topblog Ivoire blogs

lundi, 07 décembre 2015

Les capsules du Manager Dindé (17): Business - Vous êtes découragé, affaissé, vous voulez abandonner. Lisez d’abord ceci !

 

44563ol7r09g9t2.jpg

 

La foi est l’un des plus grands principes de vie sous les cieux et dans le monde spirituel. Elle agit, influence et régit inextricablement l’existence des hommes; ils peuvent à peine s’en apercevoir ! Elle est la fondation, le fondement de toute réussite et le carburant qui alimente la détermination et le zèle de toute action.

La poursuite de tout objectif que vous voulez atteindre doit être portée par une ferme assurance de succès, doit se faire dans une posture mentale de foi et de réussite. Vous anticipez ainsi psychologiquement sur votre succès et le garantissez bien avant sa réalisation physique.

Comme dit la Bible, dans l’Epitre aux Hébreux, chapitre 11, verset 5: « La foi est une ferme assurance des choses qu’on espère et une démonstration de celles qu’on ne voit pas ». Je n’ai vraiment rien dit de différent à ceci !

Réussir est donc d’abord mental et psychologique. C’est de là que tout part. C’est la raison pour laquelle si vous êtes définitivement et irréversiblement découragé, il n’y a plus rien à faire pour vous faire réussir. C’est plier, comme on dit.

Ce faisant, il devient absolument capital de trouver les ressources pour vous relever d’un découragement, d’un échec, et continuer la marche vers votre objectif. Quel qu’il soit ! Mais surtout, en business Marketing de réseau, l'affaire qui nous intéresse ici.

A cet effet, je vous donne, dans le présent post, quelques petites astuces qui servent énormément et qui vous aideront à garder le cap, à rester toujours en course, avec une motivation constante et inaltérable, malgré les coups durs qui peuvent survenir.

1- Ne jamais s’isoler

L’isolement en Marketing de réseau est le commencement de l’échec. Si vous vous isolez de votre parrain, de vos up-line et de votre lignée et ne prenez pas de nouvelles de ses activités (votre lignée), ni ne participez franchement à ses programmes (même étant à distance), vous vous fragilisez.

Restez attaché à votre réseau, même téléphoniquement, côtoyez ceux qui réussissent (même s’ils ne sont pas de votre lignée ou de votre réseau), trouvez-vous un coach ou un mentor qui vous aide psychologiquement à tenir la route. C’est une source très appréciable de réarmement mental permanent.

Quand un réseauteur commence volontairement à s’isoler, c’est qu’il est en train de s’éteindre. Son activité commencera à baisser, il verra de moins en moins l’opportunité de son business, perdra de plus en plus de vue la nécessité de se battre pour ses rêves et se murera dans une foule d’excuses pour ne pas travailler ou disparaître des réunions et formations de sa lignée.

Revenez dans l’activité, ne vous isolez pas ! C’est l’activité patiente et persévérante qui alimentera votre désir d’y arriver, avec l’appui et le soutien de tous ceux qui font le chemin avec vous, qui se sont assignés la même mission, et qui vous encouragent constamment à tenir bon, malgré vos difficultés. L’ambiance de groupe et le sentiment d’affinité sont une source d’influence positive. Ne vous en privez surtout pas !

2- Revisitez ce qui vous a motivé au départ

Vous êtes peut-être arrivé à ce que je pourrais appeler « la croisée des chemins ». Vous êtes prêt à abandonner une merveilleuse opportunité et à prendre un autre chemin, à l’issue plus qu’incertaine, pour vous fondre à nouveau dans la platitude et la morosité ambiante d’une vie peu épanouissante. Alors qu’il vaut infiniment la peine de se battre pour changer de vie, réaliser ses rêves et rendre les autres heureux, en devenant pour eux une source de bénédiction.

Les efforts que vous fournissez, actuellement, c’est une souffrance indispensable pour votre décollage ; elle est non seulement limitée dans le temps, mais surtout, elle doit vous conduire au bonheur personnel et familial voire communautaire. Oui, cela en vaut vraiment la peine ! ! !

Réfléchissez bien à la décision que vous vous apprêtez à prendre et posez-vous cette question : « Qu’est-ce qui m’a motivé au départ, quand j’ai embrassé cette affaire ? ». La possibilité de devenir financièrement indépendant et prospère, l'amitié, la solidarité, la bienfaisance, la liberté, les relations humaines, les voyages, la possibilité de secourir mon prochain ? Ré-identifiez votre élément de motivation initiale et relancez-le vous comme un nouveau défi personnel à relever ; renouvelez ainsi votre engagement en affaire.

3- Donnez un visage à votre motivation

Cristallisez votre détermination sur une personne ou quelque chose qui vous soit la plus chère au monde. Par exemple, si ce sont vos enfants, revoyez leurs images, regardez leurs photos, repassez les sourires de ces bouts-de-choux dans votre esprit comme un kaléidoscope, regardez les jouer dans la cour ou dans la maison et demandez-vous si ces mignons petits visages valent la peine et le mal de chien (rires !) que vous vous donnez à poursuivre le succès dans ce business. Vous aurez une réponse ferme et sans équivoque.

Si c’est votre épouse, cher ami, regardez-là discrètement, revoyez ses photos le jour où vous l’avez épousée, observez-là quand elle s’active dans la maison ou vous sert votre repas cuisiné avec tout son amour et demandez-vous si cette adorable femme mérite que vous vous battiez pour réussir ou pas. La réponse sera sans appel. Ceci est aussi valable pour votre époux, chère amie.

Cela peut également être votre mère, votre père, les veuves, les orphelins, vos frères et sœurs, les personnes indigentes ou en détresse sociale, la condition de votre village, de votre communauté religieuse, la haute opinion que vous avez de vous-même, etc. Donnez un visage à votre motivation, armez votre cœur d’une détermination et d’une force sans faille ni faiblesse !

4- Ne jamais cesser de lire et de s’instruire sur votre activité

Une affaire pas assez bien connue est toujours moins bien faite. Si vous voulez avoir une motivation sans cesse renouvelée, connaissez votre business ! Lisez beaucoup, fouillez, bêchez, passez et repassez les articles et chapitres qui vous ont marqué, qui vous ont laissé une influence et une impression forte au premier contact. Instruisez-vous profondément sur le Marketing de réseau, le Développement personnel et la Motivation, en tant que science, discipline et secteur d’activité. Si vous êtes intensément trempé de la connaissance de votre business, vous ne pourrez que réussir parce que vous saurez alors parfaitement comment il fonctionne, pourquoi il fonctionne, vous aurez une idée claire de ses difficultés (pour mieux vous y préparer psychologiquement et développer des stratégies de contournement), de ses forces et de ses avantages, et vous renforcerez ainsi votre conviction d’avoir fait un choix de grande qualité, le juste choix, en le comparant ou le confrontant à d’autres opportunités.

Ne soyez surtout pas un ignorant, une ignorante en Marketing de réseau, alors que c’est votre business. Il n’est pas négligeable d’en connaître les aspects conceptuels, les mécanismes et les fonctionnements pratiques. C’est capital, si vous comptez aller loin, très très loin dans votre affaire !

5- Fixez-vous de petits objectifs progressifs

Ne commencez pas avec des objectifs surréalistes, démesurés et irréalisables, par rapport à votre potentiel propre. Vous connaitrez assez vite un échec cuisant et serez découragé. Fixez-vous de petits objectifs pas trop compliqués à atteindre (par exemple : parrainer entre 5 et 12 filleuls directs en un an. C’est tout à fait réalisable). Ainsi, au cours du chemin, vous pourrez vous rendre compte que vos objectifs ont été atteints avant la fin de l’année et cela vous remplira de joie et décuplera vos forces.

Soyez ambitieux mais pas prétentieux. Ne surestimez pas vos capacités. Restez raisonnable quand vous savez que vous n’êtes pas aussi percutant que les autres, qui sont peut-être des leaders-nés. Vous êtes en course avec vous-même et contre vous-même. Ne vous laissez pas brisez le moral par les brillants scores des autres. Le plus important, c’est de rester en course, de garder le cap et de ne jamais abandonner.

Vous ne suivez que vos objectifs et ne visez que votre but. Arrêtez de pleurez parce que vous n’atteignez pas la vitesse des autres. Ça viendra, soyez-en certain ; mais commencez en douceur, sans orgueil ni vanité. C’est la fin d’une chose qui compte, pas son début. Quand le succès couronnera vos modestes objectifs de départ, vous vous sentirez pousser des ailes et les choses peuvent, à un moment donné, très vite s’emballer et devenir explosives, merveilleuses pour vous. Ayez donc confiance en vous ! Vous n’êtes pas faible et moins intelligent(e) que les autres. Vous avez juste à trouver votre rythme et votre motivation personnelle.

djajnsd.jpg

La persévérance, une position élevée de foi

Cela dit, il faudrait savoir que la persévérance est une position particulièrement élevée de foi. La persévérance paye toujours. Alors, n’abandonnez jamais. Ceux qui persévèrent donnent la preuve de leur foi inébranlable en leur avenir. C’est un principe qui est universellement vérifié: on réussit toujours dans tout ce qu’on fait avec foi et détermination. « Tout est possible à celui qui croit », nous disent les Ecritures (Marc 9 : 23). C’est une loi spirituelle IMMUABLE. Ce sont ceux qui persévèrent qui arrivent au bout de leurs efforts et qui remportent le prix de la course. Quelle qu’elle soit.

La persévérance et la foi sont les sélectionneurs naturels de la vie. Je m’explique. De tous vos camarades de classe avec qui vous avez fait la Classe Préparatoire 1ère année (CP1), combien sont parvenus à l’Université, au bout des 13 années normales de scolarité du CP1 à la Fac, et combien ont, aujourd’hui, une condition acceptable ou aisée ? Très peu. En tout cas, pas beaucoup. Comme vous avez pu le constater, pendant le parcours, il y a eu une sélection naturelle. Plusieurs ont dû reprendre des classes ou abandonner purement et simplement, en classe d’examen ou en classe intermédiaire. D’autres ont même abandonné et sont revenus dans la course, quelques années plus tard. Même avec beaucoup de retard, ils ont achevé la course. Courageusement !

Certains, qui avaient un potentiel énorme, en revanche, ont échoué et ont été éjectés du système. Ils n’auraient jamais abandonné s’ils avaient été mieux encadrés, motivés, soutenus ou s’ils avaient eu les documents et outils indispensables à leur réussite.

Il y a eu également une forte influence, bien des fois, de leur environnement de vie (propice ou défavorable), l’influence (bonne ou mauvaise), les moyens (suffisants ou très modestes) et la vision (forte ou faible) de leurs parents pour eux, etc.

De nombreuses choses jouent contre nos chances d’atteindre le succès, mais les armes les plus redoutables pour les combattre et les balayer de notre chemin vers la réussite, ce sont la persévérance et la foi ; en clair, la rage de réussir, de vaincre, la ferme conviction d'y arriver.

Ceux qui ont été constants dans l’effort, assidus et attentifs  au cours, qui interrogeaient plus forts qu’eux sur ce qu’ils ne comprenaient pas, qui faisaient des recherches, s’informaient, se documentaient, révisaient régulièrement leurs cours, organisaient leur temps, faisaient beaucoup d’exercices et ne trichaient pas pendant les compositions, ont réussi à tous leurs examens, pour l’écrasante majorité. C’est exactement ainsi, en Marketing de réseau !

« Vous pouvez, si vous croyez que vous pouvez ! », comme dit un ami et frère. Soyez donc un battant, une battante, et non un(e) flegmatique qui abandonne à la première difficulté. La vie, comme nous l’avons vu, nous impose une sélection naturelle, afin que n’émergent que ceux qui se battent et qui persévèrent. Soyez de ceux là ! Retroussez vos manches et repartez de plus bel. Ne vous arrêtez pas avant d’avoir atteint vos objectifs. Donnez-vous en les moyens physiques, mentaux et même financiers si besoin est. « Ne vous contentez pas d'une vie "à peu près convenable" ou médiocre. Faites tout ce qui vous est possible pour vivre la vie extraordinaire que Dieu a prévue pour vous ! », Joyce Meyer. Ne craignez donc pas d’aller lentement, craignez seulement de vous arrêter. Bon vent et bon courage !

 

DINDE Fernand AGBO

Réseauteur, Chef d'Entreprise et Manager chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

 

Aimez ma page Affaire Facebook en cliquant sur:

Fernand Dindé - Blogueur d'Affaire, Coach

Les commentaires sont fermés.