topblog Ivoire blogs

jeudi, 16 avril 2015

Le miracle du miel et de l'Aloès

santé naturelle,aloe vera,le miracle du miel et de l'aloès,père vittorio boselle,ofm.,adaptation française du père daniel  bertrand,revue  terre sainte,mai-juin 1994,aloe bien-être et vie

"Une livre de pur miel d'abeilles, deux ou trois feuilles d'aloès (Aloe vera) bien nettoyées et débarrassées de leurs épines pesant en tout  une autre livre, quatre cuillerées à soupe de whisky, d'arak ou d'eau de vie de fruit, le tout passé au mixeur, et vous obtiendrez ce sirop naturel grâce auquel le Père Romain, franciscain de Bethléem, a guéri plus d'un cancer.

Brésilien de souche italienne, le père Romain Zago est né en 1932 à Lajeado dans le diocèse de Porto Alegre. Entré au service de la custodie de Terre Sainte, il réside à Bethléem où il enseigne le latin et la philosophie aux futurs étudiants en théologie du couvent Saint-Sauveur à Jérusalem. D'un naturel simple et avenant, le père Romain n'a rien d'un alchimiste ou d'un thaumaturge. Nul alambic dans sa cellule, point de formule incantatoire. A vrai dire, il ne dispose d'aucun laboratoire et, lorsqu'il désire préparer son élixir d'aloès pour un malade, il s'installe à la cuisine du couvent et emprunte le mixeur et une marmite à la sœur cuisinière.

Ni médecin, ni sorcier, ni faiseur de miracles

S'il n'est ni médecin, ni sorcier, ni faiseur de miracles, d'où vient donc au bon père ce mystérieux pouvoir ? C'est à l'école des pauvres, aux temps de sa jeunesse brésilienne qu'il apprit cette recette de la médecine du Bon Dieu.

ALOE VERA. PULPE.jpg

”Au Brésil, la plupart des gens ne peuvent se procurer les remèdes sophistiqués et coûteux de la médecine moderne ; aussi s'adressent-ils directement au bon Dieu, qui a créé les plantes et, en particulier, l'aloès qui fleurit partout et que j'ai appris, tout jeune, à reconnaître au bord des chemins.”

Toi aussi tu peux le faire

Si vous demandez au père Romain s'il est réellement capable de guérir le cancer comme le prétend le bouche-à-oreille, il répondra simplement : “Mais, toi aussi tu le peux. N'importe qui peut le faire. La force mystérieuse qui guérit les maladies se trouve dans la nature et donc à la portée de tous. L'important est de bien mélanger ces trois ingrédients : miel, whisky et aloès, et de ne pas oublier de bien agiter le flacon avant chaque usage. Quant à la dose recommandée, elle est de trois cuillerées par jour, à prendre à jeûn un quart d'heure avant les repas, une tôt le matin, une à midi et une le soir, de façon à permettre aux pepsines d'entrer en action et de  diffuser la préparation  jusqu'aux extrémités du corps. La cure dure habituellement dix jours.”

Patience et persévérance

Bien sûr, il ne faut pas s'attendre à une guérison immédiate. Le Père Romain a d'ailleurs bien soin de nous mettre en garde contre toute illusion de type miraculeux. Si la première cure n'obtient pas le résultat souhaité, le patient devra se soumettre à une nouvelle série d'examens qui diront si l'on peut procéder à une seconde ou à une troisième cure jusqu'à complète guérison.

Si bien des malades se sentent rapidement mieux, cela ne signifie pas qu'ils soient guéris. C'est au médecin traitant qu'il appartient de constater l'amélioration survenue. Patience et persévérance sont de rigueur. L'efficacité du remède est certaine et souveraine sur toute espèce de cancer, tant interne qu'externe : cancer de la peau, de la gorge, du sein, de l'utérus, de la prostate, du foie, etc. Le père Romain parle même de la guérison de plusieurs leucémiques.

Tout cela paraît trop beau pour être vrai. C'est pourtant bien ainsi.

“L'explication est simple”, souligne le père Romain, nullement découragé par les signes d'incrédulité qu'il lit sur votre visage, “le remède opère un nettoyage complet de l'organisme grâce au miel qui atteint les zones les plus lointaines de notre corps. L'aloès, à son tour, véhiculé par le miel, constitue un agent important de cicatrisation. Quant à l'alcool, en dilatant les vaisseaux sanguins, il facilite cette opération de nettoyage général. En l'espace de dix jours, le sang s'est lentement purifié. On peut même ajouter que le remède agit de façon préventive. En effet, grâce au sang purifié, tout l'organisme fonctionne à merveille.”

Un miracle à votre portée

Le premier cas de guérison d'un cancer remonte à six ans. Un septuagénaire souffrant d'un cancer de la prostate en phase ultime est congédié de l'hôpital, les médecins ayant déclaré qu'il n'y avait plus rien à faire. On appelle le père Romain pour administrer les derniers sacrements au mourant. La cérémonie se déroule normalement : après quoi le père propose au patient son étonnant remède. Six ans plus tard le vieillard, devenu octogénaire, a toujours bon pied bon œil.

Une sœur franciscaine missionnaire du Cœur Immaculé de Marie résidant à Bethléem eut connaissance du médicament du père Romain. Elle en remplit un flacon qu'elle déposa dans une armoire.     A quelque temps de là, Sœur Silvana, infirmière de la communauté, apprend qu'une de ses amies est atteinte d'un cancer. Elle se souvient alors du remède enfoui dans son placard. Quelques mois plus tard, l'amie en question est bel et bien guérie. Aujourd'hui, rayonnante de santé, elle vous racontera volontiers elle-même sa surprenante histoire.

Le père Raphaël témoigne

Un des secrétaires de l'Ecole de Terre Sainte de Bethléem souffrait d'un cancer de la gorge et n'avait plus qu'un filet de voix. Inquiet, le père Raphaël, directeur de l'Ecole, alerte le père Romain qui se rend chez leur commun ami, armé d'une bonne dose de son fameux sirop. Deux mois plus tard, le secrétaire avait retrouvé sa voix habituelle et repris son travail. Le père Raphaël est prêt à en témoigner !

C'est d'un air serein et parfaitement détaché que le père Romain nous raconte tout ceci, mais lorsqu'il se met à vous parler du petit Gérard, il est visiblement ému. Ce jeune Argentin, âgé de 5 ans, Gérard souffrait d'une leucémie. Après des soins intensifs hélas toujours vains, les médecins de son pays n'entrevoient plus qu'une possibilité : une greffe de moelle osseuse. L'opération a lieu à Barcelone, en Espagne. Après une brève amélioration, le mal réapparaît, à la consternation des parents. Pleins de confiance malgré tout, ceux-ci entreprennent un pèlerinage en Terre Sainte. Les voici en prière à la grotte de la Nativité juste au moment où se déroule la procession quotidienne des Franciscains. Le père Romain, témoin de leur affliction, s'approche d'eux et reçoit leur confidence angoissée. Il ne leur promet rien, mais les engage tout de même à faire l'essai de son remède.

L'enfant repart guéri

Durant le premier mois, une cure est réalisée à la perfection. Le mois suivant, le petit Gérard assiste à la procession en compagnie de ses parents et de son frère dont il a reçu la moelle. Marchant et chantant derrière les frères, chantant avec ferveur les hymnes, tous se rendent à la grotte de la Nativité. La santé du petit est en nette amélioration. Le père Romain propose une nouvelle cure d'un mois. Mais bien avant la fin du mois, Gérard et les siens repartiront pour l'Argentine. L'enfant est guéri. Comme on comprend l'émotion du père Romain lorsqu'il évoque ce souvenir !

Tout ce que nous confie le père Romain est empreint de simplicité. Non seulement il accepte, mais il se réjouit de voir ses propos imprimés dans notre revue. (Revue de Terre-Sainte). Non par amour-propre, car nous l'avons dit, il ne se prend ni pour un guérisseur, ni rien de semblable. Pas question non plus de lui faire le moindre cadeau. Ce qu'il souhaite, c'est que soient mis en valeur les remèdes fournis par la pharmacie du bon Dieu: miel, alcool et aloès. Et surtout, c'est que beaucoup sachent que l'on peut guérir du cancer.

Souvenez-vous-en : ne criez pas au miracle. Et s'il y a miracle, sachez que vous pouvez l'accomplir vous aussi.

“C'est tout simple”, nous lancera une dernière fois le père Romain, tandis qu'il s'engouffre dans sa fourgonnette pour aller faire sa provision hebdomadaire de fruits et de légumes au marché arabe, près de la tombe de Rachel.

 

Père Vittorio Boselle, ofm.

(Adaptation française du Père Daniel  Bertrand)

Revue  Terre Sainte, mai-juin 1994

 

Source: Aloe Bien-être et Vie

Souhaitez-vous avoir de la pulpe d'Aloe Vera pur, du miel nature de première qualité et de merveilleux produits à base d'Aloès pour vous régénérer et booster votre bien-être physique ? Prenez contact avec moi. Ces produits sont naturels. Ils ne sont pas des médicaments et doivent toujours être considérés comme tels. Ce sont juste des compléments alimentaires ou suppléments nutritionnels qui corrigent ou comblent certains déficits et dysfonctionnements de notre organisme.

Pour vous procurer ces produits, rendez-vous au siège de FOREVER de votre pays (pour la France, les contacts: +33 145 000 550, E-mail: flpf@forever_france.fr, Adresse de la rue: 23 rue Daubenton, 75008 Paris; pour la Côte d'Ivoire, le siège est situé à TREICHVILLE, sur le Boulevard Valéry Giscard d'Estaing, en face de la SOLIBRA, Tél. 21 21 64 90, Fax 21 21 64 99, E-mail: info@flp-ci.com), et remplissez-y un bon de commande. Renseignez-le comme suit: N° du distributeur: 225 000 280 343, Nom et prénoms du distributeur: Dindé Fernand Agbo, Mobile: (225) 07 04 71 11, Date: (La date de votre achat).

 

Si vous décidez de me faire l'honneur d'être votre parrain, prenez contact avec moi et renseignez le contrat d'agrément du siège de votre pays comme suit, sur la partie réservée au parrain:

 

Nom: Dindé

Prénoms: Fernand Agbo

N° d'Identification FLP: 225 000 280 343

Niveau de qualification du parrain: MANAGER (M)

Adresse géographique: Abidjan/Marcory

Boîte postale: 645

Ville: Bouaflé

Pays: Côte d'Ivoire

Mobile: (225) 07 04 71 11.

 

DINDE Fernand AGBO

Réseauteur, Entrepreneur en Bien-être, Manager chez Forever

Identifiant FLP N° 225 000 280 343

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr

Les commentaires sont fermés.