topblog Ivoire blogs

lundi, 16 novembre 2015

Qui d’autre veut arrêter de se trouver des excuses et retrouver sa motivation personnelle ?

 

motivation-300x199.jpeg

 

La motivation personnelle est bien évidemment un pilier de l’épanouissement personnel et de la recherche du bonheur.

Sans cette force, cette volonté de donner le meilleur de soi-même, il devient difficile de se donner les moyens de connaître la réussite et le succès.

Seulement voilà, nous sommes tous victimes de distractions, de l’envie de lézarder… Après tout, qui ne rêve pas de générer un revenu sans travailler ? Qui ne souhaiterait pas limiter ses efforts tout en étant récompensé ?

Rassurez-vous, ce réflexe psychologique est tout à fait naturel. Je pense même que ceux qui vous diront ne jamais réagir comme cela exagèrent légèrement.

L’art de se trouver des excuses, c’est cette tendance à se dédouaner de ses responsabilités tout en justifiant notre manque de motivation par des éléments extérieurs : « oui, mais il pleut », « de toute façon, j’ai déjà bien travaillé hier », « comment puis-je me concentrer alors que j’ai des problèmes familiaux ? », « non, là je n’ai pas envie, je ferai cela plus tard »…

Ce comportement, s’il est compréhensible, peut rapidement nous embourber dans une spirale de procrastination et de négativité nous amenant à perdre de vue nos objectifs quotidiens et au final, à perdre le goût du défi, de la prise du risque et du travail bien fait.

Si les excuses que nous trouvons nous permettent de nous sentir apaisés dans l’immédiat (car libérés de nos obligations), elles remettent en cause notre vision du long terme, engendrant bien souvent un fort sentiment de culpabilité.

Voici quelques conseils pour retrouver votre motivation personnelle et limiter la multiplication de vos excuses (que tout au fond de vous, vous savez infondées).

1. La motivation personnelle comme état de « transe »

N’ayez pas peur de ce titre, je ne suis pas un gourou !

Non, quand je parle de transe, je parle de cet élan, de cette force psychologique qui nous pousse à vouloir atteindre nos objectifs, à nous lancer corps et âme dans une activité, quelle qu’elle soit.

Ce n’est pas forcément la réalisation de la tâche en elle-même qui nous procure de la satisfaction, mais plutôt son accomplissement, la matérialisation d’un résultat, engendrant fierté et stimulant notre ego.

Rappelez-vous : comment vous êtes-vous senti la dernière fois que vous avez terminé un travail qui vous a demandé plusieurs semaines de recherches ? Ou quand vous avez terminé une session d’examens après avoir révisé pendant des semaines ?

Les satisfactions qui découlent de notre motivation personnelle sont des bonheurs ponctuels, des moyens d’éclaircir notre quotidien et par la même, de nous épanouir dans la réalisation.

Je suis par exemple, toujours excité lors de la parution d’un nouvel article. Pendant sa rédaction, je me demande comment vous allez réagir, si je vais parvenir à vous atteindre comme je l’aimerais…

C’est ce désir de partage qui est pour moi, source de motivation.

2. La motivation personnelle via l’introspection

Les excuses que nous formulons auprès des membres notre environnement ne sont pas nécessairement remises en cause par ces derniers. Nous les pensons alors justifiées et convaincantes.

Mais la seule personne qui connaît les tenants et les aboutissants de la situation, c’est vous. Oui, nous pouvons nous jouer des autres en leur faisant croire ce que nous voulons sans nous « faire prendre ». Mais est-ce là l’important ?

Plutôt que de vous évertuer à trouver des excuses, pourquoi ne pas sonder votre intellect pour mettre en relief les véritables raisons de votre manque de motivation personnelle ?

La motivation personnelle n’apparaît pas toute seule au réveil, elle est le fruit d’une réflexion, d’une remise en question perpétuelle. C’est la définition d’objectifs concrets, réalisables et profitables qui vous permettra de l’améliorer.

Pour trouver la motivation personnelle et en faire un état d’esprit concret, il apparaît donc nécessaire de mettre en lumière ce que vous attendez de votre quotidien.

Quelles satisfactions allez-vous pouvoir tirer de votre journée ? Comment les matérialiser ? Les efforts requis sont-ils en adéquation avec la récompense ?

Si ce n’est pas le cas, vous allez devoir sérieusement réfléchir à votre situation. La quête du bonheur passe par la récompense personnelle et l’épanouissement dans nos activités quotidiennes. Si votre occupation ne correspond pas à votre personnalité, ne vous le cachez pas.

Prenez conscience qu’il n’est jamais trop tard pour changer de vie, à condition que votre plan de route soit bien défini. Faites confiance à votre instinct. Il sait où votre motivation personnelle se cache.

C’est le mien qui m’a permis de lancer ce blog et de partager mes réflexions avec vous aujourd’hui.

3. La motivation personnelle comme indicateur de votre état de santé

Les excuses que nous utilisons pour justifier notre manque de motivation personnelle sont parfois des manifestations psychologiques de notre état de santé. Notre corps ou notre esprit nous envoie un signal, une notification d’une trop grande fatigue.

Les raisons en sont aussi diverses que variées (surmenage, stress…) et ne doivent pas être ignorées. La motivation personnelle peut parfois nous pousser à dépasser nos limites.

Avant de m’adonner à cette passion qu’est l’écriture, je n’étais pas des plus sérieux… J’avais du mal à me lever et une très faible envie de travailler. Maintenant c’est tout le contraire.

Je me jette sur mes productions dès le matin, rédige parfois jusque tard dans la soirée et quand je ne travaille pas, je pense à mes sujets. Cela m’amène parfois à me sentir exténué. C’est là que je réalise que je devrais aussi prendre soin de moi.

Le corps ne peut pas toujours suivre l’esprit. Il faut se respecter, se donner les moyens de vivre dans de bonnes conditions afin de conserver une efficacité maximum.

Les loisirs, les temps de pause, le repos… Autant de facteurs nécessaires pour apaiser notre psychologie.

Ne négligez pas votre santé.

Si vous commencez à trouver des excuses pour freiner votre rythme de travail, ou tout simplement limiter vos activités, interrogez-vous sur votre état de fatigue.

C’est peut-être votre inconscient qui tente de vous dire quelque chose !

4. Motivation personnelle et peurs inconscientes

L’explication de la formulation d’excuses qui limitent le dépassement de soi et la concentration sur nos objectifs personnels, ne réside pas toujours dans une simple envie de ne rien faire ou dans un manque de motivation personnelle.

En effet, nombreux sont les gens qui ont fixé des objectifs réalisables, concrets et porteurs de retombées, mais qui ont cette peur inconsciente de la réussite. Ils savent en effet que tout repose sur leurs épaules et qu’ils sont seuls face à leurs responsabilités.

La motivation personnelle est alors toujours présente, mais la pression peut faire son apparition, influençant alors la psychologie et la détermination. Les excuses qu’ils se donnent servent alors de « prévention », de matelas pour amortir une éventuelle chute.

Nous ne doutons jamais plus qu’au moment où le succès est à portée de main…

La motivation personnelle est influencée par notre environnement, nos valeurs et notre conception du monde qui nous entoure.

Pour en justifier l’absence (ou la diminution), on tend alors à trouver des justifications, des excuses, pour ne pas avoir à faire face à notre plus grande responsabilité : celle de nous prendre en main, de nous mettre un bon coup de pied aux fesses et d’atteindre le bonheur !

 

Source: Motivation Personnelle.com

Les commentaires sont fermés.