais le MLM (Marketing Multi Level ou Marketing de réseau)... vous donne des coéquipiers préoccupés par responsabilité par votre succès et sur qui vous pouvez compter en temps réel. Ce qui met en place une relation d’amitié vraie, orientée vers le progrès personnel à travers celui du prochain, sans l’interférence de l’argent, du sexe, la corruption et autres. Ce type d’amitié n’a pas de prix sous le soleil. Au fait, avec quoi pourriez-vous l’acheter si elle était à vendre?

 

Dr. Eric LANGOUL

 

Si après cette lecture, vous désirez effectuer votre entrée en affaire avec un système fiable et éprouvé de Marketing de réseau (36 ans d'expérience et de succès continu, avec un chiffre d'affaires annuel à croissance quasi exponentielle), contactez-moi et parlons affaire! Je vous parraine.

 

DINDE Fernand AGBO

Networker, Entrepreneur en Bien-être, Manager Adjoint chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr