topblog Ivoire blogs

lundi, 01 février 2016

Les capsules du Manager Dindé (18): Réseauteurs, soyez résilients, c’est votre assurance succès

 

bronze-ghanu-gantcheff-4.jpg

 

Dans le Marketing relationnel et notamment le Marketing de réseau, il est fait appel à un certain nombre de qualités à avoir ou à développer pour connaître le succès. Parmi celles-ci, trône en bonne place, la résilience.

Qu’est-ce que la résilience ? Eh bien, selon le Dictionnaire, c’est la capacité, dans un système (comme par exemple, le réseautage) à absorber une perturbation, à se réorganiser, et à continuer de fonctionner de la même manière qu’avant.

En clair, c’est la capacité à encaisser des coups, quelquefois durs, violents, et à s’en remettre toujours.

En mécanique, on parlerait de résistance au choc ou d’élasticité; l’élasticité étant la propriété physique d’un matériau de retrouver sa forme après avoir été comprimé ou déformé.

13762879-ressort-metallique.jpg

Sur le plan psychologique, la résilience, c’est la résistance psychique ou mentale face aux aléas de la vie ; elle qualifie une personnalité qui résiste bien aux épreuves de la vie, qui rebondit toujours. C’est un peu comme un phoenix qui renaît toujours de ses cendres.

Le mot résilience provient de l’Anglais resilience, lui-même issu d’un participe du verbe latin resilire (« rebondir »), découlant d’une autre combinaison qu’on peut décomposer comme suit : re- et salire, c’est-à-dire « re-monter ». En clair, c’est se remettre en selle ; peut-être après une chute, un coup dur ou un arrêt ; c’est se reconstituer après s’être temporairement désagrégé, c'est refaire surface, réémerger après une descente dans les profondeurs.

Comme disait un homme d’Etat américain (le président Barack Obama) : « Ce ne sont pas les plus intelligents ou les plus forts qui réussissent dans la vie, mais les plus résilients, ceux qui ont de la persévérance ». Tout un programme ! On pourrait écrire un livre entier de cette seule phrase.

C’est très clair : si vous voulez réussir dans la vie, vous devez être résilient, persévérant. C’est juste ce qu’il y a à faire pour réussir. Ne désespérez donc pas parce que vous n’êtes pas le plus fort ou le plus intelligent. La réussite, le succès, ne résident ni dans la force ni dans l’intelligence ; ils résident dans la résilience, dans votre capacité à toujours vous relever de vos chutes, de vos échecs, et à garder toujours votre MENTAL A FOND. « Le MENTAL est FONDAMENTAL », comme dit le Motivateur Roméo Chouaké, Motivateur attitré du Réseau Vainqueur de Forever Living Côte d’Ivoire.

Il arrivera donc des périodes dans votre activité de Marketing de réseau où vous vous sentirez vidé de vos forces, où vous perdrez courage, où vous accuserez le coup, où vous connaîtrez des déconvenues, où vous traverserez des moments de flottement, d’incertitude voire de doute. Comme dans n’importe quelle autre affaire. C’est là, à cet instant précis, que se joue toute la différence entre ceux qui réussissent et ceux qui échouent dans la vie.

Ici, ce n’est pas l’intelligence ni la force qui vous tireront d’affaire. Ici, c’est le MENTAL qui fera la différence ; rien d’autre.

marketing de réseau,les capsules du manager dindé (18),réseauteurs soyez résilients,c’est votre assurance succès,barack obama,buy the future,réseautage,dr mensa otabil,roméo chouaké,motivateur du réseau vainqueur

Si vous êtes résilient, vous vous en tirerez à bon compte. Mais si vous êtes un perdant, ce sera là votre terminus. C’est certain !

Dans la pratique, à quoi pouvez-vous, concrètement être confronté ?

Il est possible, par exemple, qu’une crise sociopolitique vienne battre en brèches des années d’effort de réseautage. Il faut trouver des ressources psychologiques pour se relever. Certains réseauteurs ivoiriens ont vécu cette situation, dans la période allant de 2002 à 2012 et ont tenu bon. Tout comme d’autres réseauteurs d’autres pays en crise.

Il est également tout à fait probable qu’un des membres de votre équipe vous lâche pour intégrer une entreprise concurrente ou soit plus préoccupé par d’autres affaires que par la construction de son business, fragilisant ainsi une lignée entière de votre réseau.

Il arrive aussi, qu’en tant que travailleur (du privé ou du public), vous fassiez l’objet d’une affectation ou d’une mutation dans une localité bien moins ouverte au développement d’une entreprise de Marketing de réseau que celle dans laquelle vous étiez initialement ou dans un service particulièrement opérationnel, qui ne vous laisse plus une once de temps pour travailler à votre affaire. Trouvez l’astuce, la formule pour vous remettre à flots.

Possible aussi que vous soyez appelé à des fonctions administratives ou politiques plus élevées qui vous déportent sur d’autres priorités ou vous distrait de vos objectifs initiaux.

Sans oublier le fait que vous pouvez être également confronté à un problème de décision chez vos prospects, qui remettent indéfiniment le jour de leur souscription. De sorte que vous avez l’impression de faire du sur-place.

Pire, il peut même survenir que le membre le plus percutant de votre équipe ou votre up line direct (parrain ou marraine) qui vous galvanisait, décède. Dramatique, tragique !

Au-delà de ces quelques cas relevés, une foule d'autres choses, de dispositions, de faits contraires ou contrariants, de circonstances et de temps défavorables, peuvent porter atteinte à votre activité et un coup à votre moral. Il faut pouvoir tenir, s'adapter, s'accommoder et trouver la parade pour repartir de plus bel. Il ne faut JAMAIS vous affaisser !

Ces choses n’arrivent ni tous les jours, ni à tous les réseauteurs. Mais s’il arrivait que vous y soyez confronté, sachez que vous avez à faire appel à la résilience. La résilience est le meilleur partenaire du réseauteur. Ne laissez aucune espèce de situation saper votre moral ou vous faire abandonner vos objectifs. Ce sont ceux qui n’abandonnent jamais qui finissent, en fin de compte, par réussir. Bâtissez patiemment votre réseau, avec une détermination sans faille ; que le terrain soit favorable ou non. Aussi inconfortable que puisse être la situation, n'abandonnez jamais, ne renoncez jamais. Cela se passe dans le MENTAL.

8095180-entreprise-flexible--femme-avec-laptob.jpg

Le MENTAL, c’est FONDAMENTAL ; c’est y croire à fond et être absolument déterminé à réussir. Avec un tel état d’esprit, impossible d’échouer. Votre réussite ne sera donc qu’une question de temps. Cela prendra peut-être le temps qu’il faudra, en épousant votre rythme, mais à coup sûr, vous réussirez !

Comme dit Dr Mensa Otabil dans son ouvrage « Buy the future » (apprendre à négocier un futur meilleur que votre présent) : « L’avenir n’a aucun pouvoir de se dessiner lui-même. Il prend seulement la forme de nos actions et inactions d’aujourd’hui ».

Alors, cher lecteur, chère lectrice, quelles sont les actions que vous posez, aujourd’hui, pour que vos 10 à 20 prochaines années soient épanouies, enrichissantes et valent la peine d’être vécues ?

Je vous laisse la réponse à cette interrogation. Soyez résilients ! Bien à tous.

 

DINDE Fernand AGBO

Réseauteur, Chef d'Entreprise et Manager chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

 

Aimez ma page Affaire Facebook en cliquant sur:

Fernand Dindé - Blogueur d'Affaire, Coach

vendredi, 15 janvier 2016

L'art de changer de sujet

2105af7d79d43a73050eaec14bb567f2

 

Un enregistrement audio d'une conversation entre 2 terroristes a été découvert. Voici ce que l'un d'eux disait à l'autre:
 
"Dans un mois, nous commençons notre opération pour massacrer 1 million d'enfants et 1 chaton."
 
L'autre terroriste surpris, demanda au premier : "Mais pourquoi un chaton ?"
 
Le premier répondit : "Tu vois, j'en étais sûr que tout le monde n'en avait rien à faire des 1 million d'enfants..."
 
Cher lecteur, évidemment c'est une histoire, il n'y a rien de vrai, n'allez pas appeler la police.
 
Cette petite histoire démontre un phénomène naturel qui prouve qu'il est très facile de détourner l'attention de choses importantes vers d'autres moins importantes.
 
Les magiciens illusionnistes maîtrisent parfaitement ce phénomène. Ils savent attirer votre regard là où vous pensez qu'il se passe des choses alors qu'il n'en est rien. Les médias savent très bien utiliser cela aussi.
 
En marketing relationnel, vous pouvez utiliser ceci à votre avantage pour créer de la curiosité. Imaginez un instant. Une personne vous demande quel est votre travail ?
 
Vous répondez votre phrase de présentation magique (que vous connaissez maintenant par cœur).
 
Puis à la fin de votre phrase, au lieu de marquer un temps d'arrêt, laissant supposer à votre interlocuteur qu'il doit répondre, vous enchaînez avec un autre sujet.
 
Exemple :
"Tu sais, les personnes qui n'arrivent pas à terminer leur mois sans être à découvert, je les accompagne pour qu'elles doublent leurs revenus en 2 ans en investissant seulement une dizaine d'heure par semaine.
 
Et sinon, comment se sont passées tes dernières vacances ? (ou comment vont tes enfants ? ou comment s'est passé ton week-end ? etc)".
 
En faisant cela, vous détournez la conversation après avoir dit quelque chose de très important. Ainsi votre prospect va répondre à la question, puis, s'il est vraiment curieux, il reviendra sur votre phrase de présentation de votre métier.
 
Vous avez alors éveillé sa curiosité. Qu'en pensez-vous, cher lecteur ?

 


Bien amicalement,

Lionel Cavallo

mercredi, 13 janvier 2016

Sortir de la procrastination, arrêter de toujours tout remettre à demain

 

Capture1.png

 

Si vous êtes en affaire, comme moi, il y a une chose que vous devriez combattre avec détermination et avec la dernière énergie : la procrastination ; c’est-à-dire « l’art » de reporter au lendemain, de remettre à demain le passage à l’action; c'est la fâcheuse tendance à tout remettre à plus tard, la propension que vous avez à toujours reporter à demain ce que vous avez à faire aujourd’hui. Cette tendance est très mauvaise pour les affaires, pour le business. Elle peut bloquer votre évolution, tuer votre activité et votre réseau, vous faire rater vos challenges, faire sombrer la dynamique de votre équipe, rendre infructueuses et faire péricliter vos prospections, vous faire manquer vos objectifs, décourager vos partenaires et vos filleuls et gripper toute votre affaire. C'est le pire obstacle à la réussite.

Pour nous aider à nous armer contre ce grand mal (oui, nous en avons tous besoin !), deux petits articles très intéressants que je vous invite à lire d’un trait… sans procrastination, bien entendu ! Manager Fernand Dindé.

 

Comment arrêter la procrastination

 

procrastination-une.jpg

 

Si vous êtes de ceux qui remettent toujours tout au lendemain, vous connaissez bien le stress et la douleur que cette pratique engendre. Même si vous avez envie de faire quelque chose, il en est une autre de trouver la motivation nécessaire. Heureusement, vous vous débarrasserez vite de cette habitude si vous vous arrêtez deux minutes pour y penser.

1- Faites une liste des choses que vous voulez faire. 

Oui, faites-vous une bonne vieille liste avec des cases à cocher et tout le reste. N’oubliez rien sur la liste, que ce soit important ou moins important, notez tout ce que vous devez faire pendant la journée, et découpez les activités plus longues en petits morceaux si nécessaire. Ensuite, pendant toute la journée, cochez les cases des activités que vous avez terminées. Vous allez vous sentir de plus en plus fier de vous en regarder la liste de ce que vous avez à faire diminuer au fur et à mesure de la journée.

· Prenez bien soin de noter dans votre liste les choses que vous remettez généralement au lendemain, pas les choses que vous êtes sûr de terminer pendant la journée.

· Si cela est nécessaire, mettez-vous une limite de temps pour finir une activité de la liste. Par exemple, écrivez “sortir le chien à 12h30” plutôt que “sortir le chien”.

· Revoyez les priorités dans votre liste à la mi-journée pour classer les activités de la plus importante à la moins importante.

2- Débarrassez-vous des tâches les plus dures. 

Si vous avez un projet imminent dans lequel vous vous êtes embourbé et qui ne vous rend pas productif, finissez-le en premier. Vous allez vous sentir super productif en terminant une activité importante de votre liste, et cela vous donnera aussi du courage pour terminer les autres tâches que vous aviez reportées jusqu’à présent.

· Si ce “gros projet” est quelque chose que vous ne pouvez pas terminer en une seule fois, faites une liste de plus petites tâches que vous pouvez accomplir le jour-même. N’essayez pas de le terminer en une seule fois, mais organisez-vous maintenant pour que vous puissiez le terminer plus facilement dans le futur.

· Faites une liste spécialement dédiée à ce projet et placez-la quelque part où vous pourrez la voir le plus souvent possible. Au fur et à mesure que vous cocherez les cases, vous vous sentirez de plus en plus motivé à continuer, et le fait de l’avoir sous les yeux le plus souvent possible vous rappellera que ce projet doit être terminé.

3- Finissez les tâches de deux minutes. 

À chaque fois que vous vous retrouvez face à quelque chose que vous ne voulez pas faire ou dont vous voulez vous occuper plus tard, posez-vous la question : “ai-je besoin de plus de deux minutes pour le faire ?” Pour un grand nombre d’entre nous, ce sont des petites tâches comme sortir les poubelles ou arracher des mauvaises herbes, ou des tâches très simples de la vie de tous les jours. À chaque fois que vous voulez reporter au lendemain quelque chose, mais que vous pouvez le faire en moins de deux minutes, faites-le immédiatement. Vous devez simplement vous forcer à être productif pour les 120 prochaines secondes et finir la tâche que vous auriez sinon reportée à quelques heures ou quelques jours plus tard.[1]

36201-51939-image

4- Développez une frénésie du travail chronométré.

Si vous vous réveillez des profondeurs de rêveries diurnes, fixez-vous une période pendant laquelle vous ne ferez que travailler. Prenez 10 minutes et éloignez-vous de toute source de distraction : votre téléphone, vos magazines ou vos pensées pour la personne aimée, et mettez-vous au travail. Forcez-vous à faire quelque chose de productif pendant 10 minutes, puis retournez faire ce que vous étiez en train de faire. Il y a de bonnes chances que vous allez prendre le rythme et que vous allez continuer de travailler même lorsque vos 10 minutes de frénésie de travail sont passées.[2]

5- Faites des pauses. 

Si vous n’arrivez pas à vous concentrer et que vous travaillez à moitié sur ce que vous avez à faire, faites une petite pause. Positionnez un minuteur sur 10 minutes, allez dormir, lisez un livre ou appelez un de vos amis. Faites ce à quoi vous avez pensé pendant toute la journée pour enlever cette tentation de votre esprit une fois que vous retournez au travail. Assurez-vous cependant que vous vous remettrez au travail une fois que le minuteur sonne, et que vous n’allez pas tout simplement l’ignorer.

6- Éloignez-vous des sources de distraction. 

procrastination-6.jpg

Même si vous avez l’impression qu’appeler votre mère ou terminer le prochain chapitre du livre que vous lisez sont des choses que vous pourrez faire dans un futur proche, ce sont juste des distractions qui vous tiennent éloigné de votre travail. Portez un casque insonorisé, éteignez votre téléphone et cachez les autres sources de tentations (les livres, votre guitare, l’aspirateur, quoi que ce soit).

· Si vous n’arrivez pas à ne pas aller surfer sur le net pendant que vous travaillez sur l’ordinateur, essayez de télécharger une application qui va restreindre votre accès à internet. RescueTime est une application qui vous bloque l’accès à certains sites internet (sinon tous) pendant une période de temps que vous pouvez configurer, et qui ne peut être désactivée que si vous éteignez votre ordinateur. Vous pouvez la télécharger gratuitement sur internet.[3]

· Si vous devez écrire un long essai ou un rapport pour le travail et que vous n’arrivez pas à vous concentrer, essayez d’utiliser le programme OmmWriter. C’est un programme de traitement de texte qui bloque complètement votre écran (même la barre des tâches en bas) et qui joue une musique douce ou une musique de fond pour vous aider à vous concentrer. Vous pouvez télécharger la version de base gratuitement sur internet.[4]

IMG_2289.jpg

7- Ne soyez pas perfectionniste. 

Si vous attendez qu’arrive le moment parfait, le produit parfait, ou que vous ne vous arrêtez pas jusqu’à ce que votre projet ait l’air “parfait”, vous ne faites que reporter à plus tard vos tâches à finir. Évitez de penser que tout doit être “parfait” en préférant la quantité à la qualité. Si votre projet n’a pas besoin de perfection, mais que vous êtes toujours concentré dessus, arrêtez-vous et passez à la tâche suivante. Une fois que vous avez tout terminé, vous pouvez retourner à votre projet et le perfectionner.

8- Motivez-vous. 

Beaucoup de personnes vont vous expliquer qu’elles reportent tout au lendemain parce qu’elles travaillent mieux sous pression. Mais alors, qu’allez-vous faire si personne ne vous dit quand le projet doit être terminé ? Fixez-vous votre propre date butoir. Fixez-vous une date à laquelle votre projet doit être terminé, vous pourrez alors soit vous récompenser si vous avez terminé dans les temps, soit vous punir si votre essai n’a pas été couronné de succès.

· Une consolidation positive est le meilleur moyen de vous motiver. Promettez-vous une récompense si vous arrivez à boucler les tâches que vous avez notées sur votre liste, allez au cinéma, offrez-vous une barre de chocolat, sortez avec un ami, quoi que ce soit qui puisse vous motiver.

· Essayez aussi la consolidation négative, en vous épargnant quelque chose que vous n’aimez pas faire, pour vous motiver. Par exemple, vous pouvez vous promettre que si vous terminez votre essai avant vendredi soir vous n’aurez pas à faire vos courses, vous ne ferez pas le ménage, ou quoi que ce soit d’autre que vous ne voulez pas faire.

· Si ce genre d’encouragement ne fonctionne pas, utilisez la punition pour vous motiver. Essayez la punition négative, vous vous privez de quelque chose que vous aimez, pour vous encourager à travailler plus. Vous n’irez pas faire une sieste, vous n’aurez rien à dîner, ou vous ne finirez pas votre livre préféré jusqu’à ce que vous ayez terminé ce que vous devez faire.

· Pour les cas extrêmes où vous reportez des tâches au lendemain, mettez de l’argent en jeu. Donnez à quelqu’un en qui vous avez confiance une certaine somme, par exemple 50 euros, et dites-lui qu’il pourra s’acheter ce qu’il veut avec si vous ne finissez pas votre projet dans les temps. De cette façon, il vous faudra travailler si vous voulez conserver l’argent que vous avez gagné par un dur labeur.[5]

9- Trouvez-vous un complice. 

Si de toute évidence vous n’y arrivez pas tout seul, trouvez-vous un ami ou un membre de votre famille pour vous aider. Faites en sorte qu’il vous aide à rester concentré sur ce que vous avez à faire lorsque vous en avez besoin. Vous vous motiverez aussi en parlant à quelqu’un de vos objectifs de travail pour votre projet, car si vous ne le terminez pas, vous aurez à souffrir devant lui la gêne de ne pas l’avoir terminé.[6]

· Fixez-vous quelques heures pendant lesquelles vous vous occuperez de vos tâches et de vos projets avec votre ami. De cette façon, vous aurez la compagnie de quelqu’un d’autre pendant que vous travaillez pour vous aider à rester concentré.

· Accordez-vous avec votre ami pour qu’il vous appelle de temps en temps pour voir où vous en êtes. Il peut vous appeler pour vérifier que vous restez dans les délais, et il pourra vous féliciter ou vous punir selon l’avancement de votre travail.[7]

10- Concentrez-vous sur la ligne d’arrivée. 

Il est facile de ne voir qu’une liste énorme de choses à faire, plutôt qu’un sentiment de réussite libéré de toute angoisse lorsque vous les aurez toutes terminées. Pendant que vous travaillez, pensez à tout ce temps libre, ce repos, cet argent et toutes les autres choses que vous aurez lorsque vous aurez terminé. Cela vous aidera à rester concentré pour terminer ce que vous avez à terminer.

· Pensez aux conséquences que vous aurez à subir si vous ne terminez pas ce que vous avez à faire.

· Gardez une trace du travail que vous avez accompli, pour que, dans le futur, vous puissiez voir tout le travail que vous avez réussi à finir. Vous allez vous étonner en voyant tout le travail que vous pouvez accomplir si vous restez concentré sur ce que vous faites !

· Faites une liste de priorités. Si vous êtes à l’école, vous avez plusieurs devoirs à rendre et deux d’entre eux doivent être rendus le lendemain, faites-les en premier. Une fois que vous les avez terminés, passez à un autre devoir en suivant un ordre de priorité chronologique.

· Éloignez-vous du téléphone. Ne vous servez pas de votre téléphone pour envoyer des sms, pour passer des coups de fil, etc.

· Ne dites pas oui. Ne vous surchargez pas de tâches. Assurez-vous de bien avoir le temps de tout finir. Ne travaillez pas sur un projet si vous êtes fatigué, dans un endroit où vous ne pouvez pas vous concentrer ou si vous pensez à autre chose.

 

Source: Wiki How

 

 Arrêtez de procrastiner, tout de suite

 

hackNY.jpg

 

Imaginez… une semaine vient de s’écouler et nous sommes vendredi soir. Vous envisagez rapidement quoi faire du week-end mais vous êtes rattrapé par le sentiment de culpabilité que vous n’en n’avez pas assez fait pendant la semaine.

Vous avez reporté à plus tard :

· un dossier client

· une réponse à une administration

· la préparation à un examen

· le développement de votre blog

· votre prospection commerciale

· la création de votre entreprise

· une décision d’investissement

· votre évolution professionnelle

· de prendre soin de vous

STOP

Comment voulez-vous profiter de votre temps libre et être à 100 % dans ce que vous faites en traînant ces “casseroles” ?

Imaginez maintenant que vous ayez pris conscience des mécanismes de la procrastination et que vous savez dire non à l’urgence car vous avez l’énergie et la motivation de passer à l’action lorsque c’est nécessaire car vous avez levé la limite mentale qui vous bloque…

Vous avez 2 options :

Option 1 : ne rien faire et rester dans la situation actuelle

Option 2 : Décider que c’est le moment pour vous de vous en sortir et d’avoir la possibilité de faire du sport 2 à 3 fois par semaine, augmenter vos revenus, réussir vos études, être fier du travail accompli et retrouver votre liberté d’action (et arrêter de perdre du temps sur les réseaux sociaux)

J’ai décidé de créer ce programme car j’ai trop régulièrement en coaching ou par email des personnes qui ne peuvent profiter de leur temps libre ou simplement de leur vie car elles se sentent trop coupables de laisser trainer leurs projets.

Oui, vous pouvez être une personne motivée qui agit tranquillement, prévoit un planning et s’y tient et qui profite de son temps libre sans culpabilité.

Si vous avez envie de vous en sortir, voici comment.

couv-Stop-Procrastination-176x300.png

Pourquoi il n’existe pas une méthode simple pour sortir de la procrastination ?

Lorsque je me suis fixé pour objectif de maîtriser tous les domaines autour de l’efficacité personnelle, j’ai commencé à creuser l’efficacité personnelle et je suis tombé sur la question de la procrastination. Rapidement, j’ai réalisé que c’est un sujet à part entière qui est complètement traité par dessus la jambe.

Problème N°1 : Les recherches faites depuis plus de 30 ans sur ce sujet montrent que la volonté n’est pas la solution tout comme la punition or 90 % des “conseils” et des articles vont recommander de “se forcer”

Problème N°2 : la procrastination n’est pas un problème de manque d’information. S’il suffisait de savoir, il n’y aurait personne en surpoids ou avec des problèmes d’argent.

Problème N°3 : c’est donc plus fort que nous, c’est comme un “blocage mental” qui créé ensuite de la culpabilité

Problème N°4 : nous tombons sur des mythes qui n’ont aucun fondement scientifique comme “il faut 21 jours pour arrêter de procrastiner” que tout le monde répète sans réfléchir et lorsque nous essayons, nous nous rendons compte que ça ne marche pas et cela nous mine le moral. Mes recherches m’ont montré que ce chiffre est faux. Le temps pour évoluer dépend de ce que vous procrastinez. Se mettre à boire un verre d’eau chaque matin est plus simple à acquérir que de faire du sport 3 fois par semaine. Les études scientifiques ont établi à, en moyenne, 66 jours la durée qu’il fallait pour acquérir une nouvelle habitude. Pour les habitudes les plus compliquées comme faire du sport 3 fois par semaine, il faut parfois plus de 6 mois. Nous sommes loin des 21 jourspromis par les pseudos gourous.

Problème N°5 : même en ayant vécu les conséquences de la procrastination nous nous promettons de ne plus JAMAIS recommencer mais à la première occasion nous retombons dans les même travers malgré nous !

Et vous savez ce qu’il se passe parfois ? On s’auto-punit de n’avoir pas fait ce que l’on devait faire en s’empêchant de travailler sur des projets plaisants.

Essayez de regarder les solutions que vous propose Google si vous faites des recherches. Vous y apprendrez qu’il suffit d’avoir un plan et de se mettre un coup de pied au c**. Bien sûr certains conseils sont intéressants mais est-ce en vous limitant à ça que vous allez y arriver ?

Vous ne trouverez pas l’élément le plus important : l’état d’esprit du procrastinateur.

rtr2i9mm.jpg

Comprendre cet état d’esprit est l’une des clés pour pouvoir le dépasser. Pourquoi la plupart des conseils que vous allez trouver n’en parle pas ? C’est simple, ils ne savent pas !

Ils appliquent un raisonnement rationnel à la procrastination qui est tout sauf rationnelle car les procrastinateurs disent : “je sais que c’est important et que ça me permettrait d’avancer mais c’est plus fort que moi lorsque je dois m’y mettre je suis distrait presque immédiatement”.

Et comprendre cet état d’esprit est pourtant l’une des clés qui peut vous permettre de passer à l’action, de ne plus tomber dans le même travers et d’arrêter d’être dans le flou.

Nos 6 raisonnements erronés

1 : “Je pense que j’ai toujours le contrôle et que si je veux, je peux”

Le procrastinateur vit souvent dans un monde idéalisé où il se raconte que s’il voulait, il pourrait agir et accomplir la tâche… sauf que ce n’est qu’une idée qu’il se raconte. Il ne passe jamais à l’action pour d’autres raisons. Et sans action, sa confiance en lui diminue de semaines en semaines.

2 : “Je crois que j’ai toujours du temps”

Combien de fois vous êtes vous rendu compte trop tard que vous alliez manquer de temps ? Très souvent, la procrastination est renforcée par une déformation du mécanisme de l’évaluation du temps. Le procrastinateur a du mal à estimer le temps qu’il lui reste pour accomplir la tâche ainsi que le temps que va prendre la tâche.

3 : “Je dois être dans le bon état d’esprit pour avancer”

La motivation : cette source inépuisable magique qui résoudra tous les problèmes. Parfois vous vous dites “aujourd’hui ça va pas fort, je le sens pas” et vous imaginez que demain cela ira mieux.

4 : “Je travaille mieux dans l’urgence”

Mon préféré. “J’ai besoin d’avoir la pression pour agir” est ce qui disent certains procrastinateur. Ils attendent la dernière minute pour boucler dans l’urgence et être (parfois) sauvé par le gong.

5 : “Je suis perfectionniste”

“Je veux que ça soit nickel sinon je ne rend aucun livrable” voilà comment mettre la barre si haut que cela paralyse et au lieu de vous pousser à vous dépasser, cela vous fait perdre vos moyens. Mais comment concilier votre exigence et le planning ?

6 : “Ces trucs ne marchent pas pour moi, changer c’est dur”

Le changement est un chemin mais lorsque vous êtes prêt (et je suppose que c’est le cas si vous lisez ceci), cela se fait en un instant. La procrastination est un comportement qui s’est installé. Dans 99 % des cas, vous n’avez pas toujours été ainsi ou vous n’êtes pas ainsi pour toutes les tâches.

Quels sont les vôtres ?

Et comment réagissez-vous ? Si vous faites comme la plupart des gens, vous avez naturellement tendance à essayer encore et encore.

Vous cherchez des astuces sur la procrastination “Les 4 conseils pour…”, “les 6 astuces pour…”. Vous avez peut-être même lu un livre.

Vous faites une liste de choses à faire et une fois que cette liste est faite… vous n’agissez pas… et vous vous sentez encore pire qu’avant parce que vous avez le sentiment de ne pas pouvoir vous faire confiance.

Il est temps de casser ce cercle vicieux !

1 – Arrêter de suivre de mauvais conseils

2 – Intégrer la psychologie dans votre approche

En combinant un programme étape par étape et une saine dose de psychologie vous obtiendrez bien plus de résultats durables. (...)

 

Source: Stop Procrastination

jeudi, 24 décembre 2015

Voici comment éviter les 5 réflexes qui limitent votre épanouissement personnel

 

3469341-les-femmes-les-mains-li-es.jpg?ver=6


L’Homme a cette fâcheuse tendance à ne pas croire au bonheur.

Il remet en question ce sentiment en s’appuyant sur la mise en relief de ce qui lui manque, ce qu’il pourrait obtenir ou désire au plus profond de lui.

C’est ainsi qu’un grand nombre de nos lecteurs découvrent à travers cet article, que non, le sentiment d’apaisement psychologique n’est pas lié à une situation matérielle, mais bien à une relativisation et à une remise en question des dispositions psychologiques à adopter pour changer leur vision du quotidien.

Le point abordé ici rassemble les comportements et modes de pensée destructifs qui vous font passer à côté de moments simples et vous poussent à toujours vous soucier de quelque chose, vous empêchant de profiter de votre vie.

1. La perfection n’est pas de ce monde

Pourquoi s’obstiner à courir après quelque chose qui n’existe pas, quand votre bonheur, lui peut être réel et total ?

L’imperfection définit notre nature et c’est justement ce qui donne son charme aux relations humaines et nous permet d’apprécier des choses simples.

Ne pas se satisfaire de ce que l’on a est certes un réflexe naturel, mais quand cela devient systématique, cet état d’esprit nuit à votre psychologie.

L’effet est d’ailleurs dévastateur sur votre confiance en vous.

Comment croire en votre potentiel si vous ne faites que souligner ce qui peut être amélioré en oubliant de reconnaître vos efforts et de récompenser le travail ainsi fourni ?

Pour limiter cette tendance à l’insatisfaction chronique, vous allez devoirabaisser vos standards, relativiser vos attentes et apprendre à vous contenter du « juste assez bien ».

Cela n’est aucunement une excuse pour lézarder ou être moins efficace, mais simplement un moyen de rationaliser votre temps et de vous satisfaire de l’accomplissement d’une tâche, même si vous auriez pu mieux faire : On peut TOUJOURS mieux faire, mais cela vaut-il la peine de vous esquinter la santé pour autant ?

Fixez-vous des limites pour tout ce que vous faites, que cela soit en termes de temps ou de quantité.

On peut toujours améliorer une production, en y ajoutant quelque chose, en la modifiant… Ce qui rend la tâche interminable et nuit à la qualité intrinsèque de cette dernière.

La deadline, c’est une obligation que vous vous fixez, après laquelle vous ne vous accorderez plus que le droit de passer à autre chose.

Vous devez réaliser que vos rêves de perfection ont une incidence sur votre entourage.

Vous ne vivez pas dans le monde des Bisounours ou dans n’importe quel autre décor de série américaine.

La vie est faite de défis et d’imprévus… en pourchassant à tout prix la perfection, vous augmentez votre niveau de stress, mais aussi celui des personnes qui vous entourent. Cela vaut-il le coup ?

2. Voguer sur les eaux du pessimisme

Nous sommes ainsi faits, toute source extérieure, que cela soit la télévision, la radio ou les gens que nos côtoyons, a une influence sur notre perception de la vie.

Ceci étant établi, il devient alors difficile de s’épanouir si vous vous entourez de gens qui ne font que diffuser des idées négatives ou se plaindre de leurs conditions et des obstacles qu’ils rencontrent.

Ils partagent leurs peurs, leurs limites et vous les transmettent inconsciemment.

Le remède à ce problème est tout simple : essayez de passer un maximum de temps avec des personnes qui vous inspirent, ont confiance en elles et voient les choses du bon côté.

Idem en ce qui concerne vos inspirations : soyez plutôt du genre à écouter de la musique qui vous redonne le sourire ou à regarder des émissions traitant de thèmes comme le succès personnel, plutôt qu’à vous enfermer dans une mélancolie et une nostalgie quotidienne qui vous influenceront négativement dans la construction de votre état d’esprit.

3. Faire un blocage sur votre passé ou votre avenir

Ressasser vos souvenirs, qu’ils portent sur une rupture amoureuse, le décès d’un proche, ou sur des opportunités manquées, vous empêche d’avancer, de vous construire en tant que personne et de trouver l’apaisement psychologique.

Dans la même optique, se focaliser sur les résultats escomptés, l’attente de développement ou la construction de scénarii hypothétiques amène bien souvent à douter de soi et à remettre en cause son potentiel, ce qui influence votre capacité à être heureux dans le présent.

Si ne pas penser au passé ou au futur est quasi impossible et qu’on ne peut vivre sans prévoir un minimum, il est cependant important d’essayer de vivre dans l’instant présent.

Cela permet une plus grande concentration et une imperméabilité aux facteurs extérieurs de distraction.

Si vous sentez que votre esprit divague, prenez 5 minutes pour le laisser vagabonder, avant de vous replonger dans la réalité du moment et de retrouver votre focus.

Pour ce faire, concentrez-vous sur des éléments concrets comme votre respiration ou les sons que vous entendez.

4. Comparer sa vie à celle des autres

C’est une des habitudes les plus communes, mais aussi les plus destructrices.

En évoluant dans votre environnement, vous êtes amené à voir ce que les gens que vous côtoyez possèdent.

Maison, salaire, voiture, popularité… Cela peut créer de la jalousie et tout un ensemble de sentiments négatifs.

Mais pourquoi s’attarder sur ces détails ? Chaque individu à un parcours, un background, des capacités et des opportunités différentes.

Il n’y a donc pas lieu de faire de comparaison, puisque malgré l’adage populaire, non, les hommes ne naissent absolument pas égaux entre eux.

En revanche, chacun possède un bagage de qualités et de talents le rendant unique.

Prenez l’habitude de vous comparer à vous-même.

Demandez-vous à quel point vous avez évolué, intéressez-vous aux progrès effectués et à la réduction de la distance vous séparant de la réalisation vos objectifs.

De cette réflexion découleront satisfaction, amélioration de votre estime personnelle et un besoin moindre de penser aux autres.

5. Se compliquer la vie

La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille, loin de là.

Mais l’impact des événements négatifs sur votre psychologie dépend en grande partie de votre propre perception de leur importance. Nous sommes le principal obstacle à notre bonheur.

Pour vous faciliter le quotidien et éviter de vous focaliser sur les épreuves qui l’agrémentent, il apparaît très efficace de vous fixer une liste de 2 voire 3 priorités journalières à réaliser (cela peut découler du domaine professionnel, personnel, social…).

Ces tâches, aussi bénignes soient-elles (faire votre ménage, écrire un e-mail à votre mère, finir de traiter un dossier important…) vous permettront de ne pas trop vous éparpiller sans pour autant laisser ce que vous percevez comme des problèmes majeurs refaire trop souvent surface.

Vous devez axer votre raisonnement sur le court terme et la réalisation d’objectifs simples et concrets afin d’en faire naître satisfaction et apaisement psychologique.

Oui, la vie dans sa globalité peut être difficile, mais décomposée en petites parcelles, elle vous apparaîtra alors bien moins pesante et vous pourrez vous satisfaire des progrès réalisés chaque jour.

Contraintes, pressions, stress… sont des facteurs qui régissent bien trop souvent nos vies.

Il est temps de dire stop et de changer nos habitudes.

Le bonheur n’apparaît pas de lui-même, il se fabrique, se provoque.

C’est en comprenant cela que vous pourrez enfin y goûter !

 

Source: Réussite Personnelle

29 citations pour booster votre moral !

3b5baf43862b13a2e9acd9c399bf889c.jpg?c=767d309bd46a5d0bdaaad08cfaea975e.jpg

 

La vie d’entrepreneur n’est pas tous les jours rose : prises de risque, décisions, stress, surmenage,… Tous ces facteurs peuvent parfois vous mettre le moral en berne ! Voici donc 29 citations qui vont vous motiver au quotidien:

 

1. "Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme."
Winston Churchill

2. "La première règle de la réussite, ne jamais remettre au lendemain l’exécution d’un travail."
Emmeline Raymond

3. "Une période d’échec est un moment rêvé pour semer les graines du succès."
Paramahansa Yogananda

4. "La bonne humeur a quelque chose de généreux : elle donne plutôt qu'elle ne reçoit."
Alain 

5. "Si vous mettez votre coeur dans la réalisation de vos projets, si la passion vous dévore et que rien ne vous arrête succès il y aura."
Mathieu Thomas

6. "Soit A= un succès dans la vie. Alors A = X + Y +Z …. X = travailler. Y = s’amuser. Z= se taire."
Albert Einstein

7. "Le succès est la somme de petits efforts, répétés jour après jour."
Leo Robert Collier

8. "Le succès n’est pas la clé du bonheur. Le bonheur est la clé du succès. Si vous aimez ce que vous faites vous réussirez."
Albert Schweitzer

9. "Les conditions essentielles pour réussir sont la patience et la certitude du succès."
John D.Rockefeller

10. "Nous avons tendance à mesurer la réussite à l’importance de notre salaire ou à la grosseur de nos voitures plutôt qu’aux liens que nous cultivons avec les autres."
Martin Luther King

11. "Le secret du succès est de faire de ta vocation tes vacances."
Mark Twain

12. "Une grande part de mon succès est attribuable à ma capacité de me convaincre que je peux réussir quelque chose, même si je n’y connais rien."
Anthony Robbins

13. "La bonne humeur est un bon compagnon de voyage."
Paul de Kock 

14. "Il n’y a qu’une seule réussite : arriver à vivre sa vie comme on l’entend."
Christopher Morley

15. "La vie m’a enseigné au moins une chose : si quelqu’un avance avec confiance en direction de ses rêves et qu’il s’efforce de mener l’existence qu’il a imaginée, il jouira d’une réussite hors du commun."
Henry David Thoreau

16. "Nos doutes sont des traîtres Et nous privent de ce que nous pourrions souvent gagner de bon Parce que nous avons peur d'essayer."
Shakespeare

17. "Lorsqu'on a 20 ans aujourd'hui, on n'a pas le droit de pas tenter quelque chose."
Pierre Lescure

18. "Si vous êtes déterminé à devenir avocat, vous avez fait plus de la moitié du chemin ... Sachez que votre volonté de réussir est plus importante que tout."
Abraham Lincoln

19. "La difficulté ou l'obscurité d'un sujet n'est pas une raison suffisante pour le négliger."
 Alexis Carrel

20. "Le secret de la réussite est d'apprendre à se servir de la douleur et du plaisir, au lieu de laisser la douleur et le plaisir se servir de vous. En agissant ainsi, vous contrôlez votre vie. Sinon c'est votre vie qui vous contrôle."
Anthony Robbins

21. "Chaque fois que vous voyez une entreprise qui réussit, dites-vous que c'est parce qu'un jour quelqu'un a pris une décision courageuse."
 Peter Drucker

22. "La confiance en soi est le premier secret du succès."
Ralph Waldo Emerson

23. "Peu importe le succès, il s'agit d'être grand, non de le paraître."
Romain Rolland  

24. "On ne va jamais si loin que lorsque l'on ne sait pas où l'on va."
Rivarol

25. "Celui qui réussit se concentre sur ce qu'il attend de la vie, et non sur ce qu'il ne veux pas."
 Napoléon Hill

26. " En vérité, le chemin importe peu, la volonté d'arriver suffit à tout."
Albert Camus

27. "Ce qui est fait n’est plus à faire."
Proverbe français

28. "Peu importe si le début paraît petit."
Henry David Thoreau

29. "Vous ne pouvez choisir ni comment mourir, ni quand. Mais vous pouvez décider de comment vous allez vivre. Maintenant."
Joan Baez

En avez-vous d'autres ?

 

Source: Dynamique-Mag.com

lundi, 07 décembre 2015

Les capsules du Manager Dindé (17): Business - Vous êtes découragé, affaissé, vous voulez abandonner. Lisez d’abord ceci !

 

44563ol7r09g9t2.jpg

 

La foi est l’un des plus grands principes de vie sous les cieux et dans le monde spirituel. Elle agit, influence et régit inextricablement l’existence des hommes; ils peuvent à peine s’en apercevoir ! Elle est la fondation, le fondement de toute réussite et le carburant qui alimente la détermination et le zèle de toute action.

La poursuite de tout objectif que vous voulez atteindre doit être portée par une ferme assurance de succès, doit se faire dans une posture mentale de foi et de réussite. Vous anticipez ainsi psychologiquement sur votre succès et le garantissez bien avant sa réalisation physique.

Comme dit la Bible, dans l’Epitre aux Hébreux, chapitre 11, verset 5: « La foi est une ferme assurance des choses qu’on espère et une démonstration de celles qu’on ne voit pas ». Je n’ai vraiment rien dit de différent à ceci !

Réussir est donc d’abord mental et psychologique. C’est de là que tout part. C’est la raison pour laquelle si vous êtes définitivement et irréversiblement découragé, il n’y a plus rien à faire pour vous faire réussir. C’est plier, comme on dit.

Ce faisant, il devient absolument capital de trouver les ressources pour vous relever d’un découragement, d’un échec, et continuer la marche vers votre objectif. Quel qu’il soit ! Mais surtout, en business Marketing de réseau, l'affaire qui nous intéresse ici.

A cet effet, je vous donne, dans le présent post, quelques petites astuces qui servent énormément et qui vous aideront à garder le cap, à rester toujours en course, avec une motivation constante et inaltérable, malgré les coups durs qui peuvent survenir.

1- Ne jamais s’isoler

L’isolement en Marketing de réseau est le commencement de l’échec. Si vous vous isolez de votre parrain, de vos up-line et de votre lignée et ne prenez pas de nouvelles de ses activités (votre lignée), ni ne participez franchement à ses programmes (même étant à distance), vous vous fragilisez.

Restez attaché à votre réseau, même téléphoniquement, côtoyez ceux qui réussissent (même s’ils ne sont pas de votre lignée ou de votre réseau), trouvez-vous un coach ou un mentor qui vous aide psychologiquement à tenir la route. C’est une source très appréciable de réarmement mental permanent.

Quand un réseauteur commence volontairement à s’isoler, c’est qu’il est en train de s’éteindre. Son activité commencera à baisser, il verra de moins en moins l’opportunité de son business, perdra de plus en plus de vue la nécessité de se battre pour ses rêves et se murera dans une foule d’excuses pour ne pas travailler ou disparaître des réunions et formations de sa lignée.

Revenez dans l’activité, ne vous isolez pas ! C’est l’activité patiente et persévérante qui alimentera votre désir d’y arriver, avec l’appui et le soutien de tous ceux qui font le chemin avec vous, qui se sont assignés la même mission, et qui vous encouragent constamment à tenir bon, malgré vos difficultés. L’ambiance de groupe et le sentiment d’affinité sont une source d’influence positive. Ne vous en privez surtout pas !

2- Revisitez ce qui vous a motivé au départ

Vous êtes peut-être arrivé à ce que je pourrais appeler « la croisée des chemins ». Vous êtes prêt à abandonner une merveilleuse opportunité et à prendre un autre chemin, à l’issue plus qu’incertaine, pour vous fondre à nouveau dans la platitude et la morosité ambiante d’une vie peu épanouissante. Alors qu’il vaut infiniment la peine de se battre pour changer de vie, réaliser ses rêves et rendre les autres heureux, en devenant pour eux une source de bénédiction.

Les efforts que vous fournissez, actuellement, c’est une souffrance indispensable pour votre décollage ; elle est non seulement limitée dans le temps, mais surtout, elle doit vous conduire au bonheur personnel et familial voire communautaire. Oui, cela en vaut vraiment la peine ! ! !

Réfléchissez bien à la décision que vous vous apprêtez à prendre et posez-vous cette question : « Qu’est-ce qui m’a motivé au départ, quand j’ai embrassé cette affaire ? ». La possibilité de devenir financièrement indépendant et prospère, l'amitié, la solidarité, la bienfaisance, la liberté, les relations humaines, les voyages, la possibilité de secourir mon prochain ? Ré-identifiez votre élément de motivation initiale et relancez-le vous comme un nouveau défi personnel à relever ; renouvelez ainsi votre engagement en affaire.

3- Donnez un visage à votre motivation

Cristallisez votre détermination sur une personne ou quelque chose qui vous soit la plus chère au monde. Par exemple, si ce sont vos enfants, revoyez leurs images, regardez leurs photos, repassez les sourires de ces bouts-de-choux dans votre esprit comme un kaléidoscope, regardez les jouer dans la cour ou dans la maison et demandez-vous si ces mignons petits visages valent la peine et le mal de chien (rires !) que vous vous donnez à poursuivre le succès dans ce business. Vous aurez une réponse ferme et sans équivoque.

Si c’est votre épouse, cher ami, regardez-là discrètement, revoyez ses photos le jour où vous l’avez épousée, observez-là quand elle s’active dans la maison ou vous sert votre repas cuisiné avec tout son amour et demandez-vous si cette adorable femme mérite que vous vous battiez pour réussir ou pas. La réponse sera sans appel. Ceci est aussi valable pour votre époux, chère amie.

Cela peut également être votre mère, votre père, les veuves, les orphelins, vos frères et sœurs, les personnes indigentes ou en détresse sociale, la condition de votre village, de votre communauté religieuse, la haute opinion que vous avez de vous-même, etc. Donnez un visage à votre motivation, armez votre cœur d’une détermination et d’une force sans faille ni faiblesse !

4- Ne jamais cesser de lire et de s’instruire sur votre activité

Une affaire pas assez bien connue est toujours moins bien faite. Si vous voulez avoir une motivation sans cesse renouvelée, connaissez votre business ! Lisez beaucoup, fouillez, bêchez, passez et repassez les articles et chapitres qui vous ont marqué, qui vous ont laissé une influence et une impression forte au premier contact. Instruisez-vous profondément sur le Marketing de réseau, le Développement personnel et la Motivation, en tant que science, discipline et secteur d’activité. Si vous êtes intensément trempé de la connaissance de votre business, vous ne pourrez que réussir parce que vous saurez alors parfaitement comment il fonctionne, pourquoi il fonctionne, vous aurez une idée claire de ses difficultés (pour mieux vous y préparer psychologiquement et développer des stratégies de contournement), de ses forces et de ses avantages, et vous renforcerez ainsi votre conviction d’avoir fait un choix de grande qualité, le juste choix, en le comparant ou le confrontant à d’autres opportunités.

Ne soyez surtout pas un ignorant, une ignorante en Marketing de réseau, alors que c’est votre business. Il n’est pas négligeable d’en connaître les aspects conceptuels, les mécanismes et les fonctionnements pratiques. C’est capital, si vous comptez aller loin, très très loin dans votre affaire !

5- Fixez-vous de petits objectifs progressifs

Ne commencez pas avec des objectifs surréalistes, démesurés et irréalisables, par rapport à votre potentiel propre. Vous connaitrez assez vite un échec cuisant et serez découragé. Fixez-vous de petits objectifs pas trop compliqués à atteindre (par exemple : parrainer entre 5 et 12 filleuls directs en un an. C’est tout à fait réalisable). Ainsi, au cours du chemin, vous pourrez vous rendre compte que vos objectifs ont été atteints avant la fin de l’année et cela vous remplira de joie et décuplera vos forces.

Soyez ambitieux mais pas prétentieux. Ne surestimez pas vos capacités. Restez raisonnable quand vous savez que vous n’êtes pas aussi percutant que les autres, qui sont peut-être des leaders-nés. Vous êtes en course avec vous-même et contre vous-même. Ne vous laissez pas brisez le moral par les brillants scores des autres. Le plus important, c’est de rester en course, de garder le cap et de ne jamais abandonner.

Vous ne suivez que vos objectifs et ne visez que votre but. Arrêtez de pleurez parce que vous n’atteignez pas la vitesse des autres. Ça viendra, soyez-en certain ; mais commencez en douceur, sans orgueil ni vanité. C’est la fin d’une chose qui compte, pas son début. Quand le succès couronnera vos modestes objectifs de départ, vous vous sentirez pousser des ailes et les choses peuvent, à un moment donné, très vite s’emballer et devenir explosives, merveilleuses pour vous. Ayez donc confiance en vous ! Vous n’êtes pas faible et moins intelligent(e) que les autres. Vous avez juste à trouver votre rythme et votre motivation personnelle.

djajnsd.jpg

La persévérance, une position élevée de foi

Cela dit, il faudrait savoir que la persévérance est une position particulièrement élevée de foi. La persévérance paye toujours. Alors, n’abandonnez jamais. Ceux qui persévèrent donnent la preuve de leur foi inébranlable en leur avenir. C’est un principe qui est universellement vérifié: on réussit toujours dans tout ce qu’on fait avec foi et détermination. « Tout est possible à celui qui croit », nous disent les Ecritures (Marc 9 : 23). C’est une loi spirituelle IMMUABLE. Ce sont ceux qui persévèrent qui arrivent au bout de leurs efforts et qui remportent le prix de la course. Quelle qu’elle soit.

La persévérance et la foi sont les sélectionneurs naturels de la vie. Je m’explique. De tous vos camarades de classe avec qui vous avez fait la Classe Préparatoire 1ère année (CP1), combien sont parvenus à l’Université, au bout des 13 années normales de scolarité du CP1 à la Fac, et combien ont, aujourd’hui, une condition acceptable ou aisée ? Très peu. En tout cas, pas beaucoup. Comme vous avez pu le constater, pendant le parcours, il y a eu une sélection naturelle. Plusieurs ont dû reprendre des classes ou abandonner purement et simplement, en classe d’examen ou en classe intermédiaire. D’autres ont même abandonné et sont revenus dans la course, quelques années plus tard. Même avec beaucoup de retard, ils ont achevé la course. Courageusement !

Certains, qui avaient un potentiel énorme, en revanche, ont échoué et ont été éjectés du système. Ils n’auraient jamais abandonné s’ils avaient été mieux encadrés, motivés, soutenus ou s’ils avaient eu les documents et outils indispensables à leur réussite.

Il y a eu également une forte influence, bien des fois, de leur environnement de vie (propice ou défavorable), l’influence (bonne ou mauvaise), les moyens (suffisants ou très modestes) et la vision (forte ou faible) de leurs parents pour eux, etc.

De nombreuses choses jouent contre nos chances d’atteindre le succès, mais les armes les plus redoutables pour les combattre et les balayer de notre chemin vers la réussite, ce sont la persévérance et la foi ; en clair, la rage de réussir, de vaincre, la ferme conviction d'y arriver.

Ceux qui ont été constants dans l’effort, assidus et attentifs  au cours, qui interrogeaient plus forts qu’eux sur ce qu’ils ne comprenaient pas, qui faisaient des recherches, s’informaient, se documentaient, révisaient régulièrement leurs cours, organisaient leur temps, faisaient beaucoup d’exercices et ne trichaient pas pendant les compositions, ont réussi à tous leurs examens, pour l’écrasante majorité. C’est exactement ainsi, en Marketing de réseau !

« Vous pouvez, si vous croyez que vous pouvez ! », comme dit un ami et frère. Soyez donc un battant, une battante, et non un(e) flegmatique qui abandonne à la première difficulté. La vie, comme nous l’avons vu, nous impose une sélection naturelle, afin que n’émergent que ceux qui se battent et qui persévèrent. Soyez de ceux là ! Retroussez vos manches et repartez de plus bel. Ne vous arrêtez pas avant d’avoir atteint vos objectifs. Donnez-vous en les moyens physiques, mentaux et même financiers si besoin est. « Ne vous contentez pas d'une vie "à peu près convenable" ou médiocre. Faites tout ce qui vous est possible pour vivre la vie extraordinaire que Dieu a prévue pour vous ! », Joyce Meyer. Ne craignez donc pas d’aller lentement, craignez seulement de vous arrêter. Bon vent et bon courage !

 

DINDE Fernand AGBO

Réseauteur, Chef d'Entreprise et Manager chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

 

Aimez ma page Affaire Facebook en cliquant sur:

Fernand Dindé - Blogueur d'Affaire, Coach

mercredi, 18 novembre 2015

Travailler et apprendre à se relaxer sans se sentir coupable

 

respiration-se-relaxer-naturopathie-bien-%C3%AAtre.jpg


La question du repos, des loisirs et de la décontraction est d’une importance cruciale quand on aborde l’épanouissement personnel et la recherche du bonheur.

Seulement, voilà, nos impératifs, qu’ils soient professionnels ou familiaux, nous poussent souvent à éluder ce domaine, parfois considéré comme superficiel et égoïste.

À tel point qu’on se sente coupable de « ne rien faire ».

Mais pourquoi faut-il que notre temps libre soit constructif ? N’a-t-on pas besoin de tout simplement décompresser de temps en temps ?

Se détendre, une nécessité qui influe sur votre personnalité

Comme beaucoup, quand je m’allonge sur mon divan pour regarder un film, que je décide de rester devant un match de foot au lieu de rédiger des articles ou que je finis ma journée de travail trop tôt, je me sens coupable.

« Je pourrais vraiment faire plus, je suis en train de perdre de l’argent »…

Ce n’est pas complètement faux.

Objectivement, chaque heure non travaillée n’est pas rémunérée et ampute mon salaire de quelques euros…

Mais que se passerait-il si je ne m’arrêtais pas (ou jamais, Ndlr) ? Si je reniais tout le temps libre que je m’accorde, pour travailler encore plus ?

J’aurais une vie sociale médiocre voire inexistante, subirais la pression perpétuelle du résultat, serais stressé au point de ne plus dormir et de devenir irritable envers mon entourage, je perdrais la concentration dont j’ai besoin pour être efficace… bref, je coulerais sous le poids des responsabilités et ne m’en sortirais pas.

Vous n’êtes pas si différent !

Que vous travailliez dans un bureau ou de chez vous, vous vivez très certainement ces moments de doute, où vous savez que vous êtes improductif et que cela ne vous fait pas avancer.

Dites-vous bien que ce type de réflexion est uniquement issue de la pensée collective, d’un formatage diffusé par votre environnement.

Or ce dernier oublie de prendre en considération des facteurs psychologiques pourtant inhérents à l’épanouissement personnel, comme le bien-être, la satisfaction personnelle ou la nécessité de développer un réseau social…

Rares sont les gens qui vivent pour travailler, nous travaillons pour vivre, c’est différent !

Il n’y a donc aucun mal à vouloir profiter des quelques moments de répit que l’on se voit accorder.

Posez-vous les bonnes questions !

Lorsque ce sentiment de culpabilité vous empêchant d’apprécier le simple fait de ne rien faire apparaît, prenez quelques minutes pour vous poser les bonnes questions afin de remettre cette vision en perspective.

11541932-deux-personnes-d-tendues-s-allonger-sur-le-sable-au-fond-de-coucher-de-soleil-Banque-d'images.jpg

Qui cela dérange-t-il ?

À part votre petite voix intérieure, qui pourrait vous reprocher de vouloir vous détendre ?

Pourquoi en faire toute une histoire ?

On a tous des projets sur le feu, des impératifs, des choses à finir… et la réalisation d’une nouvelle tâche entraîne bien souvent l’apparition d’un nouveau besoin.

Est-ce vital au point de ne pas pouvoir attendre quelques heures, une journée, une semaine ?

Cela va-t-il fondamentalement changer votre vie ?

Quel impact à cette obligation qui vous hante, sur votre futur ?

Le fait de prendre du bon temps va-t-il ruiner votre carrière ?

Le facteur de remise en cause de votre « droit » au bonheur immédiat aura-t-il une influence sur votre vie dans les semaines voire les années à venir ?

Ou fait-il partie d’un ensemble plus général ?

Que feraient les personnes que vous connaissez dans votre situation?

Voilà un autre moyen d’enfin se libérer de cette culpabilité qui freine votre épanouissement personnel.

Demandez-vous ce que feraient vos amis, votre partenaire, vos parents ou un personnage de série télévisée que vous trouvez charismatique, dans votre situation.

Le but n’est pas ici de vous comparer à qui que ce soit, mais simplement de percevoir votre propre situation et l’analyse que vous en faites sous un jour nouveau, afin d’atteindre l’objectivité : oui, vous avez raison de vouloir vous détendre un peu !

C’est en vous posant les bonnes questions que vous parviendrez à être en accord avec vous-même.

Votre besoin de relaxation n’entre pas dans la définition de votre potentiel professionnel ni même dans la construction d’une image de personne sérieuse ou ambitieuse.

Comme tout un chacun, vous avez besoin de vous ressourcer, de retrouver un état d’esprit sain et apaisé.

S’interdire de prendre du bon temps, c’est s’inscrire dans une logique de déni de son bonheur et de remise en cause de ses capacités entraînant pessimisme, négativisme et peur de l’affirmation de soi.

Plus vous vous empêchez de jouir de vos moments de liberté, plus vous tendez à voir vos petits tracas plus gros qu’ils ne sont en réalité et à les garder en tête de manière constante.

Vous avez besoin de vous aérer le corps et l’esprit, d’oublier pendant quelques heures ou quelques jours les pressions que votre environnement vous fait subir.

Bref, vous avez besoin de vous relaxer, car sans ce temps que vous vous accordez pour faire ce qui vous plaît, vous ne pourrez plus être productif et efficace dans votre travail.

Une contradiction qui vaut le coup d’être signalée.

 

Source: Réussite Personnelle.com

lundi, 16 novembre 2015

Comment faire pour se réveiller motivé chaque matin?

06e5f7d4861686fca29869b84c17f015.jpg?c=f1cdc29b43690f443aa156520a5dc350.jpg

 

Si vous êtes familier avec les success stories alors vous savez que la motivation est un élément principal de la réussite. Les grands entrepreneurs savent que leurs succès sont dus à la motivation et à la persévérance. La motivation vous permet d’achever ce que le reste de la population aimerait pouvoir réaliser sans bouger le petit doigt. La motivation est un virus qui change votre vision, votre ambition, votre énergie et votre productivité. C’est pour cela qu’il est important d’entretenir quotidiennement sa motivation sinon vos objectifs et vos rêves seront engloutis dans la médiocrité. Voici les conseils des plus grands coachs pour se réveiller motivé.

 

Ecrire ses plus grands rêves

Vous devriez être capable de voir en permanence vos rêves et vos plus grands objectifs. Vous pouvez utiliser un tableau ou un poster sur lequel il y aura écrit vos rêves, vos buts, des citations, etc. Cela vous aidera à balayer les distractions et rester concentrer sur vos objectifs finaux. Ainsi chaque matin vous verrez vos devoirs et vos responsabilités.

Rester dans le présent

Lorsque l’on pense au futur on peut se sentir perdu et avoir des remords lorsque l’on pense au passé. En perdant votre temps à espérer ou regretter, vous ratez des opportunités et vos concurrents sont déjà en marche.

L’inquiétude et l’anxiété sont les pires ennemis dans l’entrepreneur. Si vous voulez réellement réussir alors il faudra d’abord apprendre à se dominer et à se concentrer que sur l’instant présent. Accomplissez vos objectifs quotidiens, hebdomadaires, mensuels, annuels et cela sans perdre votre temps.

Se Forger dans la discipline

Personne n’aime la discipline mais tout le monde en a besoin. C’est dans la discipline que l’on se construit un meilleur avenir, que l’on gagne en liberté. La discipline nous donne la liberté d’accomplir les tâches les plus dures et nous permet également de mûrir, de nous améliorer et de ne plus rien regretter. Comme la motivation la discipline doit se pratiquer quotidiennement. C’est en luttant contre les désirs de notre corps que l’on avance vers la réussite. La paresse n’est pas chassée de notre corps mais nous pouvons la combattre plus aisément.

Se créer un environnement adéquat

Votre environnement doit pouvoir vous donner de l’énergie et vous inspirer. Entourez-vous d’image, de photos qui vous motivent mais garder cet environnement propre et spacieux. 

Le désordre déprime et encombre votre esprit. Cet environnement est le lieu le plus important de votre carrière où toute la magie s’opère, ne pas l’entretenir ne serait pas judicieux.

Avoir des citations célèbres près de votre lit

Possédez des citations célèbres et motivantes dans un carnet ou près de votre lit vous donnera l’inspiration nécessaire lorsque tout ira mal. Elles vous aideront et vous accompagneront durant tout le long de votre quête. Les citations ont plus d’impacts que l’on imagine mais leur effet n’est que temporaire, c’est pour cela qu’il faut en reprendre une dose chaque jour et essayer de les varier. Nous sommes peut être génétiquement unique mais nos problèmes et nos questions ne le sont pas. Apprendre du passé et des leçons des anciennes vies est la manière la plus sage de régler ses problèmes. Elles vous apprendront que le succès implique des sacrifices, de la consécration, de l’acharnement, etc.

L’exercice physique

Afin de rester motivé, il faudra repousser les pensées négatives et la dépression. Une des manières pour y remédier se trouve dans le sport. Etre physiquement en bonne santé aide à combattre les pensées parasites. L’endorphine sécrétée nous rend plus heureux et l’effort cardiaque nous donne plus d’énergie et d’endurance. SI vous observez la routine matinale des plus grands entrepreneurs vous verrez qu’ils pratiquent tous un sport dès le matin.

Lire sans fin

Les plus grandes personnes qui ont réussi dévorent des livres. Les livres sont leurs compagnons. La lecture est une activité commune des plus grands politiciens, entrepreneurs, inventeurs, etc. Si vous voulez un avenir fleurissant, lisez.

Rédiger un journal

A force d’écrire quotidiennement vos sentiments, vos impressions et vos questions dans un journal, vous allez commencer à vous connaître de mieux en mieux et pouvoir observer les éléments qui vous rendent heureux, débordants d’énergie ou dépressif. Par la suite vous pourrez utiliser ses connaissances à votre avantage. Un journal vous aidera à y voir clair et sortir du statu quo. Effectivement, la majorité de nos pensées quotidiennes sont les mêmes que la veille, en observant votre système de pensée vous serez capable de clarifier votre esprit et de bannir les pensées parasites.

 

Source: Dynamique-Mag.com

Qui d’autre veut arrêter de se trouver des excuses et retrouver sa motivation personnelle ?

 

motivation-300x199.jpeg

 

La motivation personnelle est bien évidemment un pilier de l’épanouissement personnel et de la recherche du bonheur.

Sans cette force, cette volonté de donner le meilleur de soi-même, il devient difficile de se donner les moyens de connaître la réussite et le succès.

Seulement voilà, nous sommes tous victimes de distractions, de l’envie de lézarder… Après tout, qui ne rêve pas de générer un revenu sans travailler ? Qui ne souhaiterait pas limiter ses efforts tout en étant récompensé ?

Rassurez-vous, ce réflexe psychologique est tout à fait naturel. Je pense même que ceux qui vous diront ne jamais réagir comme cela exagèrent légèrement.

L’art de se trouver des excuses, c’est cette tendance à se dédouaner de ses responsabilités tout en justifiant notre manque de motivation par des éléments extérieurs : « oui, mais il pleut », « de toute façon, j’ai déjà bien travaillé hier », « comment puis-je me concentrer alors que j’ai des problèmes familiaux ? », « non, là je n’ai pas envie, je ferai cela plus tard »…

Ce comportement, s’il est compréhensible, peut rapidement nous embourber dans une spirale de procrastination et de négativité nous amenant à perdre de vue nos objectifs quotidiens et au final, à perdre le goût du défi, de la prise du risque et du travail bien fait.

Si les excuses que nous trouvons nous permettent de nous sentir apaisés dans l’immédiat (car libérés de nos obligations), elles remettent en cause notre vision du long terme, engendrant bien souvent un fort sentiment de culpabilité.

Voici quelques conseils pour retrouver votre motivation personnelle et limiter la multiplication de vos excuses (que tout au fond de vous, vous savez infondées).

1. La motivation personnelle comme état de « transe »

N’ayez pas peur de ce titre, je ne suis pas un gourou !

Non, quand je parle de transe, je parle de cet élan, de cette force psychologique qui nous pousse à vouloir atteindre nos objectifs, à nous lancer corps et âme dans une activité, quelle qu’elle soit.

Ce n’est pas forcément la réalisation de la tâche en elle-même qui nous procure de la satisfaction, mais plutôt son accomplissement, la matérialisation d’un résultat, engendrant fierté et stimulant notre ego.

Rappelez-vous : comment vous êtes-vous senti la dernière fois que vous avez terminé un travail qui vous a demandé plusieurs semaines de recherches ? Ou quand vous avez terminé une session d’examens après avoir révisé pendant des semaines ?

Les satisfactions qui découlent de notre motivation personnelle sont des bonheurs ponctuels, des moyens d’éclaircir notre quotidien et par la même, de nous épanouir dans la réalisation.

Je suis par exemple, toujours excité lors de la parution d’un nouvel article. Pendant sa rédaction, je me demande comment vous allez réagir, si je vais parvenir à vous atteindre comme je l’aimerais…

C’est ce désir de partage qui est pour moi, source de motivation.

2. La motivation personnelle via l’introspection

Les excuses que nous formulons auprès des membres notre environnement ne sont pas nécessairement remises en cause par ces derniers. Nous les pensons alors justifiées et convaincantes.

Mais la seule personne qui connaît les tenants et les aboutissants de la situation, c’est vous. Oui, nous pouvons nous jouer des autres en leur faisant croire ce que nous voulons sans nous « faire prendre ». Mais est-ce là l’important ?

Plutôt que de vous évertuer à trouver des excuses, pourquoi ne pas sonder votre intellect pour mettre en relief les véritables raisons de votre manque de motivation personnelle ?

La motivation personnelle n’apparaît pas toute seule au réveil, elle est le fruit d’une réflexion, d’une remise en question perpétuelle. C’est la définition d’objectifs concrets, réalisables et profitables qui vous permettra de l’améliorer.

Pour trouver la motivation personnelle et en faire un état d’esprit concret, il apparaît donc nécessaire de mettre en lumière ce que vous attendez de votre quotidien.

Quelles satisfactions allez-vous pouvoir tirer de votre journée ? Comment les matérialiser ? Les efforts requis sont-ils en adéquation avec la récompense ?

Si ce n’est pas le cas, vous allez devoir sérieusement réfléchir à votre situation. La quête du bonheur passe par la récompense personnelle et l’épanouissement dans nos activités quotidiennes. Si votre occupation ne correspond pas à votre personnalité, ne vous le cachez pas.

Prenez conscience qu’il n’est jamais trop tard pour changer de vie, à condition que votre plan de route soit bien défini. Faites confiance à votre instinct. Il sait où votre motivation personnelle se cache.

C’est le mien qui m’a permis de lancer ce blog et de partager mes réflexions avec vous aujourd’hui.

3. La motivation personnelle comme indicateur de votre état de santé

Les excuses que nous utilisons pour justifier notre manque de motivation personnelle sont parfois des manifestations psychologiques de notre état de santé. Notre corps ou notre esprit nous envoie un signal, une notification d’une trop grande fatigue.

Les raisons en sont aussi diverses que variées (surmenage, stress…) et ne doivent pas être ignorées. La motivation personnelle peut parfois nous pousser à dépasser nos limites.

Avant de m’adonner à cette passion qu’est l’écriture, je n’étais pas des plus sérieux… J’avais du mal à me lever et une très faible envie de travailler. Maintenant c’est tout le contraire.

Je me jette sur mes productions dès le matin, rédige parfois jusque tard dans la soirée et quand je ne travaille pas, je pense à mes sujets. Cela m’amène parfois à me sentir exténué. C’est là que je réalise que je devrais aussi prendre soin de moi.

Le corps ne peut pas toujours suivre l’esprit. Il faut se respecter, se donner les moyens de vivre dans de bonnes conditions afin de conserver une efficacité maximum.

Les loisirs, les temps de pause, le repos… Autant de facteurs nécessaires pour apaiser notre psychologie.

Ne négligez pas votre santé.

Si vous commencez à trouver des excuses pour freiner votre rythme de travail, ou tout simplement limiter vos activités, interrogez-vous sur votre état de fatigue.

C’est peut-être votre inconscient qui tente de vous dire quelque chose !

4. Motivation personnelle et peurs inconscientes

L’explication de la formulation d’excuses qui limitent le dépassement de soi et la concentration sur nos objectifs personnels, ne réside pas toujours dans une simple envie de ne rien faire ou dans un manque de motivation personnelle.

En effet, nombreux sont les gens qui ont fixé des objectifs réalisables, concrets et porteurs de retombées, mais qui ont cette peur inconsciente de la réussite. Ils savent en effet que tout repose sur leurs épaules et qu’ils sont seuls face à leurs responsabilités.

La motivation personnelle est alors toujours présente, mais la pression peut faire son apparition, influençant alors la psychologie et la détermination. Les excuses qu’ils se donnent servent alors de « prévention », de matelas pour amortir une éventuelle chute.

Nous ne doutons jamais plus qu’au moment où le succès est à portée de main…

La motivation personnelle est influencée par notre environnement, nos valeurs et notre conception du monde qui nous entoure.

Pour en justifier l’absence (ou la diminution), on tend alors à trouver des justifications, des excuses, pour ne pas avoir à faire face à notre plus grande responsabilité : celle de nous prendre en main, de nous mettre un bon coup de pied aux fesses et d’atteindre le bonheur !

 

Source: Motivation Personnelle.com

jeudi, 05 novembre 2015

Les capsules du Manager Dindé (15): Pourquoi la plupart des gens se disqualifient pour devenir riches

 

marketing de réseau,motivation,les capsules du manager dindé (15),pourquoi la plupart des gens se disqualifient pour devenir riche,force de travail médiocre,absence d'objectifs,manque de persévérance,jim rohn écrivain,coach en développement personnel et en motivation dans le monde

 

Aussi incroyable que cela puisse paraître, devenir une personne nantie ou riche respecte une logique implacable, à moins d’être béni(e) de DIEU, de recevoir cette grâce comme un don du Ciel, ou d'être un truand, un trafiquant, un dealer.

La plupart des gens font entorse à cette logique, et de fait, se mettent en porte-à-faux avec le processus qui doit les conduire à l’indépendance financière et à la prospérité.

D’abord, il faut savoir que la plupart des hommes et des femmes qui ont connu le succès et qui sont devenus des millionnaires ou des milliardaires ont tous un point en commun : ils sont généreux dans l’effort, ils travaillent dur chaque jour ; souvent très tard, la nuit, au moment où tous sont dans les bras de Morphée, ou très tôt le matin, avant que l’écrasante majorité des hommes ne soit réveillée, pour organiser, planifier, pousser la réflexion, anticiper, ou pour lire, écrire, se former, se projeter en avant, explorer de nouvelles perspectives.

Alors, on peut comprendre pourquoi la plupart des gens ne sont pas qualifiés pour devenir riches :

1) Ils ont une force de travail absolument médiocre

Si vous faites ce que font tous les hommes, sans rien faire de plus ou de significatif, vous ressemblerez à ce que sont la majorité des hommes. C’est-à-dire, pauvres ou vivant une vie peu épanouissante !

S’il vous est impossible de fournir plus d’efforts que le commun des mortels, il vous sera quasi impossible d’accéder à un statut social et un niveau de vie supérieurs à ceux de la moyenne des hommes.

Comme dit le motivateur Roméo Chouaké, si vous voulez connaître le succès, il faut « aimer la douleur et la sueur ». Ceux qui aiment le confort, le prélassement et le sommeil réussissent rarement. Sortez de votre zone de confort, si vous voulez réussir. Vous ne pouvez devenir riche et changer de vie sans fournir d’effort, sans peine. Ce n’est tout simplement pas possible !

Si vous voulez avoir des résultats extraordinaires, posez des actions extraordinaires car seules les actions extraordinaires produisent des résultats extraordinaires. Alors, qu’avez-vous fait de vraiment significatif, depuis ces dernières semaines, ces derniers mois ou années, dans votre business ?

Comme dit l’entrepreneur américain Jim Rohn, écrivain, coach en développement personnel et en motivation dans le monde des affaires : « Si vous n’êtes pas prêt à risquer l’inhabituel, vous vous assurez une vie médiocre ». Demeurez dans l’habituel et l’ordinaire et vous serez une personnalité éteinte, dit-on.

Ayez donc du talent ! Le talent, c’est faire ce que les autres n’osent pas, affirme un coach-motivateur. Si vous ne vous distinguez pas par votre travail et votre talent, vous resterez une personne classique, ordinaire, sans envergure et vous ne pourrez influencer ou impacter personne.

Tous les hommes et femmes ont besoin de référentiel, de modèle, de leader, de guide, quel que soit leurs domaines d’activité; soyez-en un, dans le vôtre: le Marketing de réseau !

BR038CM_Objectif_atteint-500x500.jpg

2) Ils n’ont pas d’objectifs clairement définis

Commencer dans les affaires sans objectifs, c’est aller en guerre sans cible. Dans ces conditions, vous êtes bien parti(e) pour errer et être proprement canardé(e). Canardé(e) par les pessimistes, les négatifs et les sceptiques, qui se feront le plaisir et le bonheur de vous saper le moral et de vous faire douter de votre capacité à réussir dans ce business de Marketing de réseau, si ce n’est de vous présenter l’entreprise dont vous êtes partenaire sous le pire jour. Ils ne se priveront pas de vous grignoter le mental et de vous affaisser psychologiquement.

Vos débuts en affaire doivent donc être bien vissés sur des objectifs clairs. Quel est votre but, en vous lançant en affaire ? Que voulez-vous précisément résoudre ou obtenir ? Quel changement doit-il s’opérer dans votre vie quand vous aurez atteint votre but ? Cela, vous devez le savoir dès les premières semaines de votre démarrage en affaire.

Malheureusement, bien des personnes se disqualifient pour connaître le succès et devenir riches, en étant en affaire sans objectifs. Pourquoi est-il si important d'avoir des objectifs ? Justement, parce que les objectifs (chiffrés et datés, au besoin) sont un puissant stimulant pour la marche triomphale, mais souvent pénible, vers le succès ! Quand vous savez ce que vous voulez, cela vous discipline et vous structure fortement. Quand vous avez des objectifs précis et clairs, vous les avez constamment sous les yeux, à l’esprit et dans le cœur. C’est une véritable source d’énergie nucléaire pour votre motivation !

3) Ils manquent totalement de persévérance

En dernier ressort, les gens ne sont pas qualifiés pour devenir riches parce qu’ils manquent de persévérance. Ils aiment la facilité et l'immédiateté du gain. La majorité des personnes n’est pas disposée à poursuivre un objectif sur une longue période, avec un entêtement absolu, jusqu’au bout, en en payant le prix dans leur chair, sur leur santé, sur leur famille, sur leur confort, et quelquefois, sur leur cercle d’amis ou de relations.

Si vous voulez atteindre vos objectifs les plus chers, il faut absolument consentir quelques sacrifices. Si vous voulez devenir une source de bénédictions pour les autres, acceptez d’en payer le prix. C’est votre succès qui leur sera profitable, pas votre échec. Alors, portez des œillères et foncez ! Si vous n’abandonnez JAMAIS, vous réussirez à coup sûr !

En Côte d’Ivoire, l’adage dit que « c’est une seule personne qui tue l’éléphant et qui fait manger tout le village ». En clair, c’est souvent une personne qui paye le prix de l’effort pour tous. Etes-vous prêt à payer le prix pour sortir définitivement votre famille de la misère ou de la précarité ? Pour parler comme chez nous, si personne ne veut aller en brousse se soumettre aux contraintes et aux dangers de la chasse, comment le village aura-t-il sa provision de viande ? C’est donc à vous de décider et de vous rendre utile.

Pour me résumer, qualifiez-vous pour connaître un grand succès et devenir riche : travaillez dur, ayez des objectifs clairs et soyez persévérant ! Ne lâchez pas prise, battez-vous, vendez très chère votre peau et offrez, au final, à ceux qui vous sont chers un avenir radieux et une vie épanouissante. Bien à tous !

 

DINDE Fernand AGBO

Réseauteur, Chef d'Entreprise et Manager chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

 

Aimez ma page Affaire Facebook en cliquant sur:

Fernand Dindé - Blogueur d'Affaire, Coach

mercredi, 21 octobre 2015

10 conseils pour bien débuter et réussir en marketing de réseau

images?q=tbn:ANd9GcRuhQIwrykAJCUelRGPC5qC5XVHfjeLfKljQngHlLXMuCv2a8AU-A

Travailler chez soi en Marketing de réseau

Les 10 conseils pour bien débuter:

- Avoir envie de se lancer et d’essayer

- Un esprit indépendant et ouvert

- Un projet de vie

- De la patience et de l'obstination

- La capacité d’écouter et d’aider les autres

- L’envie d’apprendre

- Être opportuniste

- Avoir des objectifs

- Du sérieux

- Un caractère enthousiaste

Le marketing relationnel est ouvert à tout individu, homme ou femme, jeune ou vieux, il n’y a aucun préjugé, toutes les catégories sociales sont représentées. C’est d’ailleurs grâce au marketing de réseau que certaines personnes se découvrent des qualités qui leur étaient méconnues à la base. Nous sommes tous au même niveau, certains réussiront mieux et plus vite que d’autres car nous ne sommes pas tous identiques dans notre façon d’agir et de penser, ceci et valable pour tout travail.

images?q=tbn:ANd9GcT2TpEdUFMvWWRoRrggE-rJKll6pWO8zk80ZrMVz8qyoAB892yB

Il faut garder les pieds sur terre et ne pas croire que l’on va devenir riche en un temps record grâce au marketing relationnel; nous ne sommes pas en concurrence avec la loterie nationale, mais avec un métier à domicile reconnu par l’Etat. Une des qualités du MLM, c’est qu’avec un investissement modique (c’est grâce à cela que tout le monde peut y accéder), on peut avec un minimum de travail, se constituer petit à petit, un revenu résiduel qui sera plus ou moins important, selon son degré d’implication dans ce job.

Dans le marketing de réseau, le risque financier est inexistant pour démarrer, ce qui est déjà un gros avantage.

Important pour la réussite avec le bouche à oreille

Si j’ai un conseil de plus à vous donner, c’est de bien choisir la personne qui vous formera, qui vous accompagnera et qui vous donnera les bonnes bases de départ, lesquelles bases vous permettront dans l’avenir de réussir; c’est primordial. Il vous permettra d’avoir une faculté d'esprit propice à la réussite; d'utiliser l'échec à votre avantage; de maîtriser l'autodiscipline et de résister à l'envie d'abandonner; d'organiser des objectifs à long terme qui conduiront vos activités quotidiennes; de dresser et de raffiner un inventaire d'actions pertinentes et profitables; de former de grands leaders et associés; d'effectuer un suivi efficace; et beaucoup plus.

Dans n’importe quel business indépendant, que ce soit en travail à distance, vente en direct, vente en réseau, travailler chez soi, la réussite personnelle ou celle d’une équipe passe par l’encadrement, l’aide et la formation, au départ et pendant les premiers mois de l’activité, avec un suivi régulier.

Vous serez peut-être tenté de tester 2 ou 3 opportunités MLM différentes: je vous conseille de ne pas faire cette erreur. Lancez-vous et faites en sorte de construire votre succès une bonne fois pour toutes. Vous allez recevoir des conseils, du soutien, des gens plus expérimentés que vous vont vous transmettre leurs compétences. Donnez-vous un peu de temps, si les choses ne vont pas aussi vite que vous pensiez.

Il y a encore des gens qui ont des à priori sur cette activité et porte un jugement négatif. Et pourtant, c’est un vrai métier où l’on peut s’épanouir, faire carrière et gagner sa vie. Des personnes mal avisées qui crient à ceux qui veulent l’entendre que c’est de la vente pyramidale illégale… (comme le placement d'argent, Ndlr).

Ce qui me fait le plus rire, c’est que ces personnes « dénoncent » avec une facilité déconcertante, mais n’ont jamais le courage pour directement se renseigner auprès d’instances légales comme le ministère de l’emploi, la fédération de vente directe, etc. Elles préfèrent se baser sur des « on dit », sur certains blogs regroupant tous les gens effrayés par les choses qu’ils ne connaissent pas.

images?q=tbn:ANd9GcR89Tk1W5S6virY7tEhztMBjvEN8HL5pq5WBbBT2QDMQoD90hKvjg

 Le marketing relationnel, est-ce un métier ?

Oui, c'est un véritable corps de métier encore trop méconnu en France (et ailleurs), et comme toute chose méconnue, les gens par défense choisissent d’en avoir peur. Mais pour tous les ambitieux qui auront le courage de voir plus loin, il peut s’agir là d’une véritable occasion de voler de vos propres ailes, et surtout, de vivre financièrement de ce métier à domicile ! (Eh oui, on peut vivre de ce métier !)

Par contre, comme dans tout entreprenariat, rien ne se fait tout seul, et tout n’est pas rose et facile, seul  le travail paye !

 

Source: Job en Ligne

vendredi, 02 octobre 2015

Les voix du succès: 10 témoignages audio pour booster votre motivation dans le business Forever

 

200513.jpg

 

La motivation est l'un des moteurs essentiels, sinon le principal moteur, en affaire. Pour réussir dans n'importe quelle affaire, il vous faut être motivé voire hyper motivé.

Mon objectif, en vous postant ces 10 témoignages audio de réussite dans le business FOREVER, est de vous armer ou réarmer mentalement dans votre foi en votre futur ou très prochain succès.

Ce sont 9 témoignages de grands Managers de Forever France et un bref témoignage d'un grand Manager de Forever Côte d'Ivoire, Dieudonné Yamyaogo, recueilli lors de mon tout premier passage au siège de Forever à Abidjan, le 5 septembre 2013, le jour de ma souscription en tant que nouveau partenaire, en présence de mon grand parrain, le Manager Senior Bamba Youssouf, alors Animateur Adjoint.

Délectez-vous en, boostez votre détermination et bon vent ! Manager Fernand Dindé.



podcast

 Michel Prost, Manager, France



podcast

 Jean-Marie Lurel, Manager Saphir-Diamant, France

 

podcast

Anne-Marie Alvès, Manager Saphir, France

 

podcast

Pascal L'Etang, Manager, France

 

podcast

Christine Lebian, Manager Senior, France

 

podcast

Marie Lina Ceus, Manager Essor, France



podcast

Erick Emélie, Manager, France



podcast

Georgette Lurel, Manager Saphir-Diamant, France



podcast

André Poli, Manager Essor, France

 


podcast

Dieudonné Yamyaogo, Manager Essor, Côte d'Ivoire.

lundi, 14 septembre 2015

7 astuces MLM inspirées du football et que vous allez adorer !

 

11703355_864134193666838_8913607934527638679_n.png?oh=6f64ee5543d1cb5c34c72c96f55cbda5&oe=56620CBA

 

Une mini-formation de très grande qualité du coach français JeanPhi, qu'il vous faut ABSOLUMENT suivre. Waaaw ! Vraiment excellent. Ne ratez cela sous aucun prétexte !

Bien à tous.

Manager Fernand Dindé.

PS: Cliquer sur le lecteur, pour suivre l'élément.

 

"7 Astuces MLM Inspirées du Football et que Vous Allez Adorer !"

"7 Astuces MLM Inspirées du Football et que Vous Allez Adorer !"

Posted by JeanPhi - Coach MLM on jeudi 20 août 2015

mercredi, 09 septembre 2015

Les capsules du Manager Dindé (12): Parrains en MLM, à quel type d’arbre ou de champ ressemble votre réseau ?

 

126851054_14075513423151n.jpg

 

Dans l’activité du Marketing de réseau, n’est pas leader qui veut mais qui peut, et n’y réussissent que les leaders ou du moins, ceux qui développent leur leadership avec détermination et constance. Le vouloir ne suffit pas, il faut passer à l’action et poser les actes qui vont avec. Etre leader en MLM a des exigences. Et l’une d’elle est la capacité à coacher une équipe, un réseau, une lignée. Les grands leaders en Marketing de réseau, les grands Managers, le sont parce qu’ils ont développé cette capacité et travaillent en permanence leur leadership.

Votre leadership et votre capacité à coacher une lignée peuvent donc s’apprécier à l’aspect de votre réseau. A quel type d’arbre ou de champ ressemble votre réseau ? A un arbre chétif dans une terre rocailleuse ou un grand arbre mal entretenu, envahi de ronces, de lianes, de nid d’insectes et aux fruits maigres, à un champ mal tenu et à l’abandon ? Ou à un arbre en croissance permanente, bien entretenu, enrichi à l’engrais et régulièrement émondé, aux fruits bien formés et juteux, à un champ verdoyant, productif et bien tenu ?

Bien des marketeurs ne se donnent pas la moindre peine pour entretenir leur réseau. Ils n’ont aucune idée de ce que c’est. Leurs lignées sont des champs sinistrés. Leurs réseaux sont à l’abandon comme un champ en jachère, improductif, plein de ronces et d’épines. Si vous ne développez pas votre leadership en coachant votre réseau, vous ne serez JAMAIS un champion du MLM. N’attendez pas d’avoir un grand réseau avant de commencer ce travail. Même avec deux filleuls, soyez un leader ! Un leader qui l’est dans l’âme se révèle immédiatement, dès les premiers parrainages et dans la suite du temps. C’est donc ce que vous ferez avec ces deux-là qui fera, par la suite, de vous le chef de file d’une lignée de plusieurs milliers voire de plusieurs millions de personnes. Mon grand parrain Gbaguidi Zinsou Augustin aime à le dire dans ses posts, comme slogan : « Le Réseau Vainqueur, le réseau qui révèle le leader qui est en vous ». En clair, vous êtes d’abord leader en vous-même et, mis en situation d’éclosion et d’expression pour mener des hommes, vous vous révélez dans toute votre splendeur. En Marketing de réseau, un leader est immanquablement un coach et un coach, inévitablement un leader.

133176099_13944994338591n.jpg

Mais coacher un réseau, c’est quoi exactement ?

Tout d’abord, il faut savoir que le terme « coacher » sous-entend l’existence d’une équipe, une équipe qu’on encadre en vue de la hisser au plus haut niveau. Un coach est un entraineur, un facilitateur, un conseiller, un motivateur, un guide, un révélateur ou agitateur de talents, comme disent certains, un meneur de talents, un professionnel dans la résolution de problèmes courants, un spécialiste voire un expert, dont l’une des plus grandes qualités est la capacité à fournir un encadrement personnalisé, pour chacun de ses poulains, et qui ne s’enferme pas uniquement dans l’édiction de règles générales pour tous. Il doit être capable d’apporter un coaching ciblé et adapté à chacun de ses interlocuteurs, en fonction de sa nature, de son potentiel et de ses objectifs, étant donné que chaque poulain ou filleul a des problèmes spécifiques, une éducation, un cadre de vie, une culture, une conception de la vie spécifiques et des objectifs propres.

Coacher, en Marketing de réseau, c’est d’abord connaitre tous vos filleuls directs et au moins vos 100 à 300 premiers petits-filleuls, avoir leur liste complète et leurs contacts, les motiver, les appeler régulièrement (voire tous les jours, si possible ; pour les plus actifs tout au moins) pour vous enquérir de leurs difficultés ou de leur évolution, juger de leur niveau d’activité et les inciter à se surpasser, les encourager, les conseiller, les aider à parrainer leurs prospects et à encadrer leurs filleuls, les appuyer et les aider dans le bouclage de leurs qualifications, les féliciter pour chaque initiative ou performance, leur remonter le moral quand ils ont connu un échec et sont affaissés, avoir les mots juste pour les réarmer mentalement, leur proposer des pistes pour contourner ou surmonter leurs difficultés ou les obstacles qui se présentent à eux, les valoriser par de petits noms ou titres transcendants (Ex : manaja, bulldozer, manager diamant, très très fort, etc), leur envoyer des SMS de motivation, d’information et de formation produits et business, leur fournir de la documentation et des CD Audio/Vidéo, vous associer à leurs évènements heureux, partager leurs peines et douleurs, savoir où ils habitent ou travaillent si possible, tenir des réunions avec eux pour travailler sur leurs objectifs personnels, pour définir votre vision commune et vos objectifs à court et moyen terme, avoir des rencontres hebdomadaires de formation produits et business avec eux, et des conférences d’affaire mensuelles pour les aider à étendre leurs réseaux personnels. Soyez surtout disponible pour eux, très accessible et toujours courtois; même quand vos filleuls sont vos employés ou vos subalternes dans la vie professionnelle. Etre leur patron, au bureau, à la boutique, au magasin, à l'usine ou au chantier, ne doit pas vous empêcher de les coacher. Un seul mot pour résumer tout ceci: AIMEZ vos filleuls et désirez ardemment leur réussite!

Dans votre coaching, ne faites JAMAIS croire à vos filleuls et petits-filleuls qu’ils seront rapidement riches, sans se battre, sans faire d’effort. Si vous le faites, votre réseau est déjà mal parti. C'est comme si vous leur faisiez prendre un départ de 100 mètres vitesse pour une course de fond de 5000 mètres. Quand ils se rendront compte du travail à abattre pour arriver au sommet, s’ils sont des partisans de la facilité et détestent la douleur de l’effort, ils abandonneront. Ici, on bosse dur ; pour changer radicalement de vie, bâtir une fortune pérenne et honnête, réaliser ses rêves les plus fous et rendre aussi les autres heureux en les aidant à transformer leurs vies. Cela a un prix. Nous ne sommes pas des prestidigitateurs ou des marabouts multiplicateurs de billets de banque. Ici, ce n’est pas de la magie ou de la loterie. C’est le travail. C’est la seule recette et le seul secret ; rien d’autre. Faites-le leur savoir, dès le départ.

Une façon de mieux se faire connaître par ses filleuls et petits-filleuls, et garder avec eux des liens qui portent une charge affective et leur laissent un sentiment d’affinité, de filiation (sentiment d’appartenir à une famille), c’est de leur envoyer des messages de bienvenue, de félicitation, d’encouragement et d’orientation signés de votre nom ou de les appeler, dans les trois jours suivant leur souscription. Faites-le aussi longtemps que vous en aurez la force. Demandez, à cet effet, à vos filleuls et petits-filleuls de vous communiquer tous les noms, numéros FLP (pour Forever) et numéros de téléphone de tous leurs nouveaux filleuls. Pour que vous leur envoyiez leurs messages de bienvenue. Bien entendu, à un moment donné de votre activité de réseauteur, vous aurez beaucoup trop de filleuls par jour et par semaine, et une lignée trop élargie, pour poursuivre ce travail. Mais au moins, faites-le pour vos 100 à 300 premiers filleuls et petits-filleuls, pour renforcer et asseoir leur sentiment de filiation. De là partira, à coup sûr, votre succès.

Ne laisser jamais sommeiller votre réseau. Soyez toujours actifs et dynamiques. Votre mobilité et votre activisme feront bouger la lignée, votre immobilisme la tuera, de façon certaine. N’attendez personne pour le faire à votre place. Prenez-en l’initiative. Vous êtes le seul et unique garant du succès de votre réseau. Il ressemblera ou ressemble déjà à l’arbre et au champ auxquels vous voudrez qu’il ressemble.

marketing de réseau de forever,les capsules du manager dindé (12),parrains en mlm,à quel type d’arbre ou de champ ressemble votre réseau?,business forever living products,coach,coaching,leader,leadership,coacher un réseau

Un réseau entretenu est comme une plante, un arbre bien taillé, émondé et dont le sol est enrichi d’engrais. Il faut émonder votre réseau, c'est-à-dire couper, laisser tomber les stratégies qui ne marchent pas, pour embrasser, en laisser éclore de nouvelles. C’est aussi amener certains filleuls qui ont donné la preuve de leur dynamisme à devenir de vrais leaders indépendants et à assumer désormais leur lignée, comme des grands, pour vous permettre de vous décharger un tant soit peu d’une branche de votre réseau et vous occuper de certaines autres, plus faibles.

Les filleuls ou petits-filleuls qui seront les plus rapides à sortir de votre giron « maternel » pour s’assumer et coacher eux-mêmes leur lignée, qui travailleront sans attendre que vous les motiviez avant ou même fassiez tout pour eux, sont les leaders de votre équipe. Suivez-les de près et motivez-les ! C’est avec eux que vous irez loin.

L’engrais, ce sont les petites attentions à l’endroit de votre down line, les petits cadeaux de produits, de documents, les appuis financiers pour les booster, la motivation, la formation, l’entretien de l’esprit d’équipe et SURTOUT de famille. Si vous ne les en privez pas, ils vous apporteront de grandes satisfactions, et vous pourrez compter sur eux pour faire tous le chemin avec vous. Mais le meilleur engrais que vous puissiez leur donner, c'est l'AMOUR, encore l'amour et toujours, l'amour ! Ne les voyez pas juste comme des partenaires d'affaire; allez au-delà, voyez chacun d'eux comme votre prochain. Aimez-les comme vous vous aimez vous-même et aidez-les en conséquence. Cela fera toute la différence.

Au surplus, chers amis, pour aborder un autre aspect du sujet, ne parrainez pas pour parrainer. Ce serait juste bon pour engranger la prime de parrainage, sans plus. On ne va pas loin avec ce type de stratégie. Un parrainage ne vaut que s’il est suivi d’un effet de duplication, c'est-à-dire si le filleul est capable de vous copier exactement et devenir comme vous, s’il est capable de passer du statut de suiveur (indispensable quand on commence) à celui de leader (dans la mesure où vous êtes vous-même un leader !). Et l’effet de duplication ne peut se produire que si vous prenez en main votre lignée et devenez vous-même un meneur d’hommes, un vrai coach.

En outre, votre lignée est comme un arbre dont vous êtes les racines. L’arbre peut perdre des feuilles (des filleuls), quelques branches ou toutes ses branches (des lignées entières de votre réseau), ou même être coupé par le tronc ou à la souche (les leaders qui portent l’arbre). Dans un tel cas de figure, la confiance et la sérénité seront votre meilleur atout. Ne paniquez surtout pas. Tant que vous qui en êtes la racine (et la souche restante) n’abandonnez pas, les feuilles tombées seront remplacées, les branches emportées par la tempête ou coupées à la tronçonneuse se reconstitueront, la souche repoussera et l’arbre ressuscitera ; il sortira de terre et se remettra en place. Alors, n’abandonnez JAMAIS. Même après un extraordinaire cataclysme qui vous aura fait perdre tous vos leaders ! Tant que vous serez en vie et resterez motivé(e), n’ayez aucune crainte si un filleul, une lignée entière ou des leaders qui portent votre réseau abandonnent ou disparaissent. Le réseau, c’est vous ! Vous en êtes l'âme. C’est par vous qu’il renaîtra et c’est par vous qu’il croîtra à nouveau. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’être et de rester un leader. Ne laissez jamais votre champ à l’abandon et votre arbre sans soins, si vous espérez en manger le fruit jusqu’à la fin de vos jours et le léguer à vos descendants, car en Marketing de réseau, ne réussissent que les leaders. Un leader coache son équipe. Soyez-en un ou devenez-en un. Obligatoirement. Vous n’en avez pas le choix. Cultivez votre leadership, prenez en main votre lignée. Dès aujourd’hui ! Bon vent à tous.

 

DINDE Fernand AGBO

Réseauteur, Chef d'Entreprise et Manager chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

jeudi, 20 août 2015

Les capsules du Manager Dindé (10): Arrêtez de papillonner d’entreprise MLM en entreprise MLM; le problème, c’est vous !

 

 

PAPILLONS 1.jpg

 

Je suis souvent sidéré du peu d’engagement que certains FBO (Forever Business Owners), ou d’autres marketeurs de certaines autres sociétés, mettent dans la construction de leur entreprise, de leurs réseaux personnels. Et je suis encore plus étonné de voir qu’ils espèrent quand même réussir ainsi en Marketing de réseau. Hallucinant ! Savent-ils vraiment dans quel business ils sont engagés ?

Quand ils ont consommé l’échec dans la première, ils se retrouvent, un beau matin, dans une autre société de Marketing de réseau. Souvent, une nouvelle venue sous peu. Ils ont la démangeaison et la fièvre des nouveautés. Ils pensent pouvoir, de la sorte, parvenir au succès. Cher marketeur, si c’est cela votre stratégie de travail pour atteindre vos objectifs et réaliser vos rêves, vous avez fait fausse route.

Le problème, ce n’est pas fondamentalement le plan de rémunération, ni forcément les produits de l’entreprise. Ils peuvent parfois être très bons, mais vous vous en allez quand même. Le problème, en réalité, c’est vous-même ! Ce n’est pas le fait de changer de société MLM qui vous conduira au succès. Vous vous trompez. Sachez-le : si vous n’avez pas réussi à FOREVER (au demeurant, l’une des meilleures du monde, pour la qualité des produits et pour le plan marketing), il est peu probable que vous puissiez réussir ailleurs, en Marketing de réseau. Pourquoi ? Eh bien, simplement parce que partout où il est question de Marketing de réseau, il est fait appel aux mêmes valeurs, aux mêmes qualités et aux mêmes habiletés.

Le succès, c’est un état d’esprit. Il n’est pas hors de vous pour que vous en soyez en quête, il est en vous. Les dispositions de la réussite ou de l’échec sont en vous. Si vous n’êtes pas un(e) battant(e), si vous n’êtes pas intérieurement déterminé(e) à atteindre votre but, vous pouvez faire le tour de toutes les entreprises de Marketing de réseau, vous n’y parviendrez jamais.

Chers parrains FBO, chers marketeurs en tout domaine, si donc un filleul vous quitte pour une autre entreprise de Marketing de réseau, ne vous en faites pas du tout, cela vous fait un souci en moins à gérer, croyez-moi. En général, ceux qui partent sont ceux qui ne travaillent pas, qui n’avancent pas, qui n'ont pas compris grand-chose ou qui ont renoncé à se battre, pour se tourner vers la quête de la facilité. L’inefficacité deviendra finalement un principe pour eux. Où qu’ils aillent.

Un gagnant, un conquérant, n’a aucun besoin de changer d’entreprise. Quelle qu’elle soit ! Un leader réussi en MLM, quelle que soit la compagnie qu'il intègre. Il se sert juste du système de Marketing de réseau qu’il a choisi comme tremplin pour réussir et atteindre ses objectifs. Les dispositions de la réussite sont en lui, à l’intérieur de son âme, pas ailleurs. En changeant d’entreprise de Marketing de réseau, vous y allez avec ce que vous êtes vraiment et qui a causé votre premier échec. Vous êtes donc encore parti pour échouer. Le gros du travail à faire, c’est donc sur vous-même. Ne perdez pas le temps à papillonner de business en business. Fixez-vous quelque part et mettez-vous au travail. C’est tout !

La réussite en Marketing de réseau part d’un questionnement de base très simple :

- Etes-vous prêt à vous battre pour changer de vie ? Si votre vie vous plait déjà et qu’il n’y a rien à y changer ou si votre salaire et vos conditions de travail ne vous révoltent pas, vous ne pouvez réussir en Marketing de réseau.

- Avez-vous un rêve, des objectifs ? Si vous n’en avez pas, pas sûr que vous puissiez les atteindre, quel que soit le système marketing.

- Quelle est votre définition de la réussite ? Chacun en a ou devrait en avoir une. Posséder une voiture de luxe, avoir une belle maison, faire de hautes études, faire des œuvres sociales ou humanitaires, gagner beaucoup d’argent, avoir un niveau de vie élevé, un style de vie chic ? Vous avez besoin d’en avoir une pour vous servir de locomotive. Sans elle, vous naviguez sans but précis et sans source de motivation véritable. Abandonner ou échouer devient donc la plus forte probabilité pour vous.

Cela dit, pour réussir en Marketing de réseau, vous devez absolument faire vôtre ce puissant secret que nous a donné le réseauteur Eloukou Appia Frédéric, Manager Saphir chez FOREVER, à travers ces deux assertions :

TRAVAILLER DUR. LE SEUL SECRET DE TOUS LES CHAMPIONS. .jpg

« Tous les champions, dans toutes les disciplines, ont un seul secret: travailler dur ». C’est le seul secret.

« Le succès en marketing de réseau n'est pas une question de talent mais de ténacité. C'est pourquoi tout le monde peut s'engager et réussir selon le prix qu'il attache à ses rêves ».

Ces deux déclarations sont très fortes. Malheureusement, beaucoup de marketeurs n’ont pas encore compris les vérités qu’elles contiennent. Ils pensent que le problème, c’est l’entreprise de Marketing de réseau dans laquelle ils se trouvent, actuellement. Eh bien, non ! Leur problème, c’est qu’ils refusent consciemment ou inconsciemment de TRAVAILLER DUR pour leurs objectifs et de faire preuve de TÉNACITÉ.  Pour caricaturer, ils veulent « voir le Bon Dieu sans mourir » ou « faire des omelettes sans casser les œufs ». C’est tout bonnement impossible !

Quel prix attachez-vous à vos rêves ? Un faible prix ou un prix élevé ? Sont-ils VRAIMENT importants pour vous ? Vous voulez être un grand réseauteur afin de les réaliser ? Travaillez dur ; comme un vrai champion. Le résultat suivra à coup sûr. Mais si vous refusez de payer le prix, le prix de vos rêves, si vous êtes angoissé par l’idée de fournir des efforts, si vous refusez de vous battre pour ces rêves (en espérant que vous en ayez !) ou manquez de courage, si vous aimez la facilité et que vous préférez aller d’entreprise de Marketing de réseau en entreprise de Marketing de réseau, je peux vous garantir que vous allez longtemps tourner en rond ; comme une bourrique.

Et là même où vous allez, l’euphorie pourrait vite céder la place à la déception et tourner au désenchantement le plus complet. Ce ne serait pas la nouvelle entreprise qui serait en cause. C’est vous ! Bâtir et déconstruire, puis bâtir à nouveau et déconstruire, et encore bâtir et re-déconstruire. Voici ce qui vous attend, si vous n’êtes pas résolu(e).

Vous avez besoin de ténacité pour réussir à passer les différentes qualifications de n’importe quelle société de Marketing de réseau et parvenir au sommet. Sinon, cela ne vaut pas la peine de s’y aventurer. Ne croyez pas qu’il existe une seule entreprise de Marketing de réseau qui distribue des qualifications à la criée, dans la rue. Il faut se battre pour les décrocher.

L’effort ne doit pas vous rebuter. En MLM, il consistera à prospecter tous les jours, à bien vous former dans votre business, à accroitre votre développement personnel, à affiner continuellement vos stratégies de conquête et à coacher votre équipe comme un vrai leader. Voici l’effort quotidien à fournir ; c’est juste ça ! Vous allez peut-être transpirer ferme pour y arriver mais les gains que vous aurez à la fin seront assez consistants voire colossaux, et surtout pérennes. Une véritable garantie de bien-être durable ! Et c’est bien mérité pour l’effort physique, mental et financier consenti.

La ténacité est une denrée indispensable et incontournable de la réussite. La ténacité, c’est le caractère de celui qui est fortement attaché à ses idées, à ses convictions, à ses idéaux, à ses décisions, qui ne lâche pas prise, qui est persévérant et déterminé. C’est aussi la qualité de ce qui résiste à la rupture. Un réseauteur tenace est donc véritablement et littéralement incassable ! Etes-vous incassable dans la construction de votre entreprise, et donc qualifié pour réussir et destiné à réussir ? Ou juste de passage pour essayer un business, et donc certain d’échouer ? C’est à vous de choisir. Bien à tous !

 

DINDE Fernand AGBO

Réseauteur, Chef d'Entreprise et Manager chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

samedi, 08 août 2015

Les capsules du Manager Dindé (9): Vous êtes en affaire ; rationalisez votre temps et forgez votre caractère

 

 

GERER LE TEMPS.jpg

 

Devenir entrepreneur, de façon générale, et chef d’entreprise FOREVER, singulièrement, nous impose un minimum de changement dans notre façon de faire désormais les choses et de nous comporter. Même notre état d’esprit doit subir une mutation significative.

Comme dit l'Economiste, Dr Eric LANGOUL : « En MLM (Multi Level Marketing ou Marketing de réseau), sont véritablement qualifiés pour réussir ceux qui ont la hargne et la détermination de réussir, de secourir leurs semblables, de réaliser leurs rêves les plus fous, de transformer leur vie, d’influencer positivement les autres, et de faire une colossale, perpétuelle et honnête fortune ! Car en réalité, ce que le réseauteur en MLM peut avoir comme revenu passif mensuel est illimité. Votre job, c'est de suivre le système MLM que vous avez choisi, et le sien, c'est de bosser pour vous ».

Pour s’inscrire dans une telle dynamique et faire siens des objectifs aussi nobles, il faut absolument avoir ou cultiver certaines dispositions et surtout, certaines habiletés. Comme par exemple : La capacité de s’organiser et de dresser un agenda. 

A ce sujet, voici ce que soutient le Dr Eric LANGOUL : « Ceci est plus grand que tout ce à quoi l’on pourrait penser sur le plan caractériel. Très souvent les employés qui vont dans le secteur du MLM ont de la peine à y évoluer à cause de ce qu’ils sont habitués qu’on leur dise quoi faire. Ils ont un beau nom pour appeler ça: « les instructions de la hiérarchie ». Vous pouvez bosser très dur dans le secteur de l’emploi, et n'avoir aucune expérience en ce qui est de fixer les objectifs, concevoir les plans d’action rythmés par l’agenda, la gestion du temps, et une exécution claire des actions productives ».

C’est extrêmement clair ! Oui, la capacité de gérer le temps, fait partie des habiletés que vous devez cultiver pour réussir en MLM, c'est-à-dire en Marketing de réseau. La discipline est absolument indissociable de la gestion du temps. On ne peut parvenir à gérer efficacement et de façon optimale son temps que si on est discipliné. Tous disposent de 24 heures dans un jour. A ce niveau, aucune discrimination possible. Mais que fait chacun de nous de ses 24 heures ? Les uns s’en servent pour changer de vie, pour réaliser des choses significatives et devenir riches, d’autres s’en servent pour s’appauvrir davantage. Tout dépend de la gestion qu’on en fait. Et une bonne gestion du temps est liée à l’autodiscipline. La discipline, c'est ne pas se disperser, rester concentré sur ses objectifs; c’est le fait d’avoir les yeux fixés sur ses objectifs et de ne se laisser distraire par quoi que ce soit, jusqu’à leur réalisation.

 

LA DISCIPLINE.jpg

 

Quand vous avez des objectifs comme ceux que vous vous êtes fixés pour votre MLM Business, vous ne pouvez pas, par exemple :

  • vous permettre de passer 4 à 5 heures par jour devant la télé ;
  • passer vos journées en divertissement (à moins que vous ayez déjà atteint vos objectifs !) ;
  • vous adonner à de vains bavardages et aux commérages, qui sont tout naturellement infructueux en affaire et qui vous grillent inutilement votre temps ;
  • vous laisser aller au vagabondage, aux visites à vos connaissances et aux promenades, sans buts précis (vous n’avez donc rien à faire ?!!) ;
  • ou vous empêtrer durablement dans des activités non seulement improductives en bonus pour votre entreprise MLM (parce qu’improductives en Points-Caisse, chez FOREVER, par exemple), mais qui ne revêtent pas non plus un sens véritablement profond pour votre vie professionnelle, sociale ou spirituelle.

Si vous voulez réussir en Marketing de réseau, apprenez à user utilement de votre temps, apprenez à rationaliser votre temps, à planifier votre réussite. C’est absolument essentiel ! Distinguez-vous de ceux qui utilisent leurs 24 heures pour s’appauvrir, parce que ne faisant rien d’innovant et de productif pour les 5 à 10 prochaines années. Servez-vous en pour changer la vie de votre épouse/époux et de vos enfants, pour changer la vie de votre famille, pour conduire d’autres personnes à la prospérité et les rendre socialement heureux, servez-vous en pour devenir riche.

J'insiste: ne gaspillez pas votre temps, il est trop précieux ! Mettez à profit vos temps libres, vos heures creuses, votre temps de pause au service, vos week-ends. Payez-en le prix, aujourd’hui, vous aurez l’occasion de vous rattraper et de vous payer du bon temps pour le restant de votre vie.

Si vous voulez réussir dans le MLM Business, il vous faut avoir non seulement une bonne gestion de votre temps, de l'organisation et de la discipline (dans la poursuite de vos objectifs) mais aussi du caractère. Comme l’affirme le Dr Eric LANGOUL : « La réussite en business n’est pas qu’une affaire de technique. Il faut bien plus que cela. La clé du succès à long terme c’est votre éducation, c’est-à-dire vos expériences de vie, vos astuces, et par-dessus tout, votre caractère personnel. Un caractère fort est important. La capacité de vaincre le manque de confiance en soi, vaincre la timidité, vaincre le rejet des autres. La capacité de continuer après un échec cuisant… Toute personne qui veut réussir en marketing de réseau doit développer ces traits de personnalité. Et si vous ne les avez pas appris à l’école, ni au lieu de service, ni à la maison pendant que vous grandissiez, où donc dans tout l’univers entier pouvez-vous trouver un business où on investit tant pour vous inculquer ces valeurs ? Dans le MLM, bien sûr ! ».

Quand on sait ce qu’on veut, on est déjà bien parti et bien loti pour se forger un caractère de battant, de vainqueur, de conquérant. Si vous avez décidé de devenir un champion du MLM, vous ne pouvez plus vous autoriser à être un flemmard, une personne sans conviction, sans détermination, sans un minimum de passion. C’est ce caractère « trempé » qui vous assurera un succès retentissant en affaire, soyez-en sûr(e) ! Ne soyez pas une mauviette, une personne trop délicate (comme des pétales de rose, trait de ceux qui se découragent vite et pour peu de chose), trop frêle, flegmatique, un gringalet en affaire. Ayez de l’étoffe, du coffre, de la poigne ! Montrez que vous savez ce que vous voulez. Même si les débuts sont encore difficiles pour vous et que vous ne semblez pas encore voir le bout du tunnel, battez-vous, soyez déterminé(e) et convaincu(e) de votre business. C’est ce qui convaincra les autres de vous suivre et de s’en remettre à votre « expertise ».

 

LES OBSTACLES QUE TU VOIS.jpg

 

Votre objectif, c’est le sommet. Le sommet de la montagne. Gardez donc les yeux de votre âme rivés sur ce sommet de la montagne et traversez la vallée, arpentez les côtes raides, avec leurs sables mouvants, leurs épaisses végétations hostiles faites de ronces et d’épines, leurs sols rocailleux, leurs scorpions et leurs serpents (tous les obstacles qui peuvent se dresser devant votre business, y compris les paroles des moqueurs, le mépris, les railleries des personnes négatives, l’échec momentané, l’abandon de certains membres de votre équipe, la dureté du terrain, le rejet de la part de vos proches, l’indifférence de vos amis). N’abandonnez jamais, ayez de la poigne, du caractère, tenez bon ; le succès est au bout de l’effort et de la discipline. C’est archi universellement-prouvé. Quand vous aurez réussi, ils vous suivront tous. Ils ont besoin de votre succès, ils ont besoin que vous leur montriez la voie, que vous leur frayiez le chemin. Bon vent et courage !

 

DINDE Fernand AGBO

Réseauteur, Chef d'Entreprise et Manager chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

lundi, 20 juillet 2015

Les capsules du Manager Dindé (7): Marketing de réseau, un jeu où chacun doit absolument jouer sa partition

 

 

marketing de réseau,les capsules du manager dindé (7),un jeu où chacun doit absolument jouer sa partition,business forever living products

 

Le Marketing de réseau est une très belle activité. Personnellement, il me passionne. Mais il réserve bien de surprises à ceux qui s’y lancent et qui ne comprennent toujours pas, des mois et années après, que c’est une affaire d’équipe et de parfaite solidarité. Vous ne pouvez réussir en Marketing de réseau si vous ne prenez pas le temps de BATIR un réseau qui tourne, qui fonctionne tout seul, assis sur les fondements d’une équipe de leaders.

Ce qu’il est important de savoir pour commencer, c’est que le Marketing de réseau ne se fait pas seul. Il se fait avec des filleuls. Des filleuls aussi motivés que soi. Qui constituent un groupe de partenaires d’affaire opérationnel, actif. Ce qui fait, d’ores et déjà, que votre lignée est condamnée à mourir si vous n’êtes pas vous-même motivé(e), voire hyper motivé(e). Parce que vos filleuls ne copieront que ce que vous êtes vous-même. Vous ne pourrez leur transmettre que ce que vous êtes ou ce que vous savez. Si vous ne leur montrez pas ou ne leur prouvez pas que vous êtes un leader, un réseauteur déterminé, passionné, qui sait où il va et qui a de puissants objectifs, et que vous ne les formez pas à être comme vous, vous êtes sûr(e) de les perdre tous d’ici quelques mois ou années d’activité. Ils s’éteindront tous, lamentablement. Il est donc indispensable de coacher vos filleuls, d’être très attentifs à leurs difficultés, de les former, par tous les moyens, de sorte que vous puissiez constituer ensemble une EQUIPE.

Par « équipe », j’entends un petit groupe de filleuls parmi tous vos filleuls, qui ont la même vision que vous, en qui vous avez confiance, qui sont prêts, avec vous, à allez jusqu’au bout, qui se sont engagés à ne jamais abandonner, qui y croient à fond (autant que vous) et qui sont décidés à en payer le prix, physiquement, moralement, mentalement et financièrement. Ce sont des hommes et des femmes de confiance, de défi. Vous pouvez compter sur eux, les yeux fermés. Ils se mettent au travail sans vous attendre. Trouvez-les ! Ils sont dans votre lignée, autour de vous. Ils se distinguent par une détermination à toute épreuve et par une motivation sans faille. C’est avec eux que vous irez loin. Quand vous les aurez trouvés, ceux-là, « arrosez-les » abondamment ! Comme on dit : « On n’arrose que les fleurs qui poussent ».

En revanche, vous pouvez être bien motivé(e) et avoir des filleuls inertes, amorphes, sans ambition et carrément inactifs. Si vous êtes motivé(e) et que vos filleuls ne le sont pas malgré vos formations et votre coaching, c’est qu’ils n’ont pas vraiment d’objectifs personnels avec ce business, ou qu’ils sont tout bonnement paresseux. Ou alors, ils ne comprennent rien à l’affaire et se comportent comme des clients qui attendent un profit immédiat ou des employés qui attendent un salaire. Ils n’ont pas encore compris que c’est leur entreprise et qu’ils ne la construisent pas pour faire plaisir ni à vous ni à quelqu’un d’autre. Ceux qui ne veulent rien faire, laissez-les réfléchir et relancez-les plus tard. Ceux qui sont un peu motivés, boostez-les. Ceux qui sont percutants, accompagnez-les sans faillir ni faiblir.

marketing de réseau,les capsules du manager dindé (7),un jeu où chacun doit absolument jouer sa partition,business forever living products

Mais un conseil, qui vaut son pesant d’or : ne donnez jamais à vos filleuls le sentiment ou l’impression que vous les attendez pour développer votre réseau et que vous ne pouvez rien sans eux. Cela ne devrait jamais être vrai, sinon, ce serait une grave et fâcheuse défaillance de votre part. Si c’est le cas, il leur semblera que vous voulez les faire travailler pour vous, ils pourraient se décourager et ne plus faire jouer la solidarité, qui est la règle d’or du Marketing de réseau.

Si malgré votre dynamisme personnel et vos efforts pour amener vos filleuls à être actifs, ils ne bougent pas, mettez-vous vous-même au travail comme s’ils n’existaient pas, comme si vous étiez tout seul. Continuer à étendre votre réseau, parrainez sans relâche de nouveaux filleuls, organisez vos propres conférences, comme si de rien n’était, sans les déranger. Vous verrez qu'à un moment donné, ils comprendront que même sans eux, vous êtes percutant(e), que sans eux, vous atteindriez bien vos résultats et vos objectifs, sans problèmes majeurs. Ils commenceront à vous respecter. Cela les amènera à changer d’opinion vis-à-vis de vous et ils essaieront de se racheter, en se rendant plus disponibles et utiles. Si vous donnez l’impression à vos filleuls que vous n’êtes rien sans eux, vous êtes fait(e) comme un rat ! Ils pourraient aller jusqu’à vous faire du chantage et vous menacer de tout arrêter pour vous faire mal.

Quelle que soit la lignée à laquelle vous appartenez, peu importe qui est votre parrain ou marraine et quel que soit le pays où vous pratiquez votre activité FOREVER, vous avez le devoir de vous comporter comme un bon élève, comme un bon filleul. Vous avez une partition à jouer, au nom de la sacro-sainte règle de la solidarité : développer et faire grandir votre lignée personnelle, et par ricochet, la lignée de votre up-line (c'est-à-dire de votre parrain ou marraine). Procurez à votre parrain ou à votre marraine le plaisir et le bonheur d’avoir un(e) filleul(e) sur qui il/elle peut compter pour monter son équipe d’hommes et de femmes d’affaire.

Si vous jouez votre partition avec fidélité et honnêteté, vos filleuls la joueront aussi avec fidélité et honnêteté envers vous. N’espérez pas avoir des filleuls qui travaillent quand vous en êtes vous-même incapable. Le Marketing de réseau est un jeu. Un jeu de solidarité. Un jeu qui a des règles. Si vous voulez que ce jeu fonctionne (et surtout pour vous !), jouez-le dans les règles de l’art. Ne soyez pas un poids-mort dans la lignée à laquelle vous appartenez. Ne soyez pas le maillon faible du réseau de votre parrain.

Imaginez une lignée où chacun fait sans faillir, tous les mois, ses 4 Points-Caisse (PC), parraine systématiquement 1 à 2 prospects par mois (c’est vraiment le strict minimum !) et coache sa lignée lui-même, sans attendre, comme un démissionnaire, que ce soit les autres qui le fassent pour lui. Cette lignée-là serait puissante et dynamique ! Pourquoi ? Eh bien, tout simplement, parce que chacun joue sa partition. Dans un tel réseau, chacun pourra facilement arriver à faire toutes ses qualifications, sans forcer.

Alors, cher réseauteur, commencez à jouer franchement votre partition, à partir d’aujourd’hui. Ne démissionnez pas de votre rôle de constructeur de réseau. Si vous laissez votre parrain ou votre marraine se débattre seul(e) dans le sien, vous ne pouvez pas espérer que vos filleuls fassent mieux pour vous. Jouez le jeu. Soyez un bon filleul, une bonne filleule, et soyez aussi un excellent parrain, une excellente marraine. Bon vent !

 

DINDE Fernand AGBO

Réseauteur, Chef d'Entreprise et Manager chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

vendredi, 03 juillet 2015

Les 2 mentalités qui tuent vos résultats en MLM – 5 questions à vous poser

 

DEPRESSION 2.jpg

 

Vous voulez lâcher votre boulot et ne faire que du MLM ? La victoire sera à vous, vous bâtirez un large groupe, vous commencez à bien gagner dans 6 mois, et d’ici 1 ou 2 ans, vous atteindrez l’indépendance financière…

Comme des milliers d’autres personnes vous y croyez dur comme fer lorsque vous démarrez.

Le problème, c’est que votre mentalité risque d’empêcher toute progression et de tuer vos résultats. Vous savez de quelle mentalité je vous parle ?

En fait, il y a 2 mentalités qui mettent des bâtons dans vos roues. Voyons les ensemble (en video et en texte)…


1. La mentalité du client

En MLM la réussite vous appartient à 100 %, autant que l’échec. Vous le saviez déjà ?

Malheureusement… presque tout le monde agit comme s’ils étaient de bons clients : j’ai investi xxx euros dans ce MLM, j’en ai parlé à xx amis, je n’ai eu aucun résultat…  ILS SONT OÙ MES RÉSULTATS ?

Agissez-vous de la sorte ? Remettez-vous la faute sur les produits de l’entreprise, l’enseignement de votre parrain, le plan de rémunération qui fait que vous n’avez aucun résultat ?

La plupart des débutants en MLM agissent ainsi. Certains restent débutants pendant plusieurs années en passant à travers une multitude d’entreprises de MLM. Il y a toujours quelque chose qui les a empêché de réussir. Ils n’ont vraiment pas de chance ?

Ils remettent la faute sur tout et rien, excepté sur eux. Ils adoptent la désastreuse mentalité du client qui a payé pour sa réussite et qui ne l’a pas obtenue.

C’est choquant, mais près de 50 % des gens qui veulent faire du MLM ont cette mentalité. Je parle par expérience, car j’ai directement parrainé plus de 70 personnes en un an et c’est le constat que j’ai fait.

Vous reconnaissez-vous là-dedans ?

Moi, je plaide coupable… j’étais comme ça dans mon premier MLM, il y a 4 ans.

Le produit n’était pas assez bon. La communication avec mon parrain pas satisfaisante, donc j’ai échoué… du moins c’est comme ça que je m’étais convaincu.

Passons maintenant à la 2ème mentalité tout aussi dévastatrice.

MENTALITE MLM.jpg

2. La mentalité de l’employé

J’ai travaillé 3h par jour la semaine dernière, j’ai fait xxx présentations. J’ai rédigé 40 articles en 8 mois et je n’ai toujours pas de résultats. ILS SONT OÙ MES RÉSULTATS ?

Je travaille 35h par semaine, je gagne tant. J’ai travaillé 20h par semaine en MLM pendant 2 mois et je n’ai rien gagné. C’est quoi le problème ? On se moque de moi ou quoi !? Ils sont où les 5 000 euros qu’on m’avait fait miroiter ?

Cet état d’esprit est très répandu. Beaucoup croient que leur réussite viendra en y mettant quelques heures par semaine pendant 1 ou 2 mois.

Les 5 bonnes questions à vous poser

J’ai travaillé dur sans résultat….

  1. Qu’est-ce qui manque dans ma manière de présenter ?

  2. Suis-je assez professionnel dans mon approche ?

  3. Mes prospects arrivent-ils à sentir en moi, confiance, inspiration et détermination ?

  4. N’ai-je pas parlé trop longtemps ?

  5. Comment puis-je m’améliorer ? Comment puis-je m’améliorer ? Une fois de plus comment puis-je m’améliorer ?

Si vous ne réussissez pas, soit vous passez pas assez à l’action, soit vous devez nettement vous améliorer.

Et je conclurais avec cette phrase : vous devez passer plus à l’action et toujours vous améliorer.

Alors on oublie ces 2 mentalités : celle du client et celle de l’employé ? On arrête de gémir sur son propre sort, on relève la tête, on se forme, on repasse a l’action, on analyse ses performances et on continue ainsi jusqu’à réussir ?

Allez au boulot ! Avec la bonne attitude et la mentalité du gagnant vous réussirez sans aucun doute ! Par contre, ça ne se fera pas du jour au lendemain. On parle ici d’évolution. Il vous faudra plusieurs mois, sachez-le.

Il m’a fallut plus d’un an pour évoluer et aujourd’hui, je vis de mon activité de MLM, depuis la Thaïlande. Vous le pouvez aussi !

 

Source: Marketing de Réseau Solution

mercredi, 10 juin 2015

Conseils sur la façon d'être un millionnaire

AXION 23.jpg

 
Le journaliste de Wall Street Journal (WSJ), Robert Frank, écrit à propos des riches. Ainsi, il a appris une chose ou deux au sujet de la façon dont les riches vivent et comment ils gagnent leur argent.
 
Dans cette vidéo de "Money Talks", Robert Franck donne quelques conseils sur la façon de devenir riche - que lui avait racontée, au fil des ans, des millionnaires et des milliardaires.
 

3 Conseils pour devenir riche: Vidéo
 

 
 
Découvrir ces conseils de la richesse issus de la vidéo.

 
1. Ne le faites pas pour l'argent
 
Les gens pensent que le moyen de devenir riches est seulement de se concentrer sur la façon de gagner beaucoup d'argent avec tel produit ou telle idée; ils pensent que c'est ce qui les rendra riches. Les riches, eux, disent qu'il faut trouver une chose que vous connaissez bien, que vous maîtrisez ou, mieux, qui vous passionne, de la poursuivre avec toute votre passion, et le résultat sera probablement la richesse.
 
2. Ignorer les opposants (et les sceptiques)
 
La plupart des millionnaires et des milliardaires ont démarré leur entreprise actuelle ou à venir avec une idée. Au départ, tout le monde a dit que ça n'allait pas marcher pour eux. Il faut trouver quelque chose sur le marché que personne d'autre ne peut voir. Et quelle est la clé pour savoir si une idée est vraiment révolutionnaire et mène vers une grande richesse? C'est quand tout le monde la déteste ou n'y adhère pas, une fois proposée. Là, elle est probablement une bonne idée.
 
3. Etre préparé pour le sacrifice
 
La majorité des gens pensent que la richesse vient du travail dur, du fait de travailler 8 heures par jour et 5 jours par semaine. Mais la plupart ne réalisent pas que le vrai sacrifice pour devenir riche aura une incidence sur leur santé, leur famille et leurs relations et qu'il n'adviendra qu'avec la poursuite obsessionnelle d'une idée, sur une longue période; parce que c'est la seule façon de devenir riche.
 
Donc, pour ceux qui veulent être millionnaires, ils doivent comprendre ces 3 choses et s'y sentir à l'aise, si tel est leur objectif.
 
 
 
 
NB: La traduction en Français ayant été très mauvaise, nous avons dû ajuster un tout petit peu les propos du traducteur, pour une bien meilleure compréhension du texte. Bien à tous ! Manager Fernand Dindé.

mercredi, 06 mai 2015

Etes-vous persévérant ?

PERSEVERANCE 1.png

Voulez-vous vraiment parvenir au sommet, atteindre votre objectif? Y tenez-vous vraiment?

 

Il y a de nombreuses causes d'échecs dans le marketing de réseau, mais si je ne devais en citer qu'une seule, ce serait le manque de persévérance.

La persévérance n'est pas reconnue à sa juste valeur. C'est pourtant ce qui cimente toute réussite.

Prenons l'exemple de l'acteur David Caruso, le célèbre chef des experts de la Floride dans " Les Experts : Miami ".

Après avoir connu un bref succès dans la série NYPD Blue, dans les années 90, il connut une longue traversée du désert.

Il joua dans quelques films de seconde zone voire même de vrais "navets".

Il a fallu attendre 2002 et son rôle dans les Experts Miami pour renouer avec le succès.

PERSEVERANCE 2.jpg

Qu'est-ce qui lui a permis de remonter la pente ? 

En un mot : PERSÉVÉRANCE.

Des histoires comme celles-ci, je pourrais vous en raconter des centaines.

A une plus petite échelle, vous allez vous aussi devoir persévérer.

Il n'y a aucun avenir pour ceux qui papillonnent d'opportunité en opportunité sans jamais prendre le temps de développer sérieusement leur activité.

Au contraire, ceux qui prennent le temps de faire les choses comme il faut, ceux qui ont la patience de bâtir leur réseau petit-à-petit, ceux-là sont certains d'aller très loin...

marketing de réseau,développement personnel,motivation,êtes-vous persévérant?

Si la persévérance vous fait défaut, voici quelques pistes à explorer :

1/ Avez-vous un but bien précis ?

Sans but précis, impossible de persévérer pour l'atteindre. Cela parait enfantin, et pourtant...

2/ Avez-vous confiance en vos capacités ?

Etre intimement convaincu que vous êtes capable d'atteindre vos objectifs est déjà un énorme pas en avant.

3/ Avez-vous adopté de bonnes habitudes ?

Lorsque l'on veut atteindre un objectif, on fait en sorte d'y travailler pas à pas, lentement mais sûrement.

Si vous êtes du genre à regarder la télé 4 heures par jour, il serait bon d'adopter des habitudes plus propices à la réalisation de vos objectifs.

marketing de réseau,développement personnel,motivation,êtes-vous persévérant?

Bien amicalement,

 

Bertrand Kervella